PATOM : Programme atmosphère et océan multi-échelles

Programme national coordonné et géré par l'INSU

  • Financé par : INSU, CNES, Météo-France, IFREMER, IRD
  • Comité scientifique : Frank Roux (président du CS), Virginie Marécal (secrétaire scientifique), Philippe Arbogast, Peter Bechtold, Philippe Bonneton, Bernard Bourlès, Pascale Bouruet-Aubertot, Pierre de Mey, Vincent Giraud, J.P. Lafore, Valéry Masson, Alain Protat, Florence Rabier, Rémy Roca, Isabelle Taupier-Letage, Virginie Thierry-Theetten

L'atmosphère, l'océan et les surfaces continentales sont les trois milieux principaux conditionnant l'équilibre et l'évolution du climat. Ce sont également les milieux sur lesquels reposent toute l'organisation de nos sociétés qui exploitent leurs ressources.

Dans le but de bien comprendre l'évolution du climat, de produire les connaissances nécessaires pour une gestion optimale ("durable") de ces milieux et d'aider à l'amélioration ou au développement de la prévision météorologique et océanique, les recherches en sciences de l'environnement doivent impérativement continuer à se développer. L'organisation de la recherche française dans ce domaine repose sur un certain nombre de programmes nationaux, en particulier le PATOM.

Le PATOM a pour vocation principale de favoriser les recherches concernant les processus de transfert et transformation d'énergie qui conditionnent les variations des milieux atmosphérique et océanique et qui interagissent avec l'évolution météorologique, océanique, climatique. Il s'agit également de fournir les connaissances sur la physique des milieux, nécessaires pour développer les études d'impact des différentes perturbations (anthropique ou naturelle) sur l'environnement.

Comme l'ensemble des programmes nationaux, le PATOM a pour fonction de fédérer les efforts de la communauté française autour de thèmes et d'outils de recherche définis comme prioritaires, afin de faire progresser la science le plus efficacement possible. Ainsi, le PATOM encourage les recherches coopératives, regroupant des équipes diverses de la communauté française ou en collaboration avec des équipes étrangères, avec des approches variées :

  • études théoriques ou expérimentales ;
  • modélisations physiques et numériques ;
  • développement et mise en œuvre de moyens lourds (avions instrumentés, radars, bouées, équipements à la mer) ;
  • méthodes d'analyses.
Fichier attachéTaille
Compte rendu de la réunion du CS des 14 et 15 mars 2005129.5 Ko
Compte rendu de la réunion du CS du 20 mars 2003129.5 Ko
Compte rendu de la réunion du CS des 20 et 21 janvier 200330.5 Ko