La science Ouverte : impact sur la production scientifique et l'évaluation

« La science ouverte n'est pas une mode, ce n'est pas une discipline, c’est un nouveau paradigme. Elle comporte donc ses nouvelles pratiques et ses nouvelles compétences... (...) Son objectif : faire sortir la recherche financée sur fonds publics du cadre confiné des bases de données fermées. (...) Les résultats de la recherche scientifique - les publications et les données de la recherche - sont ouverts à tous, sans entrave, sans délai, sans paiement.» (Extraits du Discours de Frédérique Vidal  - Juillet 2018)
 

Différentes institutions ont affiché les dispositions à suivre pour chaque publiant et organisme financeur.

Ces politiques sont dans la continuité de déclarations comme DORA   2012 ou LEIDEN 2015, de prises de positions (Appel de Jussieu pour la Science ouverte et la bibliodiversité - 2017) et de dispositifs (naissance des archives ouvertes d’ArXiv  en 1991, Hal en 2001).

Ces dispositions impactent la production scientifique : articles, livres, données de la recherche ... et l’évaluation des structures par l’HCERES et des chercheurs par leur organisme d’appartenance statutaire (cas du CNRS).

Les documents de référence, identifiants numériques, voies de publication d’articles , APCs , droit d’auteur

1 Documents de référence

- Feuille de route du CNRS pour la Science Ouverte (pdf) : 18 novembre 2019

- Plan national science ouverte : MESRI 07/2018

- ANR : Plan d’action 2020 - Date de publication : 25/07/2019 - maj 09/09/2019

- Coalition S et Plan S version 2 (mai 2019)
entrée en vigueur en 2021

- Commission Européenne - Horizon Europe 2021 -2027 Document de travail : 06/2018 et actualisation : avril 2019
Le programme Horizon Europe poursuit l'effort initié par Horizon 2020 en mettant l'accent sur la science ouverte et l'accès aux résultats et aux données des recherches par les différentes parties prenantes.
Horizon 2020 a permis la mise en place d'une politique d'accès ouvert.

Articles 10 et 35 :

  • Accès libre obligatoire aux publications : les bénéficiaires veillent à conserver ou à ce que les auteurs conservent suffisamment de droits de propriété intellectuelle pour se conformer aux exigences d’accès libre
  • Accès libre aux données issues de la recherche garanti : conformément au principe d’« aussi ouvert que possible, mais aussi fermé que nécessaire»;
  • Plan obligatoire de gestion des données FAIR (trouvables, accessibles, interopérables et réutilisables) et des données issues de la recherche ouverte
  • Soutien aux compétences des chercheurs et systèmes de récompense dans le domaine de la science ouverte
  • Utilisation du nuage européen pour la science ouverte

- HCERES : Evaluation de la recherche : critères et indicateurs 11/ 2018

- DORA : Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche 2012

-
Appel de Jussieu  pour la Science ouverte et la bibliodiversité, octobre 2018

2 Les différents identifiants de l’écosystème numérique retenus et obligatoires

  • Orcid : Open Researcher or Contributor ID demandé aussi lors de la soumission d’un article
    Obligatoire pour l’ANR


    🔍Feuille de route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019
    Action 1 : développer l’adhésion des chercheurs et des chercheuses à Orcid
    Le CNRS a adhéré à Orcid en Mai 2019 en tant qu’institution et souhaite que l’usage de cet identifiant unique des personnels scientifiques soit largement adopté. Aussi, le CNRS mènera des actions afin d’inciter ses personnels scientifiques à obtenir un numéro ORCID et créer leur profil pour gagner en visibilité internationale. En contrepartie, il s’engage à clarifier les processus d’échange d’informations entre Orcid et les Systèmes d’Informations du CNRS « afin de leur simplifier la vie ».
     
  • Rnsn : Le Répertoire national des structures de recherche (RNSR) référence les structures de recherche publiques et privées au niveau national. Il est administré par le ministère chargé de la recherche.
    Obligatoire pour l’ANR

     
  • DOI : Le Digital Object Identifier identifie une publication, une base de données etc.

3 Les différentes voies et versions de publication d’articles 

Le principe : Réserver les frais de publication aux publications entièrement en Accès Ouvert.

Définition APCs (article processing charges) = frais de publication des articles

Les différentes voies :

  • La voie verte ou green open access est la voie de l’auto-archivage ou dépôt par l’auteur dans une archive ouverte . Version acceptée ou non : pre-print ex : ArXiv, Hal
  • La voie dorée ou gold open access concerne des revues ou ouvrages nativement en open access, dès leur publication.ex : Copernicus. Les frais de publication sont pris en charge par les chercheurs
  • La voie diamant : prise en charge contractuelle des APCs par une structure, agence
  • Revue hybride : accès sous abonnement et article en Accès Ouvert avec paiement d'APCs : AGU, Elsevier etc…….

Terminologie concernant les versions d’un article :

  • Version soumise (“Preprint”) : version soumise par le ou les auteurs sur une plateforme dédiée ou à la revue avant tout processus de révision (“peer reviewing”) par le comité de lecture par les pairs (“editors and referees”).
  • Version acceptée (“Postprint”) Author-Accepted Manuscript (AAM) : version après que le ou les auteurs aient tenu compte des remarques des évaluateurs et que l’article soit accepté par le comité éditorial.
  • Version éditée (“Reprint”) Version of Record (VoR) : Version finale de l’article mise en page selon les critères de la revue (typographie, numérotation des pages…). Il s’agit de la version telle qu’elle est publiée

🔍 Plan science Ouverte :

Réserver les frais de publication aux publications entièrement en accès ouvert

🔍Feuille de Route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019, Voir Partie 1 – Les publications : La stratégie du CNRS pour atteindre 100 % des publications scientifiques en accès ouvert est de favoriser la « bibliodiversité » (cf  4 : une diversité des produits issus de la recherche ainsi qu’une diversité des modes de publications.)

🔍Commission Européenne - Horizon Europe 2021 -2027 :

Les frais de publication (APC) des articles seront éligibles pour les revues entièrement en libre accès, ce qui exclut les revues hybrides.

🔍Plan S version 2 :

Le principe de refuser purement et simplement l’édition hybride a été supprimé. Au lieu de cela, les organismes financeurs sont autorisés à soutenir l’édition hybride dans le cadre d’«accords de transformation temporaires ».

🔍L’ANR

Dans le cadre de la contribution de l’ANR à la promotion et à la mise en œuvre de la science ouverte, et en lien avec le plan national pour la science ouverte, le coordinateur ou la coordinatrice et les partenaires s’engagent en cas de financement à déposer les publications scientifiques (texte intégral) issues du projet de recherche, développement et innovation dans une archive ouverte, soit directement dans HAL soit par l'intermédiaire d'une archive institutionnelle locale, dans les conditions de l’article 30 de la Loi « Pour une République numérique »

L’ANR recommande de privilégier la publication dans des revues ou ouvrages nativement en accès ouvert.

4 Droit d’auteur 

Le Plan S le définit ainsi :

  • Les auteurs ou leurs institutions doivent conserver leurs droits d’auteur sans avoir à payer de frais supplémentaires. Modèle de « licence de publication »
  • Les auteurs ou les institutions conservent le droit d’auteur et le droit de mettre immédiatement à disposition une version de l’article (soit la version de référence (VoR), soit le manuscrit accepté de l’auteur (AAM) soit les deux) sous licence ouverte en le précisant dans leurs contrats ou accords de financement
  • La coalition S exige maintenant que la licence CC BY 4.0 soit l’option par défaut pour les articles
  • Le principe de refuser purement et simplement l’édition hybride a été supprimé. Au lieu de cela, les organismes financeurs sont autorisés à soutenir l’édition hybride dans le cadre d’accords de transformation temporaires.

La directive européenne sur le droit d’auteur – mars 2019 - n’a pas été transposée en droit français à ce jour.

Cela concerne, entre autres, la fouille de texte ou text and data mining (TDM) : de plus l'article 38 de la Loi pour une République Numérique - octobre 2016 n' a pas encore de décret d'application.

🔍 Feuille de Route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019,  Voir partie 3- La fouille et l’analyse des textes et des données :

Objectif : Faciliter la fouille des textes et des données avec le développement des infrastructures, des outils et des compétences permettant l’analyse de contenus scientifiques en toute indépendance.

  • Action 1 : soutenir et développer des infrastructures permettant l’analyse de contenus :
    ….Il est important d’investir des ressources dans les activités de fouille de contenus (content mining). Récemment, les méthodes de deep learning ont créé de nouvelles possibilités de recherche pour traiter des données massives et de grandes dimensions. ….
  • Action 2 : cadre législatif : accompagner, traduire, et informer :
    ….L’Europe a voté récemment (mars 2019) le texte de la directive pour le droit d’auteur. Celle-ci crée une exception pour la recherche l’autorisant à pratiquer la fouille de contenus, à des fins de recherche sur tous contenus licitement accessibles. Sa transposition dans le droit français nécessite d’être vigilant....
  • Action 3 : développer l’usage d’outils et de techniques de traitement de données et de visualisation.

A propos des licences Creative commons :
Définition :
« Les licences de droits d’auteur et les outils Creative Commons apportent un équilibre à l’intérieur du cadre traditionnel “tous droits réservés” créé par les lois sur le droit d’auteur. Nos outils donnent à tout le monde, du créateur individuel aux grandes entreprises et aux institutions publiques, des moyens simples standardisés d’accorder des permissions de droits d’auteur supplémentaires à leurs œuvres. La combinaison de nos outils et de nos utilisateurs est un fonds commun numérique vaste et en expansion, un espace commun de contenus pouvant être copiés, distribués, modifiés, remixés, et adaptés, le tout dans le cadre des lois sur le droit d’auteur.»
Creative commons licence 
et CC BY.04
La licence CC-by 4.0 permet toute exploitation de l’œuvre (partager, copier, reproduire, distribuer, communiquer, réutiliser, adapter) par tous moyens, sous tous formats et sous toutes licences. Toutes les exploitations de l’œuvre ou des œuvres dérivées, y compris à des fins commerciales, sont possibles.

 

Généraliser l’accès ouvert (AO) et rendre obligatoire la publication en AO des articles et livres

Les plateformes d’archives ouvertes offrent des contenus en libre accès et celle qui est privilégiée est HAL :

- L’auteur peut déposer, en respectant l’embargo, la version finale acceptée pour publication de son manuscrit, c’est-à-dire la toute dernière version validée avant publication, sans la mise en page de l’éditeur. L’embargo est de 6 mois : 

- Transfert possible vers ArXiv
- Possibilité de déposer des preprints

1 Applications/déclinaisons

🔍Plan Science ouverte du MESRI, juillet 2018 :
Rendre obligatoire la publication en accès ouvert des articles et livres issus de recherches financées par appel d’offres sur fonds publics.
Soutenir l’archive ouverte nationale HAL et simplifier le dépôt par les chercheurs qui publient en accès ouvert sur d’autres plateformes dans le monde.

🔍 Feuille de Route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019,  Partie 1 – Les publications 

Objectif : Les publications scientifiques, produites par le travail des chercheurs et des chercheuses du CNRS, et financées en majorité sur des fonds publics, doivent être à 100 % accessibles et réutilisables à l’échelle de temps de la feuille de route. Les droits d’auteur ne doivent pas être cédés

  • Action 1 : mener une politique de soutien et de développement de l’archive ouverte HAL conjointement à une politique d’incitation à y déposer les publications scientifiques
  • Action 2 : recommander l’utilisation des serveurs de preprints, hébergeant des manuscrits soumis à des revues, afin d’offrir des solutions de diffusion rapide en accès ouvert via des plateformes à but non lucratif….
  • Action 3 : soutenir des plateformes d’édition électronique qui hébergent des textes en accès ouvert, qui proposent des espaces de publication et de certification.
  • Action 4 : soutenir une stratégie documentaire qui vise à diminuer le poids et le coût des abonnements aux revues et augmenter l’accessibilité des manuscrits dans la version éditée
  • Action 5 : demander à ce que toutes les publications issues des travaux de recherche financés par un appel à projet du CNRS soient mises en accès ouvert

🔍CRAC / CNRS : compte rendu annuel d'activité pour les chercheurs CNRS, octobre 2019

Dans son message aux chercheuses et chercheurs du CNRS (19/04/2019), Alain Schuhl directeur général délégué à la science CNRS écrit :
« Afin de répondre à ces engagements, pour la prochaine campagne 2019, la rubrique « publications scientifiques » de CRAC sera alimentée uniquement par le flux HAL pour la prochaine campagne 2019, sans qu'il ne soit possible de la modifier. Vous pouvez déposer votre manuscrit dès qu’il est accepté, sans embargo si la politique de l’éditeur vous y autorise, ou avec un embargo de 6 mois maximum en STM. Vous pouvez également y déposer vos preprints.» avril 2019 actualisée le 09/10/2019.

🔍 ANR : dans le plan d’action 2019 :
Déposer les publications scientifiques dans Hal ou archive locale
Les preprints sont acceptés dans la bibliographie si référencement de données préliminaires

🔍 ANR : Plan d'action 2020 :

Déposer les publications scientifiques (texte intégral) issues du projet de recherche, développement et innovation dans une archive ouverte, soit directement dans HAL soit par l'intermédiaire d'une archive institutionnelle locale, dans les conditions de l’article 30 de la Loi « Pour une République numérique »

🔍 Plan S 

Les archives ouvertes sont un lieu de dépôt en accès ouvert immédiat et sans embargo, au même titre que les revues et plateformes en accès ouvert .

🔍 Horizon 2021-2027 :

  • Le libre accès continuera d’être obligatoire pour toutes les publications scientifiques ;
  • Le dépôt sur une archive ouverte est obligatoire
  • Le partage précoce des publications (prépublications) satisfera aux exigences du libre accès

2 Accompagnement technique

Tutoriels de dépôt dans Hal :

Ouvrir les données de la recherche

1 Définitions

OCDE 2007 :
Les « données de la recherche » sont définies comme des enregistrements factuels (chiffres, textes, images et sons), qui sont utilisés comme sources principales pour la recherche scientifique et sont généralement reconnus par la communauté scientifique comme nécessaires pour valider des résultats de recherche.

Directive Open Data PSI - Directive (EU) on the re-use of public sector information - 2019 :
Documents se présentant sous forme numérique, autres que des publications scientifiques, qui sont recueillis ou produits au cours d'activités de recherche scientifique et utilisés comme éléments probants dans le processus de recherche, ou dont la communauté scientifique admet communément qu'ils sont nécessaires pour valider des conclusions et résultats de la recherche.

2 Principes 

🔍Plan Science ouverte :

  • Structurer et ouvrir les données de la recherche
  • Rendre obligatoire la diffusion des données de recherche
  • Adopter les principes FAIR : Findable, Accessible, Interoperable, Reusable
  • Collecter, préserver et partager les logiciels disponibles sous forme de code source
  • Décrire les jeux de données accessibles selon un format spécifique : Data papers (cf 4 : Bibliodiversité)

3 Déclinaisons 

🔍Voir Feuille de route CNRS Science Ouverte, novembre 2019, Partie 2- Les données de la recherche :

  • Action 1 : développer une culture de la gestion/partage des données chez tous les acteurs du cycle de vie de la donnée : chercheurs et chercheuses, ingénieurs et ingénieures, informaticiennes et informaticiens, documentalistes, bibliothécaires, ...
  • Action 2 : développer la publication des données (data papers), le dépôt conjoint publications /données et accompagner les chercheurs et les chercheuses dans l’utilisation des outils de gestion des données.
  • Action 3 : soutenir et accompagner les infrastructures de recherche, productrices de données, dans la définition et la mise en œuvre de politiques de données.
  • Action 4 : soutenir et accompagner des Infrastructures de données - Mettre en œuvre un service coordonné avec les instituts pour favoriser le dépôt des données pour tous les personnels des unités du CNRS
  • Action 5 : créer et afficher un répertoire des dépôts et des services de données dont le CNRS est responsable et auxquels il participe.

🔍 ANR : Fournir un plan de gestion des données – DMP dans les 6 mois qui suivent le démarrage du projet et ceci dès 2019 .

🔍 Horizons 2021-2027 :

  • Caractère obligatoire du Plan de Gestion des Données et de sa gestion dans le temps.
  • Le principe FAIR sera appliqué

4 Accompagnement technique 

La bibliodiversité

Extrait de l’Appel de Jussieu , 2017 : "La notion de bibliodiversité fait référence à une nécessaire diversité des productions éditoriales pour s’opposer au renforcement de la concentration du monde de l’édition et de sa financiarisation. L’accès ouvert doit s’accompagner d’un soutien à la diversité́ des acteurs de la publication scientifique qui mette fin à la domination par un petit nombre d’entre eux dictant leurs conditions aux communautés scientifiques".

🔍 Feuille de Route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019, Partie 1- Les publications :
La stratégie du CNRS pour atteindre 100 % des publications scientifiques en accès ouvert est de favoriser la « bibliodiversité» : une diversité des produits issus de la recherche ainsi qu’une diversité des modes de publications.

Quelle diversité de publication offerte à ce jour pour nos communautés ?

1 Data Paper 

Le data paper est une publication qui décrit un jeu de données scientifiques brutes (data, dataset), notamment à l’aide d’informations précises, appelées métadonnées (metadata). Les données décrites doivent être accessibles, soit sous forme de fichiers annexés, soit plus généralement par un lien pérenne (URL, DOI) vers « l’entrepôt de données » en ligne (data repository, ou repository of research data) où elles sont déposées et correctement formatées.
Extr : Dedieu, L. 2014. Rédiger et publier un data paper dans une revue scientifique, en 5 points. Montpellier (FRA) : CIRAD, 7 p.

1. 1 Reconnaissance institutionnelle

🔍 Feuille de Route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019,

  • Partie 2 Les données de la recherche - Action 2 : développer la publication des données (data papers), le dépôt conjoint publications /données et accompagner les chercheurs et les chercheuses dans l’utilisation des outils de gestion des données.....
    Plus généralement le CNRS encourage la diffusion de toutes données structurées par leur dépôt dans des réservoirs de données thématiques ou généralistes, éventuellement accompagné de la publication de data paper

     
  • Partie 3  L’évaluation individuelle des Chercheurs et des chercheuses et la science ouverte : Tous les types de production doivent pouvoir être des éléments de l’évaluation….
    Les « préprints » et autres documents de travail sont des productions acceptables pour l’évaluation. Il en va de même pour les « data papers » (« articles de données »).

1.2 Liste des titres offerts

Liste établie et renseignée en novembre 2019 par le CIRAD.

Conseils : Stocker les données sur une plateforme indépendante de la revue où est publié l'article : Zenodo par exemple , voir aussi le répertoire international

Citons pour nos thématiques :

- Revues généralistes :

- Revues spécialisées : Gold open articles , avec Apcs

2 Preprints

Définition : Le pre-print , prépublication correspond à la version initiale du texte, non-publiée, éventuellement soumise à une revue pour relecture et publication (pre-refeering version).

2.1 Reconnaissance institutionnelle :

🔍 Feuille de Route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019,

  • Partie 1 Les publications :  Action 2 : recommander l’utilisation des serveurs de preprints, hébergeant des manuscrits soumis à des revues, afin d’offrir des solutions de diffusion rapide en accès ouvert via des plateformes à but non lucratif.
    À l’image d’ArXiv précurseur en physique et en mathématiques……
  •  Partie 3- L’évaluation individuelle des chercheurs et des chercheuses et la science ouverte :
    Les « préprints » et autres documents de travail sont des productions acceptables l’évaluation. Il en va de même pour les « data papers» (« articles de données »).

🔍 Alliance Aviesan et Allenvi – octobre 2017 :

 " Les preprints sont une forme recevable de communication scientifique "

2.2 Les plateformes de pre-print pour nos thématiques 

  • ArXiv e print archive 1991 - a non profit based in Cornell University
  • EarthArXiv : 2017 - a non-profit structure based on Charlottesville : OSF Preprints Center for Open Science (COS) is a non-profit organization
  • MarXiv voir EarthArxiv 2017 - Ocean and Marine-climate Sciences
  • PaleorXiv 2017 – voir EarthArxiv
  • ESSOAr 2017 - a for-profit publisher : Wiley - AGU Les posters des réunions AGU sont déposés etc ...
  • Peer community in paleontology - PCI : https://paleo.peercommunityin.org/ 2017 - a non-profit scientific organization :
  • le preprint peut-être recommandé : Recommended preprints can be used by scientists and cited in the scientific literature : peer reviewing

Terminologie concernant les versions d’un article

  • Version soumise (“Preprint”) : version soumise par le ou les auteurs sur une plateforme dédiée ou à la revue avant tout processus de révision (“peer reviewing”) par le comité de lecture par les pairs (“editors and referees”).
  • Version acceptée (“Postprint”) Author-Accepted Manuscript (AAM): version après que le ou les auteurs aient tenu compte des remarques des évaluateurs et que l’article soit accepté par le comité éditorial.
  • Version éditée (“Reprint”) Version of Record (VoR) : Version finale de l’article mise en page selon les critères de la revue (typographie, numérotation des pages…). Il s’agit de la version telle qu’elle est publiée

Voir aussi

3 Plateformes électroniques 

Les possibilités de publication en accès ouvert et avec comité éditorial et reviewing , hors éditeurs/publishers :

🔍 Feuille de Route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019, Partie 1  les publications :

  • Action 3 : soutenir des plateformes d’édition électronique qui hébergent des textes en accès ouvert, qui proposent des espaces de publication et de certification.
  • Action 4 : soutenir une stratégie documentaire qui vise à diminuer le poids et le coût des abonnements aux revues et augmenter l’accessibilité des manuscrits dans la version éditée.
  • Action 5 : demander à ce que toutes les publications issues des travaux de recherche financés par un appel à projet du CNRS soient mises en accès ouvert.

Les plateformes de publication électronique, en accès ouvert, actuelles pour nos communautés :
A noter qu’elles nécessitent l’existence d’un comité éditorial et du reviewing :

  •  Copernicus.org  2001 structure commerciale avec Apcs
  •  Episciences – CCSD/CNRS 2013 - Sans but lucratif
  •  Centre Mersenne - Mathdoc 2018 - Sans but lucratif - héberge depuis peu les CRAS (Comptes Rendus de l'Académie des Sciences)
  •  EDP Sciences : 1920 -Plateforme commerciale qui héberge des titres de sociétés savantes

Impact de la Science Ouverte sur l’évaluation

🔍 HCERES et l’évaluation des structures

Évaluation de la recherche : critères et indicateurs : https://www.hceres.fr/fr/indicateurs-et-methodes .

Une évaluation par les pairs, conforme aux standards internationaux et aux exigences de transparence, de collégialité, d’égalité de traitement ;

Une évaluation respectueuse du principe du contradictoire, offrant la possibilité aux évalués de faire connaître leur point de vue sur leur évaluation ;

  • Une évaluation multicritères dépassant l’usage unique de quelques indicateurs pour rendre compte de l’ensemble des résultats obtenus ;
  • Une évaluation à forte dimension qualitative et s’appuyant sur l’auto-évaluation ;
  • Une évaluation alliant commensurabilité des activités et résultats des entités de recherche et prise en compte de leurs spécificités disciplinaires par l’usage de Guides des produits de la recherche et des activités de recherche ;
  • Un processus d’évaluation dynamique, répondant à une logique d’adaptation à l’écosystème évalué et intégrant une révision régulière des référentiels utilisés…

🔍 Feuille de Route du CNRS pour la Science Ouverte, novembre 2019, voir Partie 5 - La refondation de l’information scientifique et technique pour la science ouverte, Action 2 : travailler sur de nouveaux indicateurs bibliométriques

Dans ce contexte, le CNRS réévaluera régulièrement ses besoins en matière d’outils et favorisera l’adoption et la diffusion d’outils en cohérence avec sa politique générale de science ouverte (signature de DORA, appel de Jussieu sur la bibliodiversité).

Point 4 - L’évaluation individuelle des chercheurs et des chercheuses et la science ouverte

Objectif : Repenser l’évaluation individuelle des chercheurs et des chercheuses avec d’une part l’utilisation d’une évaluation compatible avec les objectifs de la science ouverte et d’autre part la prise en compte de la contribution des chercheurs et des chercheuses à la science ouverte dans l’évaluation.

Dans ce cadre il convient que chaque section et chaque commission inscrive dans ses critères les quatre principes suivants

  1. Ce sont les résultats eux-mêmes qui doivent être évalués, et non pas le fait qu’ils aient pu être publiés dans une revue prestigieuse ou autre média réputé : Les membres du CoNRS (Comité National de la Recherche Scientifique) doivent assumer la responsabilité de leur jugement et ne s’en remettent ni aux évaluations anonymes des éditeurs ni aux algorithmes. Ceci doit transparaître dans les rapports d’évaluation.
  2. Pour chacune des productions citées dans les dossiers d’évaluation les chercheurs et les chercheuses doivent en expliquer la portée, l’impact, et la contribution personnelle qu’ils y ont apportée : L’exhaustivité de la liste des productions est inutile..
  3. Tous les types de production doivent pouvoir être des éléments de l’évaluation. En particulier, dans tous les cas où cela a un sens, les données sous-tendant la publication ainsi que le code source nécessaire à la production des résultats doivent pouvoir être fournis. Les « préprints » et autres documents de travail sont des productions acceptables pour l’évaluation. Il en va de même pour les « data papers » (« articles de données »).
  4. Toutes les productions citées dans les dossiers d’évaluation doivent être accessibles dans HAL ou éventuellement dans une autre archive ouverte : Il s’agit bien des productions elles-mêmes et non de leurs références. Il est normalement inutile de les fournir dans le dossier : le lien actif vers l’archive doit suffire.

🔍COSO Comité pour la science ouverte : Réflexions sur les " Types de documents, productions et activités valorisées par la science ouverte et éligibles à une évaluation"

Ce document de travail : Types de documents, productions et activités valorisées par la science ouverte et éligibles à une évaluation a été élaboré par le Comité pour la science ouverte, version 1, novembre 2019
La mise en œuvre de la science ouverte nécessite la prise en compte de l’ensemble des processus et activités de recherche dans l’évaluation.
Dans ce but, le document liste les types de documents et productions élaborés pendant le cycle de la recherche et leurs modes de diffusion ouverte ainsi que les types d'activités éligibles à une évaluation. .......
Tableau 1 : Types de documents et de productions élaborés au cours de l'ensemble du cycle de la recherche et leurs modes de diffusion ouverte
Tableau 2 : Types d'activités éligibles à une évaluation

Etude à rapprocher de : HCERES, Guides des produits de la recherche, 2019.


Le lien de l'étude :
https://www.ouvrirlascience.fr/types-de-documents-productions-et-activites-valorisees-par-la-science-ouverte-et-eligibles-a-une-evaluation/