Représentation du champ magnétique de la Terre dans le noyau par « assimilation de données »

Vendredi, 28 décembre 2012

Cette image du noyau intègre des données géomagnétiques (taches rouges et bleues sur la sphère externe), obtenues en 2010 par satellites, dans un modèle dynamique informatique. La puissance prédictive du modèle permet de reconstruire la structure des lignes de champ magnétique (en gris) à l'intérieur du noyau liquide de la Terre.
© IPGP (CNRS-INSU / Paris Diderot), J. Aubert / CHAMP, Oersted et SAC-C / Finlay et al. GJI 2012