Le satellite Herschel : un regard sur la formation stellaire

Lundi, 23 février 2009

La nébuleuse d'Orion est un vaste nuage moléculaire constitué de gaz et de poussière. C'est à partir de tels objets que peuvent se former les étoiles. Un effondrement d'une partie du gaz sur lui-même sera tel que la matière au centre deviendra tellement dense et chaude que les atomes d'hydrogène qui constituent la très grande majorité des éléments du nuage fusionneront ensemble. C'est le début d'une étoile. Mais ce phénomène a lieu au sein de nuages où la poussière constitue un écran à la diffusion du rayonnement. Pour pouvoir observer ces naissances d'étoiles il faut les regarder dans d'autres domaine de longueurs d'onde que ceux du visible. Le domaine infrarouge en est un mais ne peut véritablement être observé que depuis l'espace, car l'atmosphère terrestre l'absorbe. C'est l'un des objectifs du satellite Herschel de l'ESA qui doit être lancé depuis Kourou par une fusée Ariane 5 en avril 2009.

Pour en savoir plus: 

A gauche, la nébuleuse d'Orion prise avec le télescope Canada-France-Hawaii (INSU-CNRS, CNRC, Université d'Hawaii). Cette nébuleuse est le site de formation importante d'étoiles. Le rayonnement et les vents stellaires de l'une de ces jeunes étoiles dissipent la matière environnante, nous la rendant ainsi observable. © CFHT / Coelum, INSU-CNRS. A droite, vue d'artiste du télescope spatial Herschel (ESA). Ce satellite, qui sera lancé en avril 2009, sera placé au point de Lagrange pour observer la formation des étoiles.
© ESA/ AOES Medialab ; Image de fond : Hubble Space Telescope image (NASA/ESA/STScI).