Modéliser par le calcul la surrection des chaînes de montagnes - 3

Vendredi, 19 mars 2010

Les simulations numériques permettent d’étudier la formation des chaînes de montagnes par raccourcissement de la croûte sous divers contraintes.

 

Pour en savoir plus

Simulation identique à la première mais où la base du modèle est maintenue à une température sensiblement plus élevée. Ceci a pour conséquence de permettre la formation de zones horizontales de cisaillement à la base du modèle (une roche plus chaude de déforme plus facilement), la propagation de la déformation vers les zones externes (en avant et en arrière du chevauchement initial) et la création d'un relief complexe et beaucoup plus étendu: trois chaînes de montagnes se sont formées au milieu desquelles se forme un bassin sédimentaire "perché". A la fin de la simulation, une rivière coulant le long du flanc externe d'une des trois chaînes de montagnes capture un cours d'eau interne au bassin, ce qui permet l'érosion rapide d'une partie des sédiments du bassin. © J.Braun et P. Yamato Géosciences Rennes (CNRS, Univ. Rennes 1)