II-3 : RAP (Réseau Accélérométrique Permanent)

Le Réseau Accélérométrique Permanent (RAP) recueille des données de mouvements forts qui permettent des études des sources sismiques et des analyses du mouvement du sol. C'est le réseau sismologique pour l'étude du risque sismique et de sismologie de l'ingénieur. L'influence première des structures superficielles sur les mouvements destructeurs est aujourd'hui démontrée et la compréhension des effets de propagation dans les premiers kilomètres du sous-sol ouvrent des opportunités pour des applications assez directes des recherches fondamentales en termes d'aide aux politiques de préventions des risques naturels. Par ailleurs le RAP étudie la vulnérabilité des bâtiments à l'aléa sismique. Le RAP est constitué d'un comité de Pilotage et d'un Conseil Scientifique comprenant tous les organismes impliqués dans la définition du risque sismique. Il a pour tutelles le Ministère en charge de l'environnement (MEDDE) et le Bureau central sismologique français (BCSF). Il comprend 140 stations dont les données sont archivées et distribuées par le site central situé à l'OSUG. Il a vocation à intégrer l'Infrastructure de Recherche RESIF.

OSU responsable :

OSUG.

Autres OSUs participants :

OMP, EOST, OPGC, OCA, IPGP (OVSG, OVSM), OSUNA

Autres organismes impliqués :

UGA, UNS, UDS, UPS, UBO, UNA, BRGM, CEA, IRSN, CG-Martinique, IFSTTAR, IRD, CEREMA

Site web :

rap.resif.fr

Les principaux objectifs scientifiques du RAP concernent la connaissance des Effets de Source et du Mouvement Sismique, des phénomènes de Propagation et Atténuation, l'analyse des Effets de Site et l'estimation de la Vulnérabilité. D'autre part, il doit aider à la Gestion de Crise. © RAP

Les réseaux locaux composant RAP.