Les modèles climatiques actuels pourraient sous-estimer les changements climatiques à long terme

Communiqué de presse

Mardi, 26 juin 2018

​Une analyse de périodes climatiques passées est publiée dans Nature Géoscience par 59 chercheurs de 17 pays, dont plusieurs experts français du CNRS, de l'Université de Bordeaux, de l'Université PSL, du CEA, et de l'UVSQ1. Ces variations climatiques passées aident à comprendre les implications de 2°C de réchauffement planétaire et tester notre capacité à simuler le fonctionnement du climat.

Note(s): 

1- Laboratoires français impliqués dans l'étude : Environnements et paléoenvironnements océaniques et continentaux (EPOC – CNRS/Université de Bordeaux, Pessac), en partenariat avec l'Ecole pratique des hautes études, Université PSL (Paris) - Laboratoire des sciences du climat et de l'environnement (LSCE – CEA/CNRS/UVSQ, Paris Saclay).

La reprise des actualités du site est autorisée avec la mention "Source : Actualités du CNRS-INSU" et un lien pointant sur la page correspondante.