En hommage à Philippe Véron, décédé le 7 août 2014

Lundi, 15 septembre 2014

Philippe Véron est décédé le 7 août 2014. Astronome de réputation internationale dans le domaine des radiosources, des quasars et des galaxies à noyau actif, ses travaux ont fait date, et en particulier le « Catalog of Quasars & Active Galactic Nuclei » qu’il a publié avec son épouse depuis 1984 (treizième édition parue en 2010). Il est également l’auteur d’ouvrages de vulgarisation dans ce domaine, en particulier sur les quasars.

Ancien élève de l’Ecole Polytechnique  (promotion X58), il débute sa carrière d'Astronome à l’Observatoire de Paris. Après un séjour à l'Observatoire Wise (Israël) puis une longue période passée comme astronome à l’Observatoire austral européen (ESO), Philippe Véron a dirigé l’Observatoire de Haute Provence  (OHP) de 1985 à 1994, à l’époque unité propre du CNRS, et a été membre du comité national de 1987 à  1991.

On lui doit le renouveau de l’instrumentation de l'OHP qui a permis à l'observatoire de se maintenir au niveau international, tant en ce qui concerne les instruments eux-mêmes, que les détecteurs et les systèmes de traitement des données. La construction du spectrographe ELODIE, qu’il a impulsée, a permis de nombreuses découvertes, dont celle de la première planète extra-solaire. C’est sur ces bases que s’est construite la position aujourd'hui éminente de l’OHP dans le domaine des exoplanètes.