Qui sème de la poussière, récolte du phytoplancton

Fanny Mazoyer et Alexie Heimburger, 2011, 5 min

Mercredi, 30 novembre 2011

Grâce à du fil d'aluminium, des bouts de tissus et de cartons, du bois… une petite poupée nommée Alexie prend vie. Alexie fait de la recherche. Dans le cadre de son doctorat, elle étudie les retombées atmosphériques sur l’océan Austral...
Alexie ne peut pas sauver la planète... Mais elle aimerait bien. Pour ça, elle a décidé de faire de la chimie son métier. Elle étudie la Terre. Plus particulièrement, les retombées atmosphériques sur l’océan Austral... Mais qu’est-ce que c’est ? Dans le désert il y a du sable. Certains grains de sables sont transportés par les vents dans l’atmosphère, puis retombent sur la Terre grâce aux pluies. Nous les appelons les poussières atmosphériques. Dans l’océan vit le phytoplancton, une plante qui ressemble à une cellule. C’est lui qui consomme la moitié du CO2 présent sur Terre, ce gaz que nous produisons en grande quantité et qui modifie à toute vitesse notre planète. Mais pour pouvoir consommer ce CO2 et croître, le phytoplancton a besoin de métaux… Coup de bol, les grains de sable du désert, en sont composés ! Lorsque, grâce aux pluies, ces poussières tombent dans l’océan, le phytoplancton peut les consommer avec le CO2. Et hop, plus de CO2 !
Alors Alexie s’est spécialisée dans ces poussières, leur composition, leur utilité, leur nombre, etc. Pour cela, elle se rend dans l’océan Austral, aux îles Kergelen, aux États-Unis, à Porto Rico et dans des salles blanches. Elle utilise des grosses machines, des habits de cosmonaute, rencontre des manchots et découvre les forêts de Twilight.

Vous saurez tout de la vie d'Alexie, doctorante au Laboratoire inter-universitaire des systèmes atmosphériques (UPEC / UPD / CNRS) en regardant ce court film d'animation réalisé dans le cadre du festival "Les chercheurs font leur cinéma" organisé par l'association Doc'up. Ce film a reçu le prix du jury ex-aequon de ce festival.