Actualités https://www.insu.cnrs.fr/fr fr Renouvellement de la convention-cadre entre le CNRS et Météo-France https://www.insu.cnrs.fr/fr/renouvellement-de-la-convention-cadre-entre-le-cnrs-et-meteo-france Wed, 27 Oct 2021 17:21:59 +0000 anne.bres 5103 at https://www.insu.cnrs.fr [ Les coulisses du climat #1] Gaz à effet de serre : prenons de la hauteur ! https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/les-coulisses-du-climat-1-gaz-effet-de-serre-prenons-de-la-hauteur Wed, 27 Oct 2021 17:40:54 +0000 anne.bres 5104 at https://www.insu.cnrs.fr Un nouveau pas vers la détection du fond d'ondes gravitationnelles grâce aux pulsars https://www.insu.cnrs.fr/fr/un-nouveau-pas-vers-la-detection-du-fond-dondes-gravitationnelles-grace-aux-pulsars <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Un nouveau pas vers la détection du fond d&#039;ondes gravitationnelles grâce aux pulsars</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>admin</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mer 27/10/2021 - 15:30</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="slide" style="background-image: url(/sites/institut_insu/files/styles/article_top/public/image/CP%20-%20ondes%20Grav%20-%20small.jpg?itok=TVCnzir-);" ></div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-27T12:00:00Z" class="datetime">27 octobre 2021</time> </div> <div class="field field--name-field-news-categories field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/506" hreflang="fr">Espace Presse</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/360" hreflang="fr">Univers</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-hidden field__item">Désactivé</div> <div class="field field--name-field-cnrs-source-link field--type-link field--label-above"> <div class="field__label">Lien vers le CNRS</div> <div class="field__item"><a href="https://www.cnrs.fr/fr/un-nouveau-pas-vers-la-detection-du-fond-dondes-gravitationnelles-grace-aux-pulsars">https://www.cnrs.fr/fr/un-nouveau-pas-vers-la-detection-du-fond-dondes-gravitat…</a></div> </div> Wed, 27 Oct 2021 13:30:14 +0000 admin 5102 at https://www.insu.cnrs.fr Lancement de la campagne ballons Statéole-2 depuis les Seychelles https://www.insu.cnrs.fr/fr/lancement-de-la-campagne-ballons-stateole-2-depuis-les-seychelles <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Lancement de la campagne ballons Statéole-2 depuis les Seychelles</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>admin</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mer 27/10/2021 - 15:16</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="slide" style="background-image: url(/sites/institut_insu/files/styles/article_top/public/image/is_strateole-2.jpg?itok=lkhCBiGL);" ></div></div> <div class="field field--name-field-tags field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/357" hreflang="fr">Atmosphere</a></div> </div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-27T12:00:00Z" class="datetime">27 octobre 2021</time> </div> <div class="field field--name-field-news-categories field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/506" hreflang="fr">Espace Presse</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/376" hreflang="fr">Océan Atmosphère</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-hidden field__item">Désactivé</div> <div class="field field--name-field-cnrs-source-link field--type-link field--label-above"> <div class="field__label">Lien vers le CNRS</div> <div class="field__item"><a href="https://www.cnrs.fr/fr/lancement-de-la-campagne-ballons-stateole-2-depuis-les-seychelles">https://www.cnrs.fr/fr/lancement-de-la-campagne-ballons-stateole-2-depuis-les-s…</a></div> </div> Wed, 27 Oct 2021 13:16:11 +0000 admin 5101 at https://www.insu.cnrs.fr Une nouvelle superstructure de galaxies en formation, découverte dans une zone lumineuse froide de l’Univers lointain https://www.insu.cnrs.fr/fr/une-nouvelle-superstructure-de-galaxies-en-formation-decouverte-dans-une-zone-lumineuse-froide-de <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Une nouvelle superstructure de galaxies en formation, découverte dans une zone lumineuse froide de l’Univers lointain</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>admin</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mar 26/10/2021 - 18:11</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="slide" style="background-image: url(/sites/institut_insu/files/styles/article_top/public/image/sah.jpg?itok=lg1XE_cD);" ></div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-26T12:00:00Z" class="datetime">26 octobre 2021</time> </div> <div class="field field--name-field-news-categories field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/506" hreflang="fr">Espace Presse</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/360" hreflang="fr">Univers</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-hidden field__item">Désactivé</div> <div class="field field--name-field-cnrs-source-link field--type-link field--label-above"> <div class="field__label">Lien vers le CNRS</div> <div class="field__item"><a href="https://www.cnrs.fr/fr/une-nouvelle-superstructure-de-galaxies-en-formation-decouverte-dans-une-zone-lumineuse-froide-de">https://www.cnrs.fr/fr/une-nouvelle-superstructure-de-galaxies-en-formation-dec…</a></div> </div> Tue, 26 Oct 2021 16:11:28 +0000 admin 5099 at https://www.insu.cnrs.fr L’avenir de notre système solaire https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/lavenir-de-notre-systeme-solaire <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">L’avenir de notre système solaire</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>lahmar</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mar 26/10/2021 - 16:40</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="content-visual"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/top_left/public/image/vignette_2.jpg?h=5dc739b3&amp;itok=JmD9IhBe" width="290" height="290" alt="" class="image-style-top-left" /> </span> <div class="visual-desc">© cold-words.com</div> </div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-26T12:00:00Z" class="datetime">26 octobre 2021</time> </div> Résultat scientifique Univers <div class="field field--name-field-entity-block field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"> <div class="block-description"> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-descriptive field--type-text-long field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p>Des astronomes ont découvert le premier système planétaire confirmé analogue au nôtre une fois que le Soleil aura atteint la fin de sa vie, dans environ cinq milliards d'années. Il est constitué d’une planète géante gazeuse 40% plus massive que Jupiter et dont l’orbite est similaire à celle de Jupiter, qui tourne autour d'une naine blanche 40% moins massive que le Soleil. La naine blanche est le stade ultime de l'évolution des étoiles de la séquence principale, comme notre Soleil. L’étude, en partie réalisée à l'Institut d'astrophysique de Paris, a été publiée dans la revue Nature.</p> <p>Lors des dernières étapes du cycle de vie stellaire, une étoile brûle tout l’hydrogène de son noyau et se transforme en étoile géante rouge. Elle s’effondre ensuite sur elle-même, formant un noyau chaud et dense, généralement de la taille de la Terre mais renfermant une demie masse solaire : une naine blanche. Les astronomes cherchent à comprendre si les planètes peuvent survivre à cette suite d'événements. Mais ces cadavres stellaires sont très petits et n’ont plus le combustible nucléaire nécessaire pour rayonner comme avant ; ils sont beaucoup moins lumineux que les autres étoiles, et donc difficiles à observer.</p> <p>Après avoir détecté l'effet gravitationnel du système sur une étoile du centre de la galaxie, les chercheurs ont obtenu des images à haute résolution angulaire à l’observatoire Keck, à Hawaï. L'équipe s'est alors rendue compte que l'étoile-hôte n’était pas assez brillante pour être une étoile ordinaire. Les données excluent aussi la possibilité d’une naine brune comme hôte. "Nous avons également exclu la possibilité d’une étoile à neutrons ou d’un trou noir. Cela signifie que la planète est en orbite autour d’une étoile morte, une naine blanche", déclare Jean-Philippe Beaulieu<a class="see-footnote" id="footnoteref1_ere6x3f" title="Jean-Philippe Beaulieu, deuxième auteur de l'article, est professeur, directeur de recherche CNRS à l’Institut d’astrophysique de Paris et titulaire de la chaire Warren d’astrophysique à l’Université de Tasmanie." href="#footnote1_ere6x3f">1</a>. Cette découverte s'inscrit dans un vaste projet visant à déterminer l'abondance et les caractéristiques des planètes ayant survécu aux dernières phases de l'évolution stellaire de leur étoile.</p></div> <ul class="footnotes"><li class="footnote" id="footnote1_ere6x3f"><a class="footnote-label" href="#footnoteref1_ere6x3f">1.</a> Jean-Philippe Beaulieu, deuxième auteur de l'article, est professeur, directeur de recherche CNRS à l’Institut d’astrophysique de Paris et titulaire de la chaire Warren d’astrophysique à l’Université de Tasmanie.</li> </ul> </div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="content-visual entity-block" id="entity-block-visual-7115"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/NourSkaf_Keck.jpg?itok=9h3QS5Dt" width="800" height="533" alt="" class="image-style-article" /> </span> <div class="visual-desc">L’équipe scientifique observant au KECK en Juillet 2021. © Nour Skaf </div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-inset"> <h3>Pour en savoir plus </h3> <div class="field--name-body"> <div class="tex2jax_process"><p><span><span><span><span><span><span><a href="https://doi.org/10.1038/s41586-021-03869-6">A Jovian analogue orbiting a white dwarf star.</a></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span>J. W. Blackman, J. P. Beaulieu, D. P. Bennett, C. Danielski, C. Alard, A. A. Cole, A. Vandorou, C. Ranc, S. K. Terry, A. Bhattacharya, I. Bond, E. Bachelet, D. Veras, N. Koshimoto, V. Batista &amp; J. B. Marquette. </span></span></span></span></span></span><span><span><span><span><span><span>Nature 598, 272–275 (2021)</span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span>Voir aussi la page : </span></span><a href="https://www.cold-worlds.com/resultats-importants/une-nouvelle-decouverte-en-2021/">https://www.cold-worlds.com/resultats-importants/une-nouvelle-decouverte-en-2021/</a></span></span></span></span></p></div> </div> </div> </div> </div> <div class="field field--name-field-person field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="#anchor-contact" class="smoothScroll" hreflang="fr">Jean-Philippe Beaulieu</a></div> <div class="field__item"><a href="#anchor-contact" class="smoothScroll" hreflang="fr">Clément Ranc</a></div> <div class="field__item"><a href="#anchor-contact" class="smoothScroll" hreflang="fr">Joshua Blackman</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-above"> <div class="field__label">Visuel carré gauche</div> <div class="field__item">Activé</div> </div> Tue, 26 Oct 2021 14:40:31 +0000 lahmar 5098 at https://www.insu.cnrs.fr Montée en altitude du risque avalanche avec le changement climatique https://www.insu.cnrs.fr/fr/montee-en-altitude-du-risque-avalanche-avec-le-changement-climatique <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Montée en altitude du risque avalanche avec le changement climatique</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>admin</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mer 27/10/2021 - 15:16</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="slide" style="background-image: url(/sites/institut_insu/files/styles/article_top/public/image/AdobeStock_3206636.jpeg?itok=VPBT2I8f);" ></div></div> <div class="field field--name-field-tags field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/448" hreflang="fr">Climat</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/451" hreflang="fr">Risques naturels</a></div> </div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-26T12:00:00Z" class="datetime">26 octobre 2021</time> </div> <div class="field field--name-field-news-categories field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/506" hreflang="fr">Espace Presse</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/376" hreflang="fr">Océan Atmosphère</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-hidden field__item">Désactivé</div> <div class="field field--name-field-cnrs-source-link field--type-link field--label-above"> <div class="field__label">Lien vers le CNRS</div> <div class="field__item"><a href="https://www.cnrs.fr/fr/montee-en-altitude-du-risque-avalanche-avec-le-changement-climatique">https://www.cnrs.fr/fr/montee-en-altitude-du-risque-avalanche-avec-le-changemen…</a></div> </div> Wed, 27 Oct 2021 13:16:11 +0000 admin 5100 at https://www.insu.cnrs.fr Genèse d’une atmosphère terrestre primitive riche en CO2 et pauvre en eau https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/genese-dune-atmosphere-terrestre-primitive-riche-en-co2-et-pauvre-en-eau <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Genèse d’une atmosphère terrestre primitive riche en CO2 et pauvre en eau</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>marie.perez</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">ven 22/10/2021 - 12:21</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="content-visual"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/top_left/public/image/900px-Artist%27s_concept_of_collision_at_HD_172555.jpg?h=c558059c&amp;itok=3lW-njlx" width="290" height="290" alt="" class="image-style-top-left" /> </span> <div class="visual-desc">Vue d&#039;artiste d&#039;un impact géant © NASA / JPL-Caltech</div> </div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-25T12:00:00Z" class="datetime">25 octobre 2021</time> </div> Résultat scientifique Terre Solide <div class="field field--name-field-entity-block field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"> <div class="block-description"> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-descriptive field--type-text-long field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p><span><span><span><span><span><span><span>Après l’impact géant, il y a 4,47 milliards d’années, entre la Terre et le planétoïde Théia, la Terre s’est condensée dans un état de matière fondue. Cet océan de magma a dominé la Terre primitive et influencé l’évolution de notre planète pendant son premier milliard d’années. Pendant sa condensation à de très hautes températures et pressions, ce magma silicaté a capturé une grande quantité des molécules volatiles, telles que le dioxyde de carbone et l’eau. Plus tard, lorsque l’océan de magma s’est mis à se refroidir et cristalliser, une bonne partie de ces molécules ont été relâchées vers l’atmosphère. C’est ainsi que la composition chimique de l’atmosphère primitive a été drastiquement modifiée. </span></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span><span>À l’aide de simulations atomistiques, une équipe de chercheurs a reproduit le comportement du CO<sub>2</sub> et de l’H<sub>2</sub>O dans le magma silicaté et analysé les conditions de surface et des couches limite en contact avec la surface. Ils ont ainsi pu observer que le dégazage initial du magma était dominé par le CO<sub>2</sub>. Celui-ci a en effet tendance à former des bulles de gaz, même aux hautes pressions qu’on trouve en allant jusqu’à des profondeurs de 40 km sous la surface de l’océan de magma. Ces conditions sont d’ailleurs similaires aux chambres profondes de magma basaltique sous les dorsales océaniques, où le même processus a lieu aujourd’hui. Lorsque la pression de l’atmosphère terrestre a commencé à se rapprocher des valeurs actuelles, le dégazage d’H<sub>2</sub>O a progressivement remplacé celui de CO<sub>2</sub>. Ces résultats suggèrent donc que l’atmosphère primitive a été riche en CO<sub>2</sub> et pauvre en H<sub>2</sub>O pendant un temps considérable.</span></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span><span>Pour la réalisation de leurs calculs, les chercheurs ont bénéficié du support informatique et de l’accès aux machines de calculs des trois gros centre nationaux des superordinateurs : Occigen au C.I.N.E.S, Irene-Joliot Curie au TGCC et Jean-Zay à l’IDRIS, à l’aide des projets de calcul nationaux (eDARI 1006368) et européens (PRACE, RA4947). Le projet a été financé par le Conseil Européen de la Recherche (ERC, avec le grant IMPACT no. 68181 attribué à Razvan Caracas en 2016). </span></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span><span> </span></span></span></span></span></span></span></p></div> </div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="content-visual entity-block" id="entity-block-visual-7111"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/magma%20silicat%C3%A9.png?itok=b41AYaTn" width="485" height="462" alt="" class="image-style-article" /> </span> <div class="visual-desc">Les simulations du magma (dont tous les atomes sont représenté en gris) montrent que la formation des bulles de gaz et dominée par le CO2 (carbone en jaune), tandis que les atomes d’hydrogène (en bleu) restent dissous dans le magma silicaté. </div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-inset"> <h3>En savoir plus</h3> <div class="field--name-body"> <div class="tex2jax_process"><p><span><span><span><span><span><span><span>Genesis of a CO2-rich and H2O-depleted atmosphere from Earth’s early global magma ocean – Science Advances Vol 7, Issue 41 </span></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span><span>Natalia V. Solomatova et Razvan Caracas</span></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span><span><a href="https://www.science.org/doi/10.1126/sciadv.abj0406">https://www.science.org/doi/10.1126/sciadv.abj0406</a></span></span></span></span></span></span></span></p></div> </div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-contact"> <h2>Contact</h2> <div class="section-elements"> <div class="field field--name-field-person field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"> <div role="article" class="vcard node node--type-personne node--view-mode-block" id="person-5084"> <div class="name"><span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Razvan Caracas</span> </div> <div class="function">Institut de physique du globe de Paris (IPGP) </div> <div class="email"><a href="mailto:{jƒ_jw7lj{jlj|Inw|6u‚xw7o{" class="decode">{jƒjw7lj{jlj|Inw|6u‚xw7o{</a></div> </div> </div> </div> </div> </div></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-above"> <div class="field__label">Visuel carré gauche</div> <div class="field__item">Activé</div> </div> Fri, 22 Oct 2021 10:21:42 +0000 marie.perez 5085 at https://www.insu.cnrs.fr La prospective transverse INSU est parue https://www.insu.cnrs.fr/fr/la-prospective-transverse-insu-est-parue <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">La prospective transverse INSU est parue</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>anne.bres</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">dim 24/10/2021 - 22:08</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="slide" style="background-image: url(/sites/institut_insu/files/styles/article_top/public/image/Prospective_0.png?itok=JIKdeK4-);" ></div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-25T12:00:00Z" class="datetime">25 octobre 2021</time> </div> <div class="field field--name-field-news-categories field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/75" hreflang="fr">Institutionnel</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-hidden field__item">Désactivé</div> <div class="field field--name-field-cnrs-source-link field--type-link field--label-above"> <div class="field__label">Lien vers le CNRS</div> <div class="field__item"><a href="https://www.insu.cnrs.fr/fr/prospective">https://www.insu.cnrs.fr/fr/prospective</a></div> </div> Sun, 24 Oct 2021 20:08:48 +0000 anne.bres 5092 at https://www.insu.cnrs.fr Les sciences océaniques sont essentielles dans la lutte contre le changement climatique https://www.insu.cnrs.fr/fr/les-sciences-oceaniques-sont-essentielles-dans-la-lutte-contre-le-changement-climatique <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Les sciences océaniques sont essentielles dans la lutte contre le changement climatique</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>admin</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mar 26/10/2021 - 14:59</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p><strong>PARTAGER LES CONNAISSANCES ET L'EXCELLENCE DE L'OCÉANOGRAPHIE DANS LE MONDE ENTIER</strong></p> <p>Réunis au sein de <em>OneOceanScience</em>, 37 scientifiques de 33 pays dans le monde prennent la parole à travers une série de courtes vidéos sur le site interactif <a href="https://oneoceanscience.com/">oneoceanscience.com</a>. Ils expliquent pourquoi les sciences océaniques sont essentielles — « <em>Why ocean science matters?</em> » —, comment le climat et l'Océan sont liés et quelles sont les solutions sur lesquelles ils travaillent pour préserver les écosystèmes océaniques et protéger la société face aux impacts du changement climatique.</p> <p>Dans une vidéo filmée depuis la Station spatiale internationale, le commandant Thomas Pesquet, astronaute de l’ESA, partage également sa vision de l’Océan et exprime son soutien aux scientifiques.</p> <p>Grâce à l’appui de la Plateforme Océan &amp; Climat (POC), la campagne <em>OneOceanScience</em> sera également présente à la COP26 à Glasgow pour porter la voix des sciences océaniques au-devant de la scène des négociations internationales lors de la journée de l’Océan le 5 novembre.</p> <p><strong>OCÉAN ET CLIMAT SONT INTIMEMENT LIÉS</strong></p> <p>Le temps est venu de considérer l’Océan à sa juste valeur. Recouvrant plus de 70 % de notre planète, l’Océan nous connecte, nous nourrit, nous fournit de l’énergie, nous soigne, nous fait rêver…</p> <p>« L’Océan est le thermostat de notre planète. Il a déjà absorbé 30 % du CO2 que nos sociétés ont émis depuis le début de l’ère industrielle et continue de stocker d’immenses quantités de chaleur atténuant ainsi les effets du changement climatique. Toute la question est aujourd’hui de comprendre comment l’océan fonctionne pour savoir jusqu’à quand il pourra nous protéger. C’est notre défi quotidien », témoigne <strong>Virginie Thierry, chercheuse en océanographie physique à l’Ifremer</strong> qui suit le réchauffement climatique jusque les profondeurs de l’Océan grâce à des flotteurs autonomes Argo.</p> <p>« L’océan abrite une biodiversité marine incroyable. Nous avons déjà décrit des milliers d’espèces marines, mais vu l’étendue de l’océan, selon certaines estimations nous ne connaitrions que 10% de sa biodiversité. Des fosses sous-marines obscures à la clarté des eaux des récifs coralliens, la survie de ces espèces dans la nouvelle ère de l’Anthropocène est incertaine. Certains écosystèmes comme les récifs coralliens, qui abritent à eux seuls un quart de la biodiversité marine, sont en péril : 70 à 90% des récifs coralliens pourraient disparaitre si la température augmente de 1,5°C selon le GIEC. Or ces écosystèmes sont vitaux pour plus d’un demi-milliard de personnes. Alors aujourd’hui il n’est plus suffisant de documenter leur état de santé et leur déclin, des actions immédiates et proactives sont requises si nous voulons les protéger. La recherche se mobilise pour tester, développer et mettre en oeuvre des solutions innovantes pour préserver ces écosystèmes face aux changements climatiques que connait la planète », souligne <strong>Laetitia Hédouin, chercheuse en océanologie biologique et environnement marins au CNRS</strong> qui travaille principalement sur les coraux, leur évolution et les moyens de les protéger.</p> <p>« Les modèles développés par l’IRD et ses partenaires servent à représenter le fonctionnement des écosystèmes marins, pour projeter leur évolution sous influence du changement climatique et des pressions anthropogéniques, explique <strong>Yunne Shin, chercheuse en biologie marine à l’IRD et présidente du conseil scientifique du Programme prioritaire de recherche (PPR) Océan-Climat</strong>. Véritable synthèses des connaissances sur l’océan, ils constituent de formidables outils pour proposer une vision de l’océan futur aux différents acteurs de l'océan - décideurs, gestionnaires, secteur privé, citoyens. Les modèles scientifiques montrent qu'il existe des solutions et mesures que nous pouvons actionner aujourd’hui pour se replacer dans une trajectoire soutenable en 2030 et permettre aux générations futures de vivre décemment, équitablement et en harmonie avec l’océan<span class="nbsp"> </span>».</p> <p>« L'océan est immense, tant en surface qu'en profondeur. En outre, il est varié, des pôles aux tropiques, des côtes au large. Il subit de plein fouet les impacts des activités humaines, en se réchauffant, en s'acidifiant, en se désoxygénant. Le protéger est donc urgent et requiert toutes les forces collaboratives des communautés scientifiques. En effet, étudier et quantifier la complexité des processus océaniques pour envisager des solutions requiert un effort collectif majeur. C'est la motivation et l'esprit du Programme prioritaire de recherche Océan et climat », affirme <strong>Catherine Jeandel, chercheuse en géochimie marine au CNRS et co-pilote du Programme prioritaire de recherche (PPR) Océan et climat</strong>.</p> <p>Aujourd’hui, le message de la communauté scientifique est clair et les faits sans appel : notre avenir dépend d’un Océan sain et les connaissances produites par les scientifiques sont essentielles pour mieux le protéger.</p> <p><strong>ONEOCEANSCIENCE, PORTE-VOIX DES SCIENCES OCÉANIQUES À LA COP26</strong></p> <p>Financé par le Programme Prioritaire de recherche Océan-Climat et labellisé comme action de la Décennie des sciences océaniques au service du développement durable de l’ONU, <em>OneOceanScience</em> ouvrira la journée <strong>Océan de la COP26 — Ocean Action Day — le 5 novembre à Glasgow</strong>.</p> <p><strong>François Houllier, Président-directeur général de l’Ifremer à l’initiative de la campagne <em>OneOceanScience</em></strong> : « Resté trop longtemps en marge des négociations sur le climat, l’Océan doit être au coeur des décisions politiques. Le processus de reconnaissance du rôle primordial de l’Océan est en marche : en France, avec le lancement du Programme prioritaire Océan et Climat piloté par l’Ifremer et le CNRS, mais aussi en Europe à travers la mission « Restore our ocean and waters » et à l’ONU avec le lancement de la Décennie des sciences océaniques au service du développement durable. Pour amplifier cette dynamique positive, j’invite chacun à suivre et partager OneOceanScience, ce tour du monde digital, pour faire entendre plus encore la voix des sciences océaniques sur la scène internationale. »</p> <p><strong>Valérie Verdier, Présidente-directrice générale de l’IRD</strong> : « Quand nos chercheurs et partenaires internationaux inscrivent leurs recherches sur les océans dans une réflexion interdisciplinaire s’appuyant sur des expertises en écologie, géographie ou encore dans les domaines socio-économiques, ils y intègrent également les dimensions culturelles et les savoirs endogènes. Ils fondent ainsi leurs approches sur des échelles tant locales que globales et nous rappellent combien l’Océan et le Climat sont deux univers indissociables. Préservons l’Océan, il a besoin de nous tous et maintenant ».</p> <p><strong>Antoine Petit, Président-directeur général du CNRS</strong> : « L’océan est le point de rencontre de nombreux défis stratégiques. Aujourd’hui, la recherche sur l’océan s’impose au niveau mondial comme une nécessité pour la Terre et pour notre avenir. Le CNRS s’appuie sur ses forces de recherche pluri et interdisciplinaires pour aborder l’océan aussi bien par la philosophie, le climat, la sociologie, la physique, le droit maritime, la biodiversité, et bien plus encore. Il se mobilise avec ses partenaires pour faire connaître au plus grand nombre l’état critique de l’océan, et les réponses qui émergeront de la recherche. Ce n’est que collectivement que nous pourrons agir. Et pour l’océan, le temps est compté. »</p> <p>Grâce à son relais dans une trentaine de pays, la campagne <em>OneOceanScience</em> espère toucher plus de 7 millions de personnes dans le monde et les sensibiliser ainsi à l’urgence de préserver l’Océan.</p> <p class="text-align-center"><strong><a href="https://oneoceanscience.com/">https://oneoceanscience.com/</a></strong></p> <p><strong>Vous trouverez <a href="https://filesender.renater.fr/?s=download&amp;token=fb36b264-fd97-49c2-8f8d-f979c4c3c22f">ici</a> une sélection de photographies et d’illustrations en lien avec la campagne <em>OneOceanScience</em>.</strong></p> <p><strong>Retrouvez également un dossier photo et vidéo sur l'océan sur <a href="https://images.cnrs.fr/actualite-scientifique/les-oceans-merveilles-en-peril">CNRS Images</a>.</strong></p></div> </div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="slide" style="background-image: url(/sites/institut_insu/files/styles/article_top/public/image/Image%20CP%20-%20OOS.png?itok=Y0Jo7Yf3);" ></div></div> <div class="field field--name-field-tags field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/443" hreflang="fr">Biodiversité</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/448" hreflang="fr">Climat</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/89" hreflang="fr">océan</a></div> </div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-25T12:00:00Z" class="datetime">25 octobre 2021</time> </div> <div class="field field--name-field-news-categories field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/506" hreflang="fr">Espace Presse</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/376" hreflang="fr">Océan Atmosphère</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-hidden field__item">Désactivé</div> <div class="field field--name-field-cnrs-source-link field--type-link field--label-above"> <div class="field__label">Lien vers le CNRS</div> <div class="field__item"><a href="https://www.cnrs.fr/fr/les-sciences-oceaniques-sont-essentielles-dans-la-lutte-contre-le-changement-climatique">https://www.cnrs.fr/fr/les-sciences-oceaniques-sont-essentielles-dans-la-lutte-…</a></div> </div> Tue, 26 Oct 2021 12:59:31 +0000 admin 5094 at https://www.insu.cnrs.fr Quel climat en Europe pour 2050 ? https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/quel-climat-en-europe-pour-2050 <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Quel climat en Europe pour 2050 ?</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>anne.bres</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">ven 22/10/2021 - 09:06</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p><span class="style-scope yt-formatted-string">L’ampleur et la rapidité du changement climatique auquel nous sommes confrontés aujourd’hui est inédit. Canicules, sécheresses, inondations … Nous en subissons déjà les effets au quotidien. Ses impacts s’accentueront, au moins, jusqu'en 2050 et toutes les régions d'Europe seront concernées. S’appuyant sur les résultats des dernières études disponibles, et notamment sur le 6ème rapport du GIEC, ce film d'animation réalisé par des scientifiques dans le cadre du projet européen EUCP<a class="see-footnote" id="footnoteref1_6fgcwpn" title="EUCP est financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 pour la recherche et l'innovation, Grand Agreement, 776613." href="#footnote1_6fgcwpn">1</a> a pour objectif de présenter au grand public les évolutions du climat de l’Europe attendu en 2050. </span></p> <p><span class="style-scope yt-formatted-string">Les chercheurs expliquent de manière très vulgarisée les variations de températures et de précipitations ainsi que les événements climatiques extrêmes auxquels les européens devront faire face. Ce film donne des clés pour comprendre comment le climat va remodeler nos paysages et nos modes de vie au cours des décennies à venir. … et nous permettre de mieux anticiper la nécessaire adaptation des sociétés humaines face à ce changement climatique en partie inéluctable. </span></p></div> <ul class="footnotes"><li class="footnote" id="footnote1_6fgcwpn"><a class="footnote-label" href="#footnoteref1_6fgcwpn">1.</a> EUCP est financé par la Commission européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 pour la recherche et l'innovation, Grand Agreement, 776613.</li> </ul> </div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="content-visual"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/top_left/public/image/somot_0.jpg?itok=SF3S0Snd" width="290" height="290" alt="" class="image-style-top-left" /> </span> <div class="visual-desc"></div> </div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-22T12:00:00Z" class="datetime">22 octobre 2021</time> </div> Océan Atmosphère Surfaces continentales <div class="field field--name-field-entity-block field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"> <div class="entity-block content-media"> <div class="media-widget"> <div class="video-embed-field-provider-youtube video-embed-field-responsive-video"><iframe width="854" height="480" frameborder="0" allowfullscreen="allowfullscreen" data-requires-vendor-consent="youtube" data-src="https://www.youtube.com/embed/64xNugjI6jc?autoplay=&amp;start=0&amp;rel=0" src=""></iframe> </div> </div> <div class="media-desc"> <div class="media-info"> <h3>Quel climat en Europe en 2050</h3> <div class="media-date"><time datetime="2021-10-22T12:00:00Z" class="datetime">22.10.2021</time> </div> <div class="tex2jax_process"><p><span class="style-scope yt-formatted-string">📽 Direction scientifique : Samuel Somot (Météo France), Centre national de recherches météorologiques (CNRM - Météo France / CNRS) Réalisation : Emmanuel Somot, Yves Dorsi, </span><a class="yt-simple-endpoint style-scope yt-formatted-string" href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbmZnZHBHOGFxOFYzX1pMbzhVRzVCb3doYzFvZ3xBQ3Jtc0ttTUNPbl96N0FhNlQ1aTRiSXVvb3RKRDJSSzhqVkJObFNhY1hId204MWhVRnJkaE9lM3JSQTZwWXUwOUUyN0plOUx6RjdzVXNSSmZoaTJLTFpwWWo5dlJfWXZCSWVOSGNPaW1NT1lmVzdGc3I3ZlRZZw&amp;q=https%3A%2F%2Fwww.vuxe.fr" target="_blank">https://www.vuxe.fr</a><span class="style-scope yt-formatted-string"> Scénario : Marina Martinez Musique : Tristan Lapagney</span></p></div> </div> <div class="media-share"> <div class="bloc-title">Partager</div> <div class="sharing"> <div class="item-list"><ul><li><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=https%3A//youtu.be/64xNugjI6jc" class="facebook newwindow" target="_blank">Partager sur Facebook</a></li><li><a href="https://twitter.com/intent/tweet?url=https%3A//youtu.be/64xNugjI6jc" class="twitter newwindow" target="_blank">Partager sur Twitter</a></li><li><a href="mailto:your_friend@here.com?subject=Look%20this%20%21&amp;body=Look%20this%20%21%20https%3A//youtu.be/64xNugjI6jc" class="email" target="_blank">Send by mail</a></li><li><a href="https://youtu.be/64xNugjI6jc" class="link copy" target="_blank">https://youtu.be/64xNugjI6jc</a></li></ul></div> </div> </div> </div> <div class="audiodescription"> <h3>Audiodescription</h3> <div class="scroll-link"></div> <div class="scroll"> </div> </div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-inset"> <h3>Climat en 2050 : Pour en savoir plus</h3> <div class="field--name-body"> <div class="tex2jax_process"><ul><li>Le site du European Climate Prediction System (EUCP)  <a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbmFKM3JkV2RVTk5jaVo1VlNxZURKUjhPVVRmUXxBQ3Jtc0tuSWY3dDFreU55VUZwUjhyYTkxRllXU0hUa1hZVWhabVRBUGdXblRnZWhuZlhJOXdQcVFRblRwSEUyLXZCSXdEdzJhYzU2OHd1UWVHUkg0QnFUZFNfUHYtNGVhVDJUb0pzWVVkX0JRTlNrRERsZTNDTQ&amp;q=http%3A%2F%2Fwww.eucp-project.eu" target="_blank">http://www.eucp-project.eu</a> (anglais)</li> <li>Modélisation régionale du climat - Scénarios climatiques à l'échelle de l'Europe et de la France", Somot S., 2021 <a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqa2F5aXJJSUxtQW9sSTBWVUtSNlhQYWUwTTdRZ3xBQ3Jtc0trRF92cFpFUHg5NHR3TnRpck8tQVRKVFYyVnlxZG9EdTc1RWhaU2wxelI1b21ZQWdrSWtpRnNJQkMxOXBJTkZJNEFoSDFZVURLU1NEbEExbmR5RW9TODM0OURfTml3NjdxdjdIcmpBS29EUlIyTkpTdw&amp;q=https%3A%2F%2Fdoi.org%2F10.5281%2Fzenodo.4586910" target="_blank">https://doi.org/10.5281/zenodo.4586910</a> (français)</li> <li><a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbkcxeVFLaWRjNkt2V0tLcFhSWEJGWGdfVGxhUXxBQ3Jtc0tuUjBKQU9JQzNMY1pqbG9YYXAyUzl3R1YxMmtybm9uQk1YR3dVdU1ES2s0OWVKZkRVVHBEMEF1TjJiRlpyOXJ6eEI4LTdhdlhfVHY2LVNEVElVS0tCZldIbVNMdE00WVRLYV8wZ205dGh4cF9ONXp1aw&amp;q=https%3A%2F%2Flejournal.cnrs.fr%2Fdossiers%2Fles-experts-du-climat">Le dossier de CNRS le Journal</a></li> <li>Le 6e rapport d'évaluation du GIEC (IPCC-AR6, WGI) <a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbGVGQWM3X1RIem81QmJMRGpFMjBXcGdXZWhxd3xBQ3Jtc0tsZmQ2YzRRbDgtRXNXTkt5YXNyTndhV0VkaURZSU8xeDZNWW9vUEFwYjYxUjU0MmN0VjFMTzNCc0UzbXFQdm1WS2lmd2ttbml2ZTI2ZTZlVUdFOGJoaWlad3U4Q1Q4VFJxUC16YjFPOEVvV3AwLUZsdw&amp;q=https%3A%2F%2Fwww.ipcc.ch%2Fassessment-report%2Far6%2F" target="_blank">https://www.ipcc.ch/assessment-report...</a> (anglais)</li> <li>L'atlas interactif du GIEC <a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbmx4NnFqbDJKcjZvY1B6ckVGMG1ldHBFcWFvZ3xBQ3Jtc0ttUXdLN0IwdG0tRnZTdVdWbzRGWnFGQkNKaUJuQ3FMM3RjSGtNN3pULUNnSlFyZVV4S25kX2pVek9xWjdrSlJRUFR2Y096MUNTMEJOcUJkNWIzSlVLZU9YM3F3QmI4OTBuSUltQWE1QUp3V0FiREEtdw&amp;q=https%3A%2F%2Finteractive-atlas.ipcc.ch" target="_blank">https://interactive-atlas.ipcc.ch</a> (anglais)</li> <li> "Making climate projections conditional on historical observations", Ribes et al. 2021 <a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbGh5dUoxbS1hUlFKN2ZFaTgwS25FTV9CbEN0UXxBQ3Jtc0ttaUNsZXFIWUNoYm5QdDFabGVWV1E1djZ4dWlTdWdwUkQ1ejd2Zk82Vm9PMEpVeGVQN2xNRlB4dFVOcnlZN0UzaDBRM19CSTZfSFloNGZRY3NDdkp1OEVNbkpTaWh6S1ZXR1dQQkRoVzN2cWZpcVpPbw&amp;q=https%3A%2F%2Fdoi.org%2F10.1126%2Fsciadv.abc0671" target="_blank">https://doi.org/10.1126/sciadv.abc0671</a> (anglais)</li> <li>"Assessment of the European Climate Projections as Simulated by the Large EURO-CORDEX Regional and Global Climate Model Ensemble", Coppola et al. 2021 <a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbXk4YzgxMklMd1NsZm91Nml6V193aGRzMElXUXxBQ3Jtc0tuaTVJNHpXMjR5REFYRTVjakVwOWpVUUthQUpqNFZ5U29DY2JUTE1ES1lrd3JRZklaeXVNVEVLRVNzTFlBUGl4M1dvRWNNUHdtOFBZUGlIUjZjcWYyWm9jNVV2X0drN3lvZmJIN1hSM0k0Z1ZFRjZaMA&amp;q=https%3A%2F%2Fdoi.org%2F10.1029%2F2019JD032356" target="_blank">https://doi.org/10.1029/2019JD032356</a> (anglais, accès payant)</li> <li>"Understanding climate change from a global analysis of city analogues", Bastin et al. 2019 <a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbENrWEY4cElPNVdtaDRwR2ZQaVpKaGtPQ1lDQXxBQ3Jtc0trQzhxSkNPS1RROXJxdncwRmJiN1F3NXVnckRjTktZaXJ2ZXhfVllWMVFpekZlS2ZZZFVxdFZlOUNSd0dsNHlOWWtfVkR0dnVuNnB5UXpnUms2SU5tMjZLSUN3bVJlU1M1LTFZb1RUY3RVRkFaVjkxdw&amp;q=https%3A%2F%2Fdoi.org%2F10.1371%2Fjournal.pone.0217592" target="_blank">https://doi.org/10.1371/journal.pone....</a> (anglais)</li> <li>"The first multi-model ensemble of regional climate simulations at kilometer-scale resolution part 2: historical and future simulations of precipitation", Pichelli et al. 2021 <a href="https://www.youtube.com/redirect?event=video_description&amp;redir_token=QUFFLUhqbFozTlc5ZmRYRTlsV0tOZkRKTi01SnE4b2doUXxBQ3Jtc0ttNGtubnRqUjBHM2RoNHo2ZzFMWEJFWTZ1RE8xQWJPSy1MeExya2JtQ0UtS0hiWEJzY29ZRzBma3NzdkRQenF4ckl6aDVrMWRaR2U3QVVwaEF5RWFRcXEyWDFvY2VJVEx0Sk44Um9feVdJcVF3bFQ3RQ&amp;q=https%3A%2F%2Flink.springer.com%2Farticle%2F10.1007%2Fs00382-021-05657-4" target="_blank">https://link.springer.com/article/10....</a> (anglais)</li> </ul></div> </div> </div> </div> <div class="field__item"><article class="entity-block content-link"> <div class="content-view"> <a href="https://www.insu.cnrs.fr/fr/changement-climatique" target="_blank"> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/see_more/public/image/vignette%20intro_0.jpg?itok=2o9xvhxB" width="325" height="325" alt="changement climatique" class="image-style-see-more" /> </a> </div> <div class="content-desc"> <h3><a href="https://www.insu.cnrs.fr/fr/changement-climatique" target="_blank">Le changement climatique, ses causes et ses conséquences</a></h3> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-desc field--type-text-long field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p>Voir aussi la série de sketchnotes sur les idées reçues concernant le climat.</p></div> </div> <a href="https://www.insu.cnrs.fr/fr/changement-climatique">https://www.insu.cnrs.fr</a> </div> </article> </div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-above"> <div class="field__label">Visuel carré gauche</div> <div class="field__item">Activé</div> </div> Fri, 22 Oct 2021 07:06:22 +0000 anne.bres 5082 at https://www.insu.cnrs.fr Les forêts peuvent contribuer à la protection du climat https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/les-forets-peuvent-contribuer-la-protection-du-climat <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Les forêts peuvent contribuer à la protection du climat</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>lahmar</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">ven 22/10/2021 - 17:10</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="content-visual"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/top_left/public/image/foret.jpg?h=6020eb84&amp;itok=eahiDgjH" width="290" height="290" alt="" class="image-style-top-left" /> </span> <div class="visual-desc">© Pixabay</div> </div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-22T12:00:00Z" class="datetime">22 octobre 2021</time> </div> Résultat scientifique Terre Solide <div class="field field--name-field-entity-block field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"> <div class="block-description"> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-descriptive field--type-text-long field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p>Les forêts offrent un grand potentiel de solutions fondées sur la nature pour atténuer le changement climatique. Les forêts peuvent soit absorber soit libérer du carbone dans l'atmosphère. Toutefois, les facteurs qui entraînent ces changements à l'échelle mondiale restent mal isolés et quantifiés. Julia Le Noë<a class="see-footnote" id="footnoteref1_hnu4klc" title="Publication de Julia Le Noë, post-doctorante au laboratoire de Géologie de l’ENS, dans la revue Nature Communications" href="#footnote1_hnu4klc">1</a> a étudié les causes des émissions de la biomasse forestière mondiale à l'aide d'une approche de modélisation contrefactuelle basée sur les enquêtes forestières mondiales de la FAO (Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture) pour la période 1990-2020.</p> <p>Si la superficie des forêts n'avait pas été réduite, au lieu d'une émission de 0,74 GtC entre 1990 et 2020, il y aurait eu un puits de carbone de 26,9 GtC dans les forêts mondiales. Sans une augmentation de la récolte de bois depuis 1990, il y aurait eu un puits de carbone de 4,9 GtC, et dans l'hypothèse où il n'y aurait pas eu de récolte du tout, le puits aurait même été de 49,1 GtC. Seule l'augmentation du taux de croissance des forêts a permis de compenser partiellement les émissions de carbone depuis la biomasse forestière exploitée. Sans cette augmentation du taux de croissance, les émissions cumulées auraient été de 7,4 GtC sur la période 1990-2020, soit dix fois plus que les émissions réelles. Les mécanismes à l'origine de cette augmentation ne sont pas élucidés, mais les résultats sont clairs : cette augmentation du taux de croissance dans les pays du Nord, avant même le reboisement, a été le facteur principal contrebalançant partiellement les émissions en carbone dues à la déforestation dans les tropiques.</p> <p>Les stratégies importantes sont de mettre fin à la déforestation et de réduire la récolte de bois<a class="see-footnote" id="footnoteref2_kqtprj3" title="On ne peut pas supposer que l’accélération de la croissance des forêts continuera à jouer un rôle aussi positif dans des conditions climatiques modifiées" href="#footnote2_kqtprj3">2</a>. Il reste désormais à identifier comment concilier les fonctions d’approvisionnement des forêts avec leur fonction de puits de carbone, de manière à atténuer le changement climatique sans compromettre le bien-être matériel de la société.</p></div> <ul class="footnotes"><li class="footnote" id="footnote1_hnu4klc"><a class="footnote-label" href="#footnoteref1_hnu4klc">1.</a> Publication de Julia Le Noë, post-doctorante au laboratoire de Géologie de l’ENS, dans la revue Nature Communications</li> <li class="footnote" id="footnote2_kqtprj3"><a class="footnote-label" href="#footnoteref2_kqtprj3">2.</a> On ne peut pas supposer que l’accélération de la croissance des forêts continuera à jouer un rôle aussi positif dans des conditions climatiques modifiées</li> </ul> </div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="content-visual entity-block" id="entity-block-visual-7104"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/graph_0.png?itok=q_vNOH2p" width="800" height="269" alt="" class="image-style-article" /> </span> <div class="visual-desc">Somme des puits et des sources nettes de carbone en fonction du facteur principal responsable du puit ou de la source observée à l’échelle nationale. © LG-ENS </div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-inset"> <h3>Pour en savoir plus </h3> <div class="field--name-body"> <div class="tex2jax_process"><p><a href="https://www.nature.com/articles/s41467-021-26398-2">Altered growth conditions more than reforestation counteracted forest biomass carbon emissions 1990–2020</a><br /> Julia Le Noë, Karl-Heinz Erb, Sarah Matej, Andreas Magerl, Manan Bhan &amp; Simone Gingrich Nature Communications volume 12, Article number: 6075 (2021)</p></div> </div> </div> </div> </div> <div class="field field--name-field-person field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="#anchor-contact" class="smoothScroll" hreflang="fr">Julia Le Noë</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-above"> <div class="field__label">Visuel carré gauche</div> <div class="field__item">Activé</div> </div> Fri, 22 Oct 2021 15:10:48 +0000 lahmar 5090 at https://www.insu.cnrs.fr Quand les mathématiques aident à révéler les structures cachées de la croûte terrestre https://www.insu.cnrs.fr/fr/quand-les-mathematiques-aident-reveler-les-structures-cachees-de-la-croute-terrestre <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Quand les mathématiques aident à révéler les structures cachées de la croûte terrestre</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>marie.perez</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">ven 22/10/2021 - 10:17</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="slide" style="background-image: url(/sites/institut_insu/files/styles/article_top/public/image/photo-article-nankai.jpg?itok=ObMxpbcz);" ></div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-22T12:00:00Z" class="datetime">22 octobre 2021</time> </div> <div class="field field--name-field-news-categories field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/74" hreflang="fr">Résultat scientifique</a></div> <div class="field__item"><a href="/fr/taxonomy/term/373" hreflang="fr">Terre Solide</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-hidden field__item">Désactivé</div> <div class="field field--name-field-cnrs-source-link field--type-link field--label-above"> <div class="field__label">Lien vers le CNRS</div> <div class="field__item"><a href="https://www.isterre.fr/french/actualites/a-la-une/article/quand-les-mathematiques-aident-a-reveler-les-structures-cachees-de-la-croute-terrestre.html">https://www.isterre.fr/french/actualites/a-la-une/article/quand-les-mathematiqu…</a></div> </div> Fri, 22 Oct 2021 08:17:00 +0000 marie.perez 5083 at https://www.insu.cnrs.fr 150 ans de l’OPGC : 150 ans de données sur le climat https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/150-ans-de-lopgc-150-ans-de-donnees-sur-le-climat <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">150 ans de l’OPGC : 150 ans de données sur le climat</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>lahmar</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">ven 22/10/2021 - 15:51</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="clearfix text-formatted field field--name-body field--type-text-with-summary field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p>Climat, pollution, précipitations, nuages, mais aussi événements extrêmes tels que l’éruption du volcan islandais Eyjafjöll ou les grands feux canadiens : c’est sur tous ces sujets que <a href="l’Observatoire%20de%20physique%20du%20globe%20de%20Clermont%20Ferrand%20(OPGC)">l’Observatoire de physique du globe de Clermont-Ferrand (OPGC)</a> nous a permis de progresser depuis sa création, il y a 150 ans !</p> <p>En réunissant des instruments à la pointe de la technologie permettant de mesurer 70 paramètres en continu, L’OPGC est aujourd’hui une référence mondiale qui fournit à la communauté scientifique des données précieuses, tout particulièrement sur l’atmosphère, le climat et ses impacts.</p> <p>Nous faisons le point avec Jean-Luc Baray et Laurent Deguillaume<a class="see-footnote" id="footnoteref1_m1dazjg" title="Jean-Luc Baray, physicien-adjoint au laboratoire de météorologie physique (LaMP), responsable du site instrumenté CO-PDD regroupant différents sites, notamment celui du Puy de Dôme. Laurent Deguillaume est physicien à l’Observatoire de physique du globe de Clermont-Ferrand (OPGC) et est responsable des mesures long terme portant sur la chimie et la biologie des gouttelettes de nuage effectuées à l'Observatoire du puy de Dôme." href="#footnote1_m1dazjg">1</a> sur les observations et instrumentations de l’OPGC qui ont permis et permettent encore de faire progresser les connaissances en climatologie.</p></div> <ul class="footnotes"><li class="footnote" id="footnote1_m1dazjg"><a class="footnote-label" href="#footnoteref1_m1dazjg">1.</a> Jean-Luc Baray, physicien-adjoint au laboratoire de météorologie physique (LaMP), responsable du site instrumenté CO-PDD regroupant différents sites, notamment celui du Puy de Dôme. Laurent Deguillaume est physicien à l’Observatoire de physique du globe de Clermont-Ferrand (OPGC) et est responsable des mesures long terme portant sur la chimie et la biologie des gouttelettes de nuage effectuées à l'Observatoire du puy de Dôme.</li> </ul> </div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="content-visual"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/top_left/public/image/IMG_20201007_164949_1.jpg?h=1f6cb70c&amp;itok=X2CSDn1a" width="290" height="290" alt="" class="image-style-top-left" /> </span> <div class="visual-desc">Vue d’ensemble de la station du Puy de Dôme.© OPGC</div> </div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-22T12:00:00Z" class="datetime">22 octobre 2021</time> </div> Décryptage Océan Atmosphère <div class="field field--name-field-entity-block field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"> <div class="block-description"> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-descriptive field--type-text-long field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p><strong>Un observatoire à tous les niveaux</strong></p> <p>À l’origine, uniquement dédiée aux observations météorologiques la station du sommet du Puy de dôme, inaugurée en 1871, a du très vite s’agrandir pour intégrer davantage d’observations. Désormais, l’OPGC se décline en plusieurs sites. Au sommet du puy de Dôme, à 1.465 mètres d’altitude, le site réalise des observations chimiques et physiques sur les gaz, les aérosols, les nuages ainsi que des observations météorologiques. « Une des particularités de l’observatoire est qu’il permet d’échantillonner de l’air qui s’est transporté sur de longues distances et qu’il a souvent la tête dans les nuages » (L.D). Un peu plus bas, deux sites sont dédiés aux mesures des précipitations et du vent. Tout en bas, la station des Cézeaux, sur le site de l’Université Clermont Auvergne, est spécialisée dans les mesures par télédétection<a class="see-footnote" id="footnoteref2_l5ixbpr" title="La télédétection est l'ensemble des techniques utilisées pour déterminer à distance les propriétés d'objets naturels ou artificiels à partir des rayonnements qu'ils émettent ou réfléchissent. " href="#footnote2_l5ixbpr">2</a>.</p> <p>Etant situés à des niveaux d’altitudes différents, les sites réalisent des mesures complémentaires sur plusieurs couches de l’atmosphère. En effet, les concentrations de composants atmosphériques comme les polluants ou les gaz à effet de serre, certains paramètres tels que la température ou la pression de l’air varient en fonction de l’altitude à laquelle on effectue les mesures. Il est donc nécessaire de croiser les résultats pour analyser finement la composition et les dynamiques de l’atmosphère. Aujourd’hui, l’observatoire est devenu une station complète, qui permet d’appréhender l’état de l’atmosphère dans toutes ses dimensions.</p> <h3><strong>Observer et analyser l’état de l’atmosphère pour comprendre les changements climatiques</strong></h3> <p> </p> <p>Comment mesure-t-on l’état de l’atmosphère et ses impacts climatiques ? En 2001, l’OPGC démarre ses observations sur les concentrations en CO₂, un des principaux gaz à effet de serre (GES), s’en suivra alors une longue série de mesures sur les composants de l’atmosphère. Grâce à 70 paramètres, les GES, les aérosols mais aussi les nuages sont particulièrement étudiés en raison de leurs potentiels impacts climatiques. Pour cela, l’observatoire est doté d’instruments performants, et d’équipes de recherche pluridisciplinaires, qui assurent un suivi sur le long terme.</p> <p><strong>Les gaz présents dans l’atmosphère :</strong> une grande partie des observations les concerne. Certains d’entre eux, comme l’ozone ou l’oxyde d’azote, peuvent-être considérés comme des polluants, mais sont à courte durée de vie ce qui limite leur impact climatique. À l’inverse, les gaz à longue durée de vie, dont les fameux gaz à effet de serre (GES) comme le dioxyde de carbone (CO₂) ou le méthane (CH₄), sont plus préoccupants pour le climat. Le CO₂ est responsable d’environ 26 % de l’augmentation de l’effet de serre, qui contribue au réchauffement climatique. La concentration de CO₂ augmente dans l’air en grande partie à cause des activités industrielles, de la combustion constante de carbone fossile, de la régression des surfaces végétalisées et des forêts. Cette augmentation est d’ailleurs enregistrée par l’observatoire, sur les deux dernières décennies, le taux de CO₂ a augmenté de 30 ppmv (parties par million en volume), c’est-à-dire que sur un million de m³ d’air, 30 m³ sont occupés par le CO₂, et cette tendance ne cesse d’augmenter. La composition des gaz atmosphériques est mesurée par des analyseurs de gaz, mais aussi grâce à des prélèvements d’échantillons d’air qui sont analysés en laboratoire. Grâce au lidar, par exemple, on peut obtenir les profils de nombreux paramètres comme les couches d’aérosols ou la concentration en vapeur d’eau en fonction de leurs localisations sur la verticale. De plus, l’observatoire est aussi impliqué dans de nombreux projets de recherche sur les gaz à effet de serre, comme par exemple la campagne <a href="https://www.insu.cnrs.fr/fr/Magic2021">MAGIC en 2019</a>, un programme de mesure et de cartographie des GES atmosphériques.</p></div> <ul class="footnotes"><li class="footnote" id="footnote2_l5ixbpr"><a class="footnote-label" href="#footnoteref2_l5ixbpr">2.</a> La télédétection est l'ensemble des techniques utilisées pour déterminer à distance les propriétés d'objets naturels ou artificiels à partir des rayonnements qu'ils émettent ou réfléchissent. </li> </ul> </div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="content-visual entity-block" id="entity-block-visual-7095"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/graph.png?h=a023081b&amp;itok=MYe02N2L" width="800" height="473" alt="" class="image-style-article" /> </span> <div class="visual-desc">Graphique de l’augmentation de la concentration de CO₂ atmosphérique en fonction du temps. Les moyennes horaires en noir, les moyennes mensuelles en bleu et la droite de régression linéaire en rouge.© OPGC</div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="block-description"> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-descriptive field--type-text-long field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p><strong>Les aérosols</strong> sont des particules, plus ou moins fines en suspension dans l’air. Leurs sources sont naturelles (volcans, océans, etc.) ou anthropiques (transports routiers, activités industrielles, etc.). Ils peuvent affecter notre santé en s’infiltrant dans nos voies respiratoires. Afin de déterminer leur nocivité, l’OPGC réalise des analyses pour caractériser leur taille et la composition des particules. Les aérosols peuvent également impacter le climat, notamment en interagissant avec le rayonnement du soleil et le rayonnement infrarouge du sol. À la station du puy de Dôme, des analyses physiques sont donc menées sur : le nombre, la concentration, la taille des aérosols et leur capacité à former des gouttelettes et leurs effets sur le climat.</p> <p><strong>Les nuages :</strong> en effet ceux-ci ont un impact sur le climat. Ils laissent peuvent réfléchir le rayonnement du soleil et interagissent également avec le rayonnement infrarouge émis depuis la Terre, ce qui accroît l’effet de serre. Ils peuvent donc induire soit un refroidissement soit un réchauffement des températures. Cela dépend de nombreux paramètres, comme leur altitude ou encore la présence de glace. Deux types d’analyses sont réalisées à la station du puy de Dôme. D’une part, la soufflerie fonctionne comme un « aspirateur à nuages » à grande vitesse en pompant l’air depuis l’extérieur. Elle permet de réaliser des mesures physiques en conditions nuageuses et givrantes en hiver qui servent, par exemple, à tester des sondes embarquées sur avions. D’autre part, l’eau nuageuse est prélevée grâce à un impacteur à nuage situé sur le toit de la station du Puy de Dôme. Le nuage est dirigé dans une boite métallique, les gouttelettes d’eau sont aspirées, impactées sur des surfaces métalliques et collectées dans des bouteilles stériles. Puis, des analyses chimiques et microbiologiques sont effectuées en laboratoire. L’objectif : caractériser la composition et la biodiversité de l’eau nuageuse et étudier les interactions nuages/bio-aérosols.</p> <p>En effet, les particules d’aérosols peuvent capter la vapeur d’eau autour d’elles et aboutir à la formation de gouttelettes d’eau liquide, formant un nuage. Celui-ci se retrouve alors chargé de composés chimiques et biologiques qui peuvent influer la qualité de l’air et le climat. On retrouve entre quatre et huit mille composants différents dans une gouttelette d’eau nuageuse, allant des polluants aux molécules naturelles, on y retrouve même des microorganismes vivants ! Le nuage peut ensuite disparaitre de deux manières : soit il précipite sous forme de pluie en rabattant son contenant (composés chimiques, microorganismes) vers le sol pouvant de ce fait impacter les écosystèmes. Soit il s’évapore en relâchant ses molécules dans l’air pouvant ainsi impacter la composition atmosphérique. Les mesures sont par la suite utilisées dans le cadre de projets de recherche avec l’objectif de considérer les processus nuageux dans des modèles climatiques globaux. Par ailleurs, le <a href="https://lamp.uca.fr/#/admin">Laboratoire de Météorologie Physique</a> (LaMP), rattaché à l’observatoire, a mis au point des capteurs et imageurs embarqués sur des avions pour réaliser des mesures aéroportées des nuages. Cette technique permet, entre autres, d’obtenir des images des cristaux de glace contenus dans les nuages et les caractériser pour évaluer leurs impacts sur la formation des précipitations et le climat.</p> <p>La diversité des paramètres atmosphériques étudiés au travers de ces différents objets offre une vision globale et précise de l’état de l’atmosphère.</p></div> </div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="content-visual entity-block" id="entity-block-visual-7097"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/new.jpg?itok=Y1Ia6aao" width="800" height="830" alt="" class="image-style-article" /> </span> <div class="visual-desc">La plateforme sur le toit du chalet de la station du puy de Dôme, équipée d’instruments de mesure. © OPGC</div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="block-description"> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-descriptive field--type-text-long field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p><strong>Une reconnaissance mondiale</strong></p> <p>La richesse et l’excellence des mesures et des instruments de l’OPGC lui ont valu son intégration au Global Atmosphéric Watch (GAW) en 2015, un réseau chargé de la surveillance du climat de la planète. Décerné par l’Organisation météorologique mondiale (OMM), ce label définit les stations scientifiques de référence, dont les données sont utilisées pour l’étude de l’atmosphère, intégrées dans les modèles climatiques globaux et pour établir les rapports du Groupe d'experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat (GIEC). L’observatoire participe aussi aux mesures des gaz à effet de serre pour l’infrastructure européenne Integrated Carbon Observation System (ICOS) qui coordonne les observations sur le climat et l’environnement.</p> <p>Depuis 150 ans, l’OPGC s’est imposé comme une référence mondiale dans l’étude de notre atmosphère. Il est une brique de base sur laquelle s’appuient de nombreux projets de recherche pour comprendre l’évolution du climat.</p></div> </div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-inset"> <h3>Pour mieux comprendre l’effet de serre </h3> <div class="field--name-body"> <div class="tex2jax_process"><p>Les gaz à effet de serre interceptent et réémettent une partie du rayonnement infrarouge vers la Terre. A l’état d’équilibre ce phénomène naturel permet de réguler la température à 15°C. Néanmoins, l’augmentation des émissions de GES atmosphériques modifie cet équilibre en augmentant le rayonnement infrarouge, qui entraine de manière générale le réchauffement des températures. D’autres paramètres, tel que les aérosols ou certains nuages peuvent modifier l’effet de serre.</p></div> </div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="content-visual entity-block" id="entity-block-visual-7100"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/sch%C3%A9ma.png?h=a018df64&amp;itok=e--raY4m" width="665" height="810" alt="" class="image-style-article" /> </span> <div class="visual-desc">Schéma simplifié du phénomène de l’effet de serre.© L.Lahmar</div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-inset"> <h3>Pour en savoir plus </h3> <div class="field--name-body"> <div class="tex2jax_process"><p><span><span><span><a href="https://doi.org/10.5194/amt-13-3413-2020"><span>Cézeaux-Aulnat-Opme-Puy De Dôme: a multi-site for the long-term survey of the tropospheric composition and climate change</span></a></span></span></span></p></div> </div> </div> </div> </div> <div class="field field--name-field-tags field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item">Climat</div> </div> <div class="field field--name-field-person field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"><a href="#anchor-contact" class="smoothScroll" hreflang="fr">Jean-Luc Baray</a></div> <div class="field__item"><a href="#anchor-contact" class="smoothScroll" hreflang="fr">Laurent Deguillaume</a></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-above"> <div class="field__label">Visuel carré gauche</div> <div class="field__item">Activé</div> </div> Fri, 22 Oct 2021 13:51:25 +0000 lahmar 5088 at https://www.insu.cnrs.fr Les premiers stades de la naissance des zones de subduction https://www.insu.cnrs.fr/fr/cnrsinfo/les-premiers-stades-de-la-naissance-des-zones-de-subduction <span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Les premiers stades de la naissance des zones de subduction</span> <span class="field field--name-uid field--type-entity-reference field--label-hidden"><span>marie.perez</span></span> <span class="field field--name-created field--type-created field--label-hidden">mar 19/10/2021 - 17:09</span> <div class="content"><a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_decrease"><sup>-</sup>A</a> <a href="javascript:;" class="changer" id="text_resize_increase"><sup>+</sup>A</a><div id="text_resize_clear"></div></div> <div class="field field--name-field-entity-block-image field--type-entity-reference field--label-hidden field__item"><div class="content-visual"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/top_left/public/image/carte%20oceanie_0.png?itok=AtpMlykC" width="290" height="290" alt="" class="image-style-top-left" /> </span> <div class="visual-desc"></div> </div></div> <div class="field field--name-field-page-date field--type-datetime field--label-hidden field__item"><time datetime="2021-10-21T12:00:00Z" class="datetime">21 octobre 2021</time> </div> Résultat scientifique Terre Solide <div class="field field--name-field-entity-block field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"> <div class="block-description"> <div class="clearfix text-formatted field field--name-field-descriptive field--type-text-long field--label-hidden field__item"><div class="tex2jax_process"><p><span><span><span><span><span><span><span>La subduction – l'enfouissement d'une plaque tectonique sous une autre plaque – est un phénomène reconnu par la communauté scientifique depuis les années 1960 comme composante majeure de la tectonique des plaques. Les chercheurs se sont d’abord surtout intéressés aux caractéristiques et conséquences des zones de subduction, délaissant la question de leurs conditions de genèse. Deux scénarios ont cependant été élaborés dès les années 1970. Le premier attribue leur formation à des poussées lithosphériques extrêmes qui aboutissent à une convergence localisée des plaques. Dans le deuxième, un déséquilibre gravitationnel prédisposerait les vieilles lithosphères océaniques, plus denses, à sombrer "spontanément" dans le manteau sous-jacent. Ce dernier scénario, bien que difficile à soutenir vu la forte résistance mécanique d’une lithosphère, revient en force dans les débats. C'est pourquoi deux chercheurs montpelliérains ont réalisé un inventaire exhaustif des zones de subduction les plus récentes. Ils en ont recensé 70 dans les dernières 65 millions d’années. L'analyse leur a permis de confirmer que le premier scénario était presque toujours observé et souvent déclenché par des changements cinématiques et/ou des collisions. D'autres facteurs interviennent, comme la présence de faiblesses mécaniques dans les plaques, héritées de déformations anciennes (failles crustales réactivées) ou bien provenant d'un fort gradient thermique.</span></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span><span>L'article classifie les zones selon quatre stades de maturité, depuis les prémices de la mise sous contrainte d'un segment de lithosphère jusqu'au stade mature (auto-entretenu). Une analyse complète a été menée pour identifier les contextes géodynamiques principaux, la variabilité des modes de déformation et les tendances majeures qui ressortent de l’étude quantitative. Elle remet en cause plusieurs idées reçues, comme le fait qu’une lithosphère océanique n’a pas besoin d'être plus âgée que la plaque sous laquelle elle s'enfonce. Cette mise au point devrait susciter de nombreuses modélisations physiques permettant de mieux comprendre les mécanismes en jeu. Elle devrait aussi alimenter la réflexion sur de nouvelles cibles d'exploration des fonds océaniques.</span></span></span></span></span></span></span></p></div> </div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="content-visual entity-block" id="entity-block-visual-7074"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/carte%20oceanie.png?itok=eIOa2APL" width="570" height="708" alt="" class="image-style-article" /> </span> <div class="visual-desc">Localisation des zones de subduction qui se sont initiées ou sont en voie d&#039;initiation depuis 65 millions d&#039;années dans le sud-ouest Pacifique. L&#039;étude porte sur le monde entier. © Serge Lallemand &amp; Diane Arcay</div> </div> </div> <div class="field__item"> <div class="content-visual entity-block" id="entity-block-visual-7075"> <span> <img src="/sites/institut_insu/files/styles/article/public/image/resume%20graphique.png?itok=MRS9LpWb" width="800" height="800" alt="" class="image-style-article" /> </span> <div class="visual-desc">Résumé graphique des principaux résultats de l’étude : étapes principales, processus général, caractéristiques du contexte géodynamique, et échelles de temps. © S. Lallemand &amp; D. Arcay</div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-inset"> <h3>En savoir plus</h3> <div class="field--name-body"> <div class="tex2jax_process"><p><span><span><span><span><span><span><span>Subduction initiation from the earliest stages to self-sustained subduction: Insights from the analysis of 70 Cenozoic sites -  Earth-Science Reviews, 2021</span></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span><span>Serge Lallemand et Diane Arcay</span></span></span></span></span></span></span></p> <p><span><span><span><span><span><span><span><span><span class="MsoHyperlink"><u><span><a href="//F3180903-9E06-47E5-883A-98CCAFCD4B43/%0dhttps:/doi.org/10.1016/j.earscirev.2021.103779%0d">https://doi.org/10.1016/j.earscirev.2021.103779</a></span></u></span></span></span></span></span></span></span></span></span></p></div> </div> </div> </div> <div class="field__item"><div class="entity-block content-contact"> <h2>Contact</h2> <div class="section-elements"> <div class="field field--name-field-person field--type-entity-reference field--label-hidden field__items"> <div class="field__item"> <div role="article" class="vcard node node--type-personne node--view-mode-block" id="person-5076"> <div class="name"><span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Serge Lallemand</span> </div> <div class="function">Géosciences Montpellier (GM) / OREME </div> <div class="email"><a href="mailto:|n{pn7ujuunvjwmI~vxw}ynuurn{7o{" class="decode">|n{pn7ujuunvjwmI~vxw}ynuurn{7o{</a></div> </div> </div> <div class="field__item"> <div role="article" class="vcard node node--type-personne node--view-mode-block" id="person-5077"> <div class="name"><span class="field field--name-title field--type-string field--label-hidden">Diane Arcay</span> </div> <div class="function">Géosciences Montpellier (GM) / OREME </div> <div class="email"><a href="mailto:mrjwn7j{lj‚I~vxw}ynuurn{7o{" class="decode">mrjwn7j{lj‚I~vxw}ynuurn{7o{</a></div> </div> </div> </div> </div> </div></div> </div> <div class="field field--name-field-dual-format-media field--type-boolean field--label-above"> <div class="field__label">Visuel carré gauche</div> <div class="field__item">Activé</div> </div> Tue, 19 Oct 2021 15:09:19 +0000 marie.perez 5078 at https://www.insu.cnrs.fr