L'eau et la vie, ici et ailleurs

Dimanche, 3 février 2013 - 11:00 - 18:00

L’eau, source de vie, objet de recherches, son omniprésence dans l’univers suggère l’existence de vie... ailleurs, dans d’autres systèmes solaires, sur d’autres Terres ...

C'est à aborder le thème de l'eau sur Terre et dans l'Univers que vous convient les chercheurs de l'IRAP le 3 février prochain au Muséum de Toulouse.

Au programme : des expérimentations, des discussions, des présentations, des vidéos, un quizz pour les enfants.

Les thèmes abordés :

  • Eau dans l'univers : L’eau (H2O) est un ingrédient nécessaire à l’apparition de la Vie sur Terre, cependant elle est également l'une des molécules les plus abondantes du milieu interstellaire. Elle est également très importante dans le processus de formation stellaire à travers le refroidissement du gaz chaud et contrôle aussi la chimie de nombreuses autres espèces, que ce soit en phase gazeuse ou à la surface des grains. L'étude de ses formes deutérées HDO ou encore D2O permet de contraindre les mécanismes de formation et ainsi comprendre l’origine de l’eau des océans terrestres. En effet le rapport HDO/H2O mesuré dans les comètes est similaire à celui mesuré dans les océans terrestres, ce qui signifie que l’eau pourrait avoir été apportée sur Terre par les comètes lors de grands bombardements. Grâce aux télescopes de nouvelle génération comme le satellite Herschel il devient possible d'observer ces molécules d'eau, car la forte teneur en eau de l'atmosphère terrestre limite les observations au sol.
  • Les comètes, véhicules de l'eau dans l'Univers : C'est au travers d'une expérience simple et ludique que nous étudierons comment l'eau se déplace dans notre système solaire, la composition de ces étranges objets, et si les comètes ont participé à la formation des océans.
  • L'eau lourde : Dans la très controversée course à la bombe atomique, l’eau lourde a joué un rôle déterminant. Sa principale différence avec l’eau classique, pouvant se démontrer dans un verre d’eau, lui confère des propriétés physiques faisant de l’eau lourde l’un des meilleurs modérateurs de neutrons. Un tel modérateur est nécessaire au contrôle de la réaction de fission nucléaire et jouera un rôle déterminant dans l’aboutissement de la seconde guerre mondiale.
  • Le diagramme de phase de l’eau et l’évolution de l’atmosphère martienne : Aujourd’hui sur Mars, la pression atmosphérique et la température moyenne sont trop faibles pour permettre à l’eau de s’écouler sous sa forme liquide. Pourtant, l’étude de la morphologie de la surface martienne révèle la présence de grands réseaux fluviatiles qui ont très probablement été façonnés par de l’eau liquide. C’est en se penchant sur le diagramme de phase de l’eau que l’on comprend que la diminution de l’activité de l’eau liquide à la surface de Mars correspond à un échappement de son atmosphère vers l’espace au cours du temps.


Cette journée de rencontre avec le public s'achèvera avec une présentation de la mission MSL-ChemCam, du rover Curiosity et des résultats attendus de cette mission.

Plus d'informations concernant cette journée dans le livret réalisé pour l'occasion :

Fichier attachéTaille
journal-kiosque-fev2013-5.pdf5.71 Mo