HyMeX (Hydrological cycle in Mediterranean experiment) – SOP1

Campagne

Mercredi, 5 Septembre 2012 - Mardi, 6 Novembre 2012

Contexte et objectifs

Les évènements de pluies intenses en Méditerranée provoquent de façon récurrente d’importants dégâts économiques et des victimes sur tout le pourtour de la Méditerranée occidentale. Lorsqu’elles s’abattent sur les bassins versants montagneux de l'arc méditerranéen, ces pluies intenses souvent accompagnées de forts vents marins provoquent de fortes crues en quelques heures. Les vents forts peuvent accentuer les inondations en empêchant l'écoulement des fleuves à la mer ou en engendrant des submersions marines sur le littoral. Ces évènements intenses sont au cœur du programme MISTRALS/HyMeX qui porte sur l’étude du cycle hydrologique en Méditerranée, de l’échelle de l’événement météorologique à la variabilité pluriannuelle, dans un contexte de changement climatique global.


Rivières en crues dans les Cévennes. © Guillaume Dramais, Michel Lang et José Ribot-Bruno

La première campagne de mesures intensives (SOP1 - Special observation period 1) d’HyMeX sera consacrée à l’observation et à la modélisation des phénomènes de précipitations intenses et crues éclairs qui affectent le pourtour méditerranéen nord-occidental à l’automne. Elle vise à apporter une meilleure connaissance des conditions atmosphériques en amont des systèmes précipitants, des interactions air-mer et des processus d’initiation et d’entretien de la convection atmosphérique  à l'origine des évènements intenses, ainsi qu’une meilleure description des processus de surface et sub-surface pilotant la réponse hydrologique des cours d’eau méditerranéens.
Ainsi, seront particulièrement documentées :

  • les propriétés thermodynamiques, microphysiques et électriques des systèmes orageux, ainsi que les couches limites océanique et atmosphérique situées en amont de la convection ;
  • et pour les évènements de crues observés pendant la campagne, les processus de génération et de concentration du ruissellement à l’échelle des bassins versants, l’impact de la distribution spatiale des précipitations et de l’humidité du sol à l’échelle du bassin versant sur le temps de réponse et l’intensité de la crue, ainsi que les processus de transfert en rivière.

Dates et lieux

La campagne aura lieu du 5 septembre au 6 novembre 2012 en Méditerranée nord-occidentale.

Moyens déployés

Répartition des 8 sites ateliers, ainsi que des deux sites océaniques long terme (mouillages, en rouge) dont les mesures seront utilisées lors des études. © HyMeX, Véronique Ducrocq Lors de la campagne HyMeX, les réseaux d’observation de moyen (2011-2013) et long terme (2010-2020) contribuant au programme seront renforcés par des mesures aéroportées (Falcon-20 et ATR-42 français (SAFIRE), Do-128 (KIT) et Falcon-20 (DLR) allemands), des radiosondages plus fréquents dans le temps et l'espace, le déploiement de ballons dérivants de couche limite, de gliders et de bouées dérivantes, et des mesures de flux et de contenu thermique océanique. Ces mesures seront réalisées en synergie sur huit sites ateliers affectés par les flux méditerranéens (Valence, Catalogne, Baléares, Cévennes-Vivarais, Corse, Ligure-Toscane, Italie centrale, Italie du nord-est) dont l’instrumentation sera également renforcée (déploiement de radars, de profileurs de vent, de lidars, de capteurs GPS, de réseaux de mesures de débits et d'humidité du sol…). Ces opérations seront coordonnées depuis Montpellier, base des avions de recherche français, en relation avec des centres secondaires en Corse, en Espagne et en Italie.

Soutiens

La campagne est financée par le programme MISTRALS du CNRS, le programme blanc de l’ANR, le CNES, Météo-France, la collectivité territoriale de Corse et le 7e PCRD.

Partenaires

Partenaires français : CNRS, Météo-France, CNES, INRA, Irstea, IRD, IFSTARR, IGN, Universités (Clermont-Ferrand, Grenoble, Marseille, Montpellier, Paris, Toulouse), BRGM, CEA, ONERA, Mercator Océan

Principaux partenaires étrangers : AEMET, ARPA, CNR (ISAC, ISMAR, IFAC, IBIMET, IRSA, IRPI), CETEMPS, CIMA, Confederación Hidrográfica del Jucar, DLR, DPC, ENEA, EPFL, IMEDEA, INGV, KIT, LaMMA, NASA, NMT, NOA, NOAA, OGS, SMC, SOCIB, Univ. Connecticut, Univ. L'Aquilla, Univ. Bologna, Univ. degli Studi di Torino, Univ. della Basilicata Univ. Roma, Univ. Padova, Univ. Salento, Univ. Wageningen, TU Delft, Univ. Barcelona, Univ. de les Illes Balears, Univ. Castilla-La Mancha, Univ. Madrid.

Principaux laboratoires français impliqués

GAME/CNRM (Toulouse), EMA, EMMAH (Avignon), ENSTA/UME (Palaiseau), ESPACE, Géosciences Montpellier, HSM (Montpellier), LMD/ IPSL (Île-de-France), LATMOS/IPSL (Île-de-France), LOCEAN/IPSL (Paris), LAMP/OPGC (Clermont-Ferrand), LAREG (Marne-la-Vallée), LERMA/Observatoire de Paris (Île-de-France), LTHE/OSUG (Grenoble), LOV/OOV (Villefranche-sur-mer), MIO/PYTHEAS (Marseille), LA/OMP (Toulouse), PACTE (Grenoble) et HHLY (Lyon).
Avec le soutien de la DT-INSU, de SAFIRE et des services ESPRI (IPSL) et Sedoo (OMP) pour les données.

Responsables

Les deux PI d’HyMeX sont Philippe Drobinski et Véronique Ducrocq, qui est la coordinatrice de cette campagne. Ils sont assistés dans la coordination du projet par un comité exécutif.

Pour en savoir plus: 
Contact(s):
  • Véronique Ducrocq, GAME/CNRM
    veronique [dot] ducrocq [at] meteo [dot] fr, 05 61 07 96 02