Migration d'une goutte de magma au travers d'un cristal d'olivine soumis à un gradient de température.

Lundi, 21 avril 2008

Comment les liquides magmatiques et autres fluides géologiques migrent-ils à travers les roches du manteau terrestre pour arriver en surface ? Des expériences en laboratoire ont révélé qu'une gouttelette de liquide magmatique en inclusion dans un cristal d'olivine (le minéral prépondérant des roches du manteau) soumise à un gradient de température, peut migrer vers le point chaud à la vitesse de quelques nanomètres par seconde, alors que les fluides (gaz ou fluides supercritiques majoritairement constitués d'eau et/ou de dioxyde de carbone) ne le peuvent pas. Lors de la migration, la forme des inclusions évolue vers une morphologie à facettes, contrôlée par la cristallographie du minéral hôte. Par contre, les bulles de gaz se séparent progressivement du liquide et demeurent fixes.

Contact(s):
  • Pierre Schiano, Laboratoire Magmas et volcans
    p [dot] schiano [at] opgc [dot] univ-bpclermont [dot] fr, 04 73 34 67 57

Migration d'une goutte de magma au travers d'un cristal d'olivine soumis à un gradient de température. © CNRS, Magmas et volcans - Schiano et al.