Jérôme Chappellaz reçoit la médaille d’honneur Niels Bohr 2014

Mercredi, 26 novembre 2014

Le physicien danois Niels Bohr est un des pionniers de la mécanique quantique. Il a fondé le modèle atomique selon lequel les électrons suivent des orbites particulières (niveaux d’énergie) autour du noyau atomique, conduisant à l’émission ou l’absorption de photons lorsqu’ils changent d’orbite. Cette vision du monde physique a révolutionné notre façon de voir le monde et lui a valu le prix Nobel de physique en 1922.

L’institut qui porte son nom et qu’il a établi en 1921, localisé à Copenhague au Danemark, couvre aujourd’hui un vaste domaine scientifique reposant sur les travaux pionniers de Niels Bohr, depuis l’astronomie jusqu’aux nanotechnologies, en passant par la géophysique et la biophysique.

Depuis 2010 et à l’occasion du 125ème anniversaire de la naissance de Niels Bohr, l’institut Niels Bohr attribue chaque année une médaille d’honneur. Cette médaille reconnait des contributions exceptionnelles à la recherche dans les disciplines de la physique au sens large, recherches conduites selon l’esprit de Niels Bohr : la coopération internationale et l’échange des savoirs.



Robert Feidenhansl, directeur de l'institut Niels Bohr, remettant la médaille à Jérôme Chappellaz. © Ola Joensen, Institut Niels Bohr. Pour 2014, le comité a décidé d’attribuer la médaille d’honneur à Jérôme Chappellaz, directeur de recherche CNRS exerçant au LGGE de Grenoble. Cette distinction souligne l’importance grandissante qu’a prise la recherche géophysique au sein de cet institut renommé, sous l’impulsion notamment de Dorthe Dahl-Jensen, directrice du Center for Ice and Climate (CIC).

Depuis 1989, Jérôme Chappellaz collabore étroitement avec les chercheurs du CIC pour étudier l’évolution climatique et celle de la composition de l’atmosphère à partir de forages conduits dans l’immense glacier groenlandais. Outre la reconstruction de l’évolution temporelle de certains gaz à effet de serre dans l’atmosphère du passé, ses travaux ont permis de révéler par exemple le caractère hémisphérique des changements climatiques rapides observés durant la dernière glaciation, ou encore de démontrer que ces changements climatiques rapides étaient accompagnés d’une tendance inverse en Antarctique, reflétant le rôle prépondérant joué par la circulation océanique thermohaline dans la redistribution de l’énergie entre les deux hémisphères.
C’est la première fois que la médaille d’honneur de l’institut Niels Bohr est attribuée à un glaciologue. La cérémonie de remise de la médaille aura lieu à Copenhague le 26 novembre 2014.

Contact(s):
  • Jérôme Chappellaz, Chargé de mission affaires polaires
    jerome [dot] chappellaz [at] cnrs [dot] fr, 02 98 05 65 01