Figure 2. A gauche: Evénements de glissement lent à long (8 mois, en bleu) et court terme (15 jours, en violet), précédant le choc principal de Mw8.1, superposés à la distribution de couplage intersismique en gris [Métois et al., 2016], et de glissement co-sismique indiquée par les contours noirs tous les 1 mètre. L'activité sismique des précurseurs est également affichée pour les mêmes périodes que celles définies en figure 1 (en bleu, violet et vert, Mw> 4). Les épicentres du choc principal et du précurseur de Mw 6.7 sont représentés par des étoiles noires et roses. / Crédits: Anne Socquet A droite: Spectres moyens de Fourier calculés à la station PB08 pour les séismes d'interface regroupés en 4 périodes différentes: intersismique en vert, pré-sismique 1 en bleu, pré-sismique 2 en violet et post-sismique en orange. La station PB08 étant située à une distance quasi-égale des tremblements de terre étudiés, les variations calculées dans les formes de spectres de Fourier ne devraient pas être affectées par les variations d'atténuation mais caractérisent plutôt la source du tremblement de terre.