Hauteurs de géoide en mètres (modèle EGM2008) par rapport à un éllipsoïde de référence.

Lundi, 19 mai 2008

Cette carte représente les anomalies de hauteur du géoïde par rapport à un ellipsoïde de référence. Il s'agit de la surface équipotentielle du champ de gravité qui représenterait la surface d'une Terre couverte d'eau : elle passe par le niveau de la mer au repos (sans vague, ni courant) et sous la topographie des continents. Les grandes anomalies traduisent la répartition en densité des masses à l'intérieur de la Terre. Les creux correspondent à des régions de roches mantelliques plus denses, probablement plus froides, les bosses à des régions de roches moins denses, probablement plus chaudes. Grâce aux dernières missions de gravimétrie spatiale (GRACE), il est maintenant possible de modéliser la forme du géoïde au centimètre près pour une résolution de 200 km ou à mieux que le millimètre pour une résolution de 400 km. A cette échelle, les variations hydrologiques deviennent quantifiables depuis l'espace.

Contact(s):
  • Richard Biancale, Géosciences Environnement Toulouse (GET)
    richard [dot] biancale [at] cnes [dot] fr, 05 61 33 25 65

Hauteurs de géoide en mètres (modèle EGM2008) par rapport à un éllipsoïde de référence. © CNES. GRGS. CNRS. Dynamique terrestre et planétaire.