Inauguration de l'interferomètre ALMA, le point sur la participation française

Mercredi, 13 Mars 2013

ALMA, le Vaste Réseau (Sub-) Millimétrique de l'Atacama (ALMA pour Atacama Large Millimeter/submillimeter Array), implanté aux confins des Andes Chiliennes, a été inauguré ce jour lors d'une cérémonie officielle. Cet événement marque l'achèvement de tous les principaux systèmes du télescope géant ainsi que la transition formelle d'un projet en construction à un véritable observatoire. ALMA est le fruit d'un partenariat entre l'Europe, l'Amérique du Nord et l'Est Asiatique, en coopération avec la République du Chili.

L'interféromètre géant ALMA aux 66 antennes est un projet d'envergure mondiale. L'instrument produit depuis plus d'un an maintenant des données de grande qualité. Son inauguration aujourd’hui permet de rappeler la participation française dans cet instrument, la France étant partie prenante d'ALMA à travers l’ESO (La France finançant 17% de l'ESO). Les chercheurs français ont été impliqués dès le départ dans ce projet, tant pour identifier les besoins techniques que pour définir les objectifs scientifiques prioritaires.

La communauté astronomique française continue à se distinguer par l'exploitation des données scientifiques. Ainsi, près de la moitié des projets retenus pour la campagne d'observation en cours sur ALMA impliquent des chercheurs français, y compris ceux du nouveau laboratoire Franco-Chilien d'Astronomie (UMI 3386) mis en place récemment par le CNRS pour encourager les échanges avec le Chili. Tous les champs de l'astrophysique sont concernés, allant de l'étude du Système Solaire a la cosmologie, en passant par les étoiles jeunes et les galaxies.

Les contributions françaises à ALMA ont notamment été portées par l’Institut de RadioAstronomie Millimétrique (IRAM-CNRS), dont Pierre COX, Directeur de Recherches au CNRS et ancien directeur de l’IRAM, sera le prochain directeur général d'ALMA à compter du 1er avril. L’IRAM héberge un des ARC (Alma Regional Centers) pour le soutien aux utilisateurs. L’Observatoire de Paris et le Laboratoire d’Astrophysique de Bordeaux (LAB-CNRS/Université Bordeaux 1) ont également fortement participé au développement du projet.

 

 

Contact(s):
  • François Ménard, Laboratoire Franco-Chilien d'Astronomie (LFCA-CNRS/Université du Chili)
    francois [dot] menard [at] obs [dot] ujf-grenoble [dot] fr, (+56 2) 2 977 1145
  • Sébastien Maret, IPAG-OSUG (CNRS/Université Joseph Fourier)
    sebastien [dot] maret [at] obs [dot] ujf-grenoble [dot] fr, 04 76 63 55 13
  • Jérôme Pety, IRAM / LERMA (CNRS/Observatoire de Paris/Université Cergy-Pontoise/UPMC/ENS Paris)
    pety [at] iram [dot] fr, 04 76 82 49 87

La reprise des actualités du site est autorisée avec la mention "Source : Actualités du CNRS-INSU" et un lien pointant sur la page correspondante.