Les dislocations glissent très facilement dans la post-perovskite malgré la pression. Elles peuvent même se mettre en mouvement au passage d’une onde sismique et être source d’atténuation. © A.M. Goryaeva, Université de Lille