Figure 3 : Représentation de la rugosité du plancher océanique (petites longueurs d’onde à gauche et grandes longueurs d’onde à droite) en regard des ruptures des séismes de magnitude supérieure à 7.5 sur la période 1900-2017. La couleur des ruptures (et des cadres autour des dates) reflète la robustesse des données (en vert : plus jeune que 1990 + aspérités sismiques définies comme ayant accommodé 50% du glissement maximal (en noir) ; en jaune : plus vieux que 1990 + aspérités sismiques bien résolues ; en orange : plus vieux que 1990 + aspérités sismiques définies comme un pourcentage du glissement ; en rouge plus vieux que 1990 sans aspérités sismiques connues ; en mauve : plus vieux que 1990 avec seulement l’épicentre représenté par une étoile).