Rosetta : Philae, le son de l'impact

Vendredi, 21 novembre 2014

L’expérience SESAME1 sur Philae comprend un instrument acoustique appelé CASSE (Cometary Acoustic Surface Sounding Experiment). Ce dernier a enregistré le son produit par le premier impact de Philae sur Chury. Ou plus précisément le son qu’aurait produit l’impact si le son pouvait se propager dans le vide. Les senseurs de CASSE sont situés sur chacun des trois pieds de l’atterrisseur et étaient actifs le 12 novembre 2014 lors de la déscente et au moment du contact avec le sol de la comète. De ce dernier, bien que court, il est possible de tirer des données scientifiques.

  • Ecouter le son : [swf file="http://www.insu.cnrs.fr/files/01_touchdown_public.mp3"]

Les signaux acquis par les trois pieds sont en effet plus riches d’information qu’on ne pourrait le croire. Ils révèlent que Philae est entré en contact d’abord avec une surface molle de quelques centimètres d’épaisseur avant de toucher, quelques millisecondes plus tard, une couche sous-jacente plus dure, peut-être de la glace. Pendant la phase de descente, CASSE a d’abord détecté des vibrations produites par la roue à inertie qui permet de stabiliser l’engin. Lors du premier impact, CASSE a reçu et enregistré les vibrations des pieds de l’atterrisseur afin d’en déduire les propriétés mécaniques de la surface cométaire. CASSE a également détecté des vibrations lors des opérations de l’instrument MUPUS2.

Deux autres composants de SESAME, DIM (Dust Impact Monitor) et PP (Permittivity Probe), ont effectué des mesures et transmis des données au cours des 60 heures d’opérations* de Philae consécutives à l’atterrissage. Les analyses préliminaires de DIM suggèrent que le site sur lequel se trouve actuellement Philae n’est pas actuellement actif. Analyse tout aussi préliminaire, l’expérience PP a pu déterminer quant à elle, en envoyant un courant alternatif entre des électrodes situées dans les pieds de Philae, que le milieu environnant serait sans doute composé d’une importante quantité d’eau.

La responsabilité française de l’expérience SESAME-PP est assurée par une enseignante-chercheure de l’Université Versailles - Saint-Quentin, chaire CNES, au LATMOS3 (CNRS/UPMC/UVSQ).

Note(s): 

1 Surface Electric Sounding and Acoustic Monitoring Experime. SESAME est une expérience géophysique d'analyse des propriétés électriques et mécaniques de la surface cométaire. PP est une sonde de permittivité servant à caractériser la surface du noyau cométaire et sa proportion en glace d'eau.

2 Multi-Purpose Sensors for Surface and SubsurfaceScience uses sensors on the Lander's anchor, probe and exterior to measure the density, thermal and mechanical properties of the surface.

3 Laboratoire atmosphères, milieux, observations spatiales

*L’expérience PP cumule 16 min de prises de données au sol

La reprise des actualités du site est autorisée avec la mention "Source : Actualités du CNRS-INSU" et un lien pointant sur la page correspondante.