Prospective en Sciences de la Terre 2008-2013

Mardi, 29 mars 2011

A voir aussi : pages de la préparation de la prospective ST 2008-2013

La prospective des sciences de la Terre a été conduite en 2008 dans le cadre des missions spécifiques de l’INSU par la commission spécialisée des sciences de la Terre (CSST), sous la direction de Philippe Davy, président de cette commission.

Durant ces dernières années les réformes visant à restructurer la recherche ont été nombreuses. Les principales sont la Loi de Responsabilité des Universités (LRU), la création de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR), la création de l’Agence d’Evaluation de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur (AERES), la réforme du  
CNRS organisé désormais en instituts incluant l’INSU, qui se faisant a perdu une partie de ses prérogatives, et créant un Institut de l’Ecologie et de l’environnement (INEE) couvrant une partie du domaine de l’INSU. Conjointement, ce paysage de la recherche a été aussi impacté, sans doute à une échelle moindre, par la création des Alliances comme ANCRE pour l’énergie ou ALLENVIE pour l’environnement, par l’organisation des feuilles de route de la SNRI (Stratégie nationale pour la recherche et l’innovation ) et plus indirectement par les réformes globales du fonctionnement de l’Etat comme la loi de finance (LOLF) ou la réforme générale des politiques publiques (RGPP).

Devant un tel bouleversement, cette prospective se devait d’analyser les forces et les faiblesses du domaine des sciences de la Terre et d’ouvrir avec détermination les axes de recherche tant pour répondre aux questions fondamentales de la connaissance qu’à celles posées par notre société en pleine expansion et complexification. Questions qui remettent le milieu naturel, ses risques et ses ressources au coeur d’un débat pour  
lequel les sciences de la Terre doivent reprendre toutes leur place et y être prêtes.

Bâtie sur une analyse rétrospective, un état des lieux, une présentation des enjeux scientifiques et sociétaux, cette prospective met en évidence la force d’une communauté scientifique nombreuse, innovante et productive, riche en jeunes chercheurs, bien insérée dans les universités, avec un fort impact international et scientifiquement bien organisée à l’échelle nationale à travers les programmes de  
l’INSU. Elle illustre aussi des faiblesses structurelles, qui, en 2007, au début de cette réflexion prospective étaient, à de rares exceptions, celles d’unités de recherche de taille sous critique, souvent sous dotées en personnels techniques et corollairement sous représentées dans la gestion des grands équipements de la recherche.

Sommaire :

Éditorial

Rétrospectives

Méthode de travail
Quelques données bibliométriques
Les programmes ST 2002-2008
Fonctionnement des programmes

Enjeux scientifiques

Préambule
Les origines
Structure et dynamique de la Terre
Risques naturels
Environnements de surface actuels et anciens, couplages avec les autres enveloppes terrestres
Sciences de la Terre et biologie, une pluridisciplinarité à construire
Ressources minérales
Enjeux scientifiques spécifiques : sol, sous-sol et eau
Enjeux scientifiques spécifiques : outils numériques en sciences de la Terre

Enjeux industriels et sociétaux

Préambule
La recherche en sciences de la Terre face à la demande industrielle et sociétale
L’énergie
Les ressources minérales
Les aléas et le risque
L’insu face à ces enjeux : organisation de la recherche, valorisation, formation, communication

Moyens et structures

La politique d’instrumentation nationale
Les services nationaux d’observation en sciences de la Terre interne
Trés grands équipements et plateformes instrumentales nationales

Europe et international

Les infrastructures
Projets et appels d’offre internationaux
Coordinations internationales
EUREKA
Conclusions

Annexes

Les Sciences de la Terre en chiffres
Instrument national : Définition, principe général de gestion
Instrument national : Coût, tarification des prestations
Mécanisme d’élaboration des programmes du 7ème PCRD et organisation au niveau français
Sigles et acronymes

Fichier attachéTaille
Prospective en Sciences de la Terre 2008-201323.25 Mo