ST-ANO-5 : Service National d'Observation des instabilités de versants (OMIV)

Le Service National d'Observation SNO-OMIV (Observatoire Multidisciplinaire des Instabilités de Versants) associe 6 OSU (EOST, OSUG, OCA, THETA, OREME et IUEM), 7 laboratoires (IPGS, ISTerre, GéoAzur, Chrono-Environnement, Géosciences Montpellier, LETG, Emmah) et deux partenaires opérationnels (BRGM, ONF-RTM).

L'objectif du service est de documenter la dynamique des mouvements gravitaires (glissements de terrain, falaises à chutes de blocs) et l'effet des forçages externes et internes. De par ses enjeux économiques et sociétaux, cette problématique s'avère cruciale dans les zones de montagne. A l'heure actuelle, les variabilités spatio-temporelles de la dynamique des mouvements de terrains, et celles de leurs forçages, rendent difficiles leur modélisation, malgré les progrès spectaculaires des simulations dans ce domaine. Ce blocage ne peut être levé que par le déploiement de réseaux denses d'observation, multi-capteurs et multi-paramètres, à haute fréquence temporelle et sur le long-terme. Les versants instables observés sont représentatifs des lithologies, des mécanismes de déformation et des conditions de forçage (climat, hydrogéologie, sismicité) observés en France métropolitaine.

Le service acquière et diffuse des observations brutes et des produits (solutions) permettant de caractériser la cinématique, la sismicité, l’hydrogéologie, l’hydro-géophysique et les forçages hydro-météorologiques sur les sites instrumentés. Ensemble, ces cinq catégories d'observations constituent une base de données unique au niveau international dans cette discipline.

En 2018, le SNO-OMIV est labélisé pour l'instrumentation, l'archivage et la diffusion de données pour :

- 7 sites instrumentés permanents : Avignonet, La Clapière, Séchilienne, Super-Sauze, Pégairolles, Villerville et Saint-Eynard ;

- 5 catégories d'observations: géodésie, sismologie, hydrogéologie, hydro-géophysique, météorologie (chacune étant coordonnée par un OSU partenaire).

Chaque site permanent est instrumenté (pour certains depuis 2007) par au minimum 3 des 5 catégories d’observations en fonction des spécificités du site.

Les observations visent en particulier à mieux comprendre :

- la cinématique de déplacement et de déformation (par géodésie terrestre et spatiale),

- le comportement sismique du glissement (endommagement fragile via les microséismes et réponses aux séismes régionaux),

- les réponses hydrologiques/hydro-géochimiques aux forçages météorologiques.

Des avancées scientifiques significatives en cours (méthodes de localisations des sources sismiques gravitaires endogènes, propriétés des éboulements par l'analyse des signaux sismiques, bruit de fond sismique comme indicateur d'endommagement, suivi géodésique haute fréquence, suivi hydro-géochimique des écoulements en fracture) s'appuient sur la dynamique du service. L'objectif du service est de pérenniser les acquisitions actuelles, avec un effort particulier sur la diffusion rapide des données et de solutions de traitements pour les 7 sites de mesures permanents, ainsi que la diffusion de données de campagnes de crises gravitaires. Les données, qui disposent d'un DOI, sont intégrées sur le Système d'Information RESIF (données sismologiques) ou sur le centre de données de l'observatoire.

OSUs et laboratoires responsables :

EOST/IPGS

OSUG/ISTerre

OCA/Géosciences Azur

THETA/Chrono-Environnement

OREME/Géosciences Montpellier

IUEM/LETG-Brest

UCN/LETG-Caen

UAPV/Emmah

Autres organismes impliqués :

BRGM

ONF-RTM

Site web :

http://www.ano-omiv.cnrs.fr