III-2 Gravimétrie

L’observation en gravimétrie repose sur trois SNO: deux constituent la partie française de services scientifiques internationaux de l’Association Internationale de Géodésie (AIG), à savoir le Bureau Gravimétrique International (BGI) et l’International Geodynamics and Earth Tide Service (IGETS) ; le troisième est l’Observatoire gravimétrique de Strasbourg.

Observatoire gravimétrique de Strasbourg

Le gravimètre supraconducteur de l'EOST de Strasbourg produit la contribution française aux mesures continues du champ de pesanteur. Ces mesures permettent l'étude du champ de gravité dans une large fenêtre spectrale allant des modes propres de la Terre à des variations décennales. Ce gravimètre est intégré dans le nouveau service international IGETS (International Geodynamics and Earth Tide Service), comprenant entre autre le réseau mondial d'une trentaine de gravimètres supraconducteurs. Les objectifs poursuivis concernent les questions de géodynamique globale et de dynamique du noyau fluide, les interactions Terre solide-atmosphère-océan, la validation des données satellitaires pour l'estimation des ressources en eau. Un autre instrument a été installé en juillet 2010 à Djougou (Bénin) et enregistre depuis en continu. Sa localisation en Afrique et en zone équatoriale complète idéalement le réseau mondial. Une demande de labellisation a été soumise à l'INSU.

L'EOST accueille également depuis juillet 2015 le bureau central du service IGETS de l'Association International de Géodésie (IAG), service collectant et redistribuant les différentes séries temporelles de pesanteur (notamment celles des gravimètres supraconducteurs) et autres capteurs géodynamiques, tels que les inclinomètres à longue base, etc. A ce titre, l'EOST gère et distribue les séries des deux inclinomètres installés à Sainte Croix aux Mines dans les Vosges.

OSU responsable

EOST.

Site web:

http://eost.unistra.fr/observatoires/geodesie-et-gravimetrie/gravimetrie/

http://igets.u-strasbg.fr


BGI (Bureau gravimétrique international)

Le Bureau gravimétrique international (BGI), créé en 1951 sur décision de l'International Union of Geodesy and Geophysics, IUGG), a pour mission la collecte, la validation, l'archivage et la distribution des mesures gravimétriques acquises à la surface du globe. A ce titre, il gère et maintient plusieurs bases de données gravimétriques globales issues de campagnes de mesures terrestres, marines ou aéroportées ainsi que de campagnes de mesures absolues acquises au cours des dernières décennies. Ces bases de données, ainsi que d'autres produits et outils développés au BGI (grilles et cartes numériques, logiciels, tutoriaux, documentation), sont mis à disposition d'une large communauté d'utilisateurs scientifiques pour des applications en géologie, géophysique et géodésie (forme, structure ou dynamique interne du globe, exploration pétrolière ou minière), en hydrologie, ou en métrologie. Il a notamment produit pour l'UNESCO les premières cartes numériques globales d'anomalies gravimétriques à haute résolution (World Gravity Map, WGM2012) diffusées par la Commission pour la Carte Géologique du Monde ( http://ccgm.org) et le BGI.

Le BGI contribue également avec l'ensemble de ses partenaires, à des actions de recherche, de formation et d'expertise dans le domaine de la gravimétrie. Il collabore étroitement avec le Bundesamt für Kartographie und Geodäsie (BKG - Allemagne) pour le développement et la maintenance de la base de données globale de mesures de gravité absolue. Il est aussi impliqué au sein de l'IAG dans la définition et la réalisation du futur réseau gravimétrique terrestre de référence.

Le BGI est hébergé depuis 1981 à l'OMP à Toulouse et est reconnu comme l'un des services scientifiques de l' Association internationale de géodésie (IAG), de l'International Gravity Field Servive (IGFS) et du World Data System (WDS). Il contribue aussi à des activités dans le domaine de la gravimétrie spatiale au sein duGroupe de Recherche en Géodésie Spatiale (GRGS, lien: grgs.obs-mip.fr) et en lien avec leBureau Français de Coordination des Utilisateurs de GOCE (FROG lien: http://ganymede.ipgp.jussieu.fr/frog) qui a contribué à l'exploitation de la mission spatiale GOCE (2009-2013). Le BGI a été reconnu SNO INSU en 2007 et est depuis 2010 l'une des composantes de l’ANO «Gravimétrie-Géodésie».

OSU Responsable

OMP

Autres OSUs participants

EOST, IPGP, OREME

Autres organismes impliqués

CNES, BRGM, IFREMER, IGN, IRD, ESGT, SHOM, BKG (Allemagne), IAG (Int. Association of Geodesy)

Site web

http://bgi.obs-mip.fr/