Chimie Atmosphérique (CHAT)

L'influence des composés réactifs présents dans l'atmosphère -photo‐oxydants, acides, aérosols, radicaux, et leurs précurseurs‐ sur la qualité de l'air et le climat est complexe, et est amenée à évoluer avec les changements globaux. La « chimie atmosphérique », qui traite de ces composés, est par essence, multi-échelles (de la molécule au globe) et multidisciplinaire. Aujourd'hui, les verrous concernent les transformations chimiques et physiques des espèces dans les différentes phases (gaz, aérosols, nuages...) ou à leur interface, leur transport dans les différents compartiments de l'atmosphère, et leurs émissions et dépôts aux interfaces avec la surface. Les projets soutenus par l'action CHAT privilégient une synergie forte entre études de laboratoire, mesures de terrain et modélisation. Ils traitent les questions liées aux échelles spatiales et temporelles, et favorisent des développements instrumentaux et de modélisation novateurs. Les projets doivent également permettre une valorisation vers l'aide à la décision dans le domaine de la Qualité de l'air.