MoMAR

Monitoring the Mid-Atlantic Ridge

MoMAR(1) est un programme international pour le suivi temporel des systèmes hydrothermaux de la dorsale médio-Atlantique et des écosystèmes associés.

Les dorsales océaniques sont des zones actives où les interactions entre l'intérieur de la Terre (convection mantellique, fusion partielle et migration des magmas, volcanisme et tectonique) et les enveloppes superficielles (hydrosphère et biosphère) sont particulièrement importantes. Pour comprendre les interactions, une approche intégrée et pluridiciplinaire est indispensable afin d'aborder simultanément les différents processus actifs sur l'axe de la dorsale.

L'objectif de MoMAR est de caractériser l'évolution, à courte échelle de temps, des paramètres tels que la sismicité, la déformation, l'activité et les flux volcaniques, la température et la composition des fluides hydrothermaux, ainsi que la variété des habitats, la diversité des micro-organismes, les flux larvaires et la réponse des organismes aux contraintes de ce milieu extrême.

Ce chantier présente l'intérêt d'inclure plusieurs champs hydrothermaux situés à des profondeurs différentes, et dans des contextes géologiques distincts (en contexte basaltique ou ultrabasique). Sur le plan logistique, il voit son accessibilité facilitée par sa proximité avec les Acores.

Un comité de pilotage du chantier MoMAR a été mis en place par l'INSU et par l'Ifremer en juin 2004 pour coordonner les actions francaises.


Carte bathymétrique (mesure des profondeurs marines) de la dorsale médio-Atlantique, au large des Açores, montrant la localisation des 4 grands sites hydrothermaux (étoiles blanches) qui ont été découverts dans cette région. Le Menez Gwen (850 m de profondeur), le Lucky Strike (1700 m de profondeur), et le Rainbow (2300 m de profondeur) sont des fumeurs noirs, d'où sortent des fluides hydrothermaux chauds. Saldanha (2200 m de profondeur) est le lieu de sortie de fluides diffus de faible température. Menez Gwen et Lucky Strike sont situés sur des roches volcaniques ; Rainbow sur des roches du manteau (peridotites). © IPGP-CNRS.