Coopération franco-allemande pour la recherche en Méditerranée

Vendredi, 21 Octobre 2011

Le Cemagref, le CNRS, l'INRA et l'IRD, membres d'AllEnvi, l'UFZ et le FZJ, membres du groupe  "terre et environnement" des Helmholtz, conjuguent leurs efforts de coopération scientifique pour lutter contre le changement global en zone Méditerranéenne

L'ensemble des pays du pourtour de la Méditerranée sera particulièrement concerné par les effets du changement global. Associées aux développements politiques, démographiques et économiques qui interviennent dans la région, ces évolutions vont induire des modifications importantes dans la gestion des territoires et l'exploitation des ressources naturelles. Les transformations à venir ne seront pas sans incidence sur l'ensemble des pays européens et appellent à des avancées collectives dans les connaissances scientifiques et les modèles de prévision, comme dans la décision et l'action.

Cette vulnérabilité de l'espace méditerranéen a déjà conduit l'Allemagne et la France à investir dans de vastes projets de recherche intégrés, visant à mieux observer ces phénomènes et à réduire leurs impacts sur les sociétés. L'Allemagne étend notamment son programme d'instrumentation des observations environnementales TERENO, piloté par l'association des Helmholtz, par un volet Méditerranée, TERENO-Med. La France, de son côté, a bâti un projet interorganisme MISTRALS, qui mobilise pour 10 ans les forces des pays riverains et d'autres pays européens en matière de recherches environnementales en Méditerranée. Au sein de MISTRALS,  le projet SICMED (Surfaces et interfaces continentales méditerranéennes) poursuit des objectifs très convergents avec ceux de TERENO-Med. La démarche adoptée pour renforcer la coopération entre les dispositifs français et allemand est un rapprochement et un alignement progressif des projets TERENO-med et SICMED, visant à la création d'un vaste projet commun dans le cadre d'un large partenariat euro-méditerranéen.

Le forum franco-allemand des 12 et 13 octobre à Berlin a offert l'occasion de formaliser ce rapprochement, en présence de Madame Annette Schavan, Monsieur Laurent Wauquiez et des  ministres en charge de la recherche dans les deux pays, avec  la signature d'un Memorandum of understanding associant six partenaires : le Cemagref, le CNRS, l'INRA et l'IRD pour la France, et l'UFZ  et le FZJ pour l'Allemagne.

Cette première phase  sera utilisée comme cas pilote par le groupe "terre et environnement" des Helmholtz et par AllEnvi, pour explorer les possibilités d'extention des coopérations franco-allemandes à d'autres programmes environnementaux en Méditerranée.

La reprise des actualités du site est autorisée avec la mention "Source : Actualités du CNRS-INSU" et un lien pointant sur la page correspondante.