Des structures de recherche originales

À l'instar des autres instituts du CNRS, l’INSU partage la tutelle de la plupart de ses unités de recherche avec ses partenaires académiques. L'originalité de son organisation réside dans le regroupement de ses laboratoires en "observatoires des sciences de l’Univers" qui mettent notamment en œuvre les actions et les services nationaux d’observation labellisés par l'institut.

Les laboratoires de l'INSU

Unités mixtes de recherche

La plupart des unités de recherche de l’INSU sont des unités mixtes de recherche (UMR), gérées en cotutelle avec des partenaires académiques ou avec d’autres organismes. Au sein des centres universitaires, elles sont regroupées en observatoires des sciences de l’Univers (OSU) auxquels sont adossées des unités mixtes de service (UMS).   

Fédérations de recherche et structures de service

Quatre fédérations de recherche (FR), cinq unités mixtes de service (UMS) et unités de service et de recherche (USR) complètent cette organisation au plan national avec notamment pour rôle de coordonner la stratégie scientifique de plusieurs UMR et de soutenir des plateformes instrumentales dont le périmètre dépasse le cadre local.

Unités mixtes internationales

Quatre unités mixtes internationales (UMI) assurent le développement de coopérations de long terme avec des universités et des organismes étrangers.

Les observatoires des sciences de l’Univers

Statut et Mission

Structures territoriales originales, les 27 observatoires des sciences de l’Univers ont pour mission principale « d’organiser les moyens nécessaires à l’acquisition d’observations des systèmes astronomiques ou des composantes du système Terre ». Au sein des centres universitaires, ils ont un statut d’école interne ou de grand établissement et constituent des unités mixtes de services (UMS) pilotées en partenariat par le CNRS, l'Université et dans plusieurs cas, d’autres établissements ou organismes de recherche.

Interdisciplinarité et mutualisation des moyens

Au niveau local, les observatoires des sciences de l’Univers mettent en œuvre sur le long terme les actions et les services nationaux d’observation et favorisent les recherches interdisciplinaires. Ils facilitent notamment l’accès aux grandes infrastructures de recherche et aux plateformes expérimentales ou numériques d’intérêt régional ou national.

Liste des observatoires des sciences de l'Univers

Les services nationaux d’observation

Acquérir des données

Les sciences de l’Univers reposent sur l’acquisition de données décrivant la formation, l’évolution et les variations des systèmes astronomiques et des milieux terrestres. Aussi l'INSU développe une stratégie spécifique pour répondre aux enjeux scientifiques et aux défis sociétaux associés.

Le label SNO

L’INSU crée et évalue des services nationaux d’observation (SNO) qui mettent en œuvre sur plusieurs années voire plusieurs dizaines d’années des dispositifs d’observation et d’acquisition de données des milieux naturels et astronomiques. Ces dispositifs ont une vocation de service au bénéfice de toute la communauté et permettent de faire progresser les connaissances sur la formation, l’évolution, la variabilité des systèmes étudiés.

La définition et la reconnaissance du contenu des SNO et de la qualité des observations accumulées sont établies à la suite d’un processus de labellisation, permettant la mise en oeuvre de la stratégie de l’institut et d’utiliser le plus efficacement possible les ressources. 

Les actions nationales pour l’observation

Pour structurer et piloter cette activité d’observation systématique, et la rapprocher des grandes infrastructures de recherche nationales ou internationales, les SNO sont regroupés depuis 2016 en « actions nationales pour l’observation », dans chacun des grands domaines de recherche de l'institut.

En savoir plus sur les services nationaux d’observation