Disparition de Jean-Jacques Tiercelin

Vendredi, 27 octobre 2017

Nous venons d’apprendre le décès de Jean-Jacques Tiercelin, Directeur de recherche au CNRS. Jean-Jacques Tiercelin au Kenya. Crédits : M. Schuster, IPGS.

Jean-Jacques avait commencé sa carrière à Marseille en 1975, l’avait poursuivie à Brest en 1983, puis était arrivé à Géosciences Rennes en 2007. Il avait pris sa retraite depuis 2014.

Il travaillait dans l’équipe Dynamique des Bassins et s’était vu décerner la médaille W.H. Bradley par l’International Association of Limnogeology lors de son 6ème congrès qui a eu lieu du 15 au 19 juin 2015 à Reno (Nevada, USA). Cette distinction, décernée tous les 4 ans, récompense depuis 1995 un chercheur pour sa contribution à la connaissance de la géologie des lacs.

La recherche de Jean-Jacques Tiercelin portait depuis près de quatre décennies sur les systèmes sédimentaires lacustres, anciens et actuels, et s’intéressait en particuliers aux lacs du rift Est-Africain avec notamment les lacs Tanganyika, Malawi, Baringo, Bogoria et Turkana.

Ses travaux pionniers, effectués dans le cadre de programmes de recherches nationaux et internationaux, concernent à la fois la paléoclimatologie, la structuration tectonique des bassins de rifts, la dynamique sédimentaire, les ressources économiques, et les paléoenvironnements des hominidés anciens puisque la carrière de chercheur au CNRS de Jean-Jacques Tiercelin a débuté en Ethiopie, dans le gisement de Hadar célèbre pour avoir livré les restes de Lucy.

L'INSU présente ses condoléances à sa famille, ses proches et ses collègues de Géosciences Rennes.