Sci-Hub : analyse croisée

Lundi, 4 septembre 2017

Bastian Greshake, un doctorant en biologie de l’université de Francfort, a eu l’idée de croiser les données sur les 28 millions de téléchargements effectués sur Sci-Hub en 2015-2016 avec les 62 millions de DOI stockés dans la base , voici quelques-uns des résultats qu’il a pu observer :  

  • 35% des articles téléchargés ont moins de 2 ans, ce qui a  tendance à montrer l’inefficacité des embargos imposés par les éditeurs
  • Il y a un effet de longue traîne, avec des articles téléchargés datant d’avant 1900 : « enclosure » du domaine public vendu sous forme de bouquets d’archives ?
  • Moins de 10% des revues constituent plus de 50% des contenus de la base, et moins de 1% des revues représentent plus de 50% des téléchargements d’articles
  • Près de 50% des articles téléchargés proviennent de revues éditées par 3 éditeurs : Elsevier, Springer-Nature et Wiley, avec pour ce dernier une sous-représentation dans les téléchargements compte-tenu de la part de contenus présents dans la base.
  • Forte représentation de la chimie et, dans une moindre mesure, des sciences de l’ingénieur parmi les titres les plus demandés : pour l’auteur c’est à mettre en lien avec le fonctionnement de ces disciplines, pour lesquelles la part de recherche effectuée dans le secteur privé est importante, et pour laquelle on peut supposer plus de difficultés d’accès aux ressources numériques payantes que dans le secteur public.

Le lien de l'étude : Looking into Pandora’s box : the content of Sci-hub and its usage