Cartes de l'intensité du champ magnétique terrestre à la surface de la Terre en 2010, révélant l'extension de l'anomalie de l'atlantique Sud, où le champ est particulièrement peu intense (bleu). © G. Hulot, T.J. Sabaka, N. Olsen, A. Fournier.)