Un projectile à l'origine des anomalies magnétiques lunaires

Vendredi, 9 mars 2012
Contact(s):
  • Marc Wieczorek, Institut de Physique du Globe de Paris (CNRS-INSU, Université Paris Diderot, PRES Sorbonne Paris Cité)
    wieczor [at] ipgp [dot] jussieu [dot] fr, 01 45 11 41 26

L'intensité du champ magnétique (à gauche) et la topographie (à droite) de la Lune centrés sur le bassin « South Pole-Aiken », face cachée de la Lune. Le projectile qui a créé ce cratère de diamètre 2200 km et de 8 km de profondeur a impacté la Lune avec un angle oblique et une direction venant du sud. Des quantités importantes de fer métallique provenant du projectile ont été déposés sur le bord nord du bassin, qui est devenu aimanté en présence d'un champ magnétique global. Cette image montre la moitié de la surface lunaire et l'intensité du champ magnétique (en couleur) est superposée à la topographie lunaire. Les faibles et grandes valeurs de l'intensité du champ magnétique et de la topographie sont en bleu et rouge, respectivement. © Wieczorek et al. Science 2012