Accord signé pour le Spectrographe HARMONI - E-ELT

Lundi, 28 septembre 2015

Lors d’une cérémonie à l’Institut de mathématiques de l’université d’Oxford, le 22 septembre 2015, l’ESO a signé un contrat avec un consortium d’instituts européens pour la conception et la construction de l’instrument HARMONI (High Angular Resolution Monolithic Optical and Near-infrared Integral field spectrograph) pour l’E-ELT (European Extremely Large Telescope).

L’accord a été signé par Grahame Blair, Directeur Exécutif des programmes du STFC (Science and Technology Facilities Council), au nom du consortium et Tim de Zeeuw, Directeur Général de l’ESO, en présence de Patrick Roche, Président du Conseil de l’ESO et Niranjan Thatte, Responsable Scientifique d’HARMONI.

HARMONI est un spectrographe intégral de champ, instrument majeur pour la spectroscopie visible et proche infrarouge. Il pourra être utilisé avec différents systèmes d'optique adaptative et viendra compléter la caméra MICADO principalement axée sur l'imagerie. Il permettra d’explorer les galaxies de l'Univers primordial, d’étudier les constituants de l'Univers local mais aussi de caractériser certaines exoplanètes.

L’implication des chercheurs et des ingénieurs du CNRS est fondamentale car la réalisation de ce nouvel instrument n’aurait pas pu être envisagée sans la participation du CRAL (Centre de Recherche Astrophysique de Lyon, CNRS/UCBL/ENSL), du LAM (Laboratoire d’Astrophysique de Marseille, CNRS/AMU), et de l’IPAG (Institut de Planétologie et Astrophysique de Grenoble, CNRS/UJF) et aussi sans la participation importante de l’ONERA (le centre français de recherche aérospatiale) pour les aspects optique adaptative et dans le cadre de la récente convention signée entre le CNRS/INSU et l’ONERA.


Représentation du spectrographe Harmoni pour l'E-ELT. Crédit: ESO/HARMONI consortium

Pour en savoir plus: