CALMIP s'ouvre au Big Data pour ses chercheurs et industriels

Mercredi, 30 mars 2016

Le centre de calcul intensif de Midi-Pyrénées CALMIP entre dans l’ère du Big Data en s’équipant d’un système de stockage dénommé Atlas et relié à son supercalculateur Eos. CALMIP va ainsi proposer à ses utilisateurs – chercheurs et industriels – des services de gestion de leurs données volumineuses, en rapport avec la capacité de calcul croissante déjà offerte. CALMIP – Calcul en Midi-Pyrénées – est l’un des plus grands mésocentres de calcul interuniversitaire en France. Depuis 1999, il met sa plateforme de calcul intensif, ainsi que des services d’aide à la disposition des laboratoires académiques de la région mais aussi des entreprises innovantes. Il sert des domaines aussi divers que la mécanique des fluides (pour l’aéronautique notamment), les sciences de l’Univers, la bio-informatique ou la physico-chimie des matériaux.

À l’ère du Big Data, CALMIP souhaitait également faire monter en puissance sa capacité de stockage pour pouvoir traiter les énormes volumes de données produites soit sur le supercalculateur lui-même, soit à partir de plateformes de recherche expérimentales et observationnelles, par exemple en astronomie, en sciences pour l’ingénieur ou en sciences humaines avec les mégadonnées du web.

« Tous les grands domaines scientifiques font face à un flot toujours plus important de données à traiter et seule la co-localisation des moyens informatiques au sein d’une infrastructure unique permet de répondre efficacement à la convergence des besoins en calcul intensif et en stockage performant. CALMIP a ainsi investi dans une solution de stockage innovante, proposée par le constructeur Atos-Bull, d’un volume total de 7 pétaoctets et directement reliée au supercalculateur parallèle. Atlas est entré en production auprès de nos 400 utilisateurs en mars 2016 et nous prévoyons d’ores et déjà son évolution dans le cadre du CPER 2015-2020. » explique Boris Dintrans, Directeur de CALMIP.

Ce nouveau système de stockage Atlas a été financé grâce à l’IDEX de l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées et au FEDER.  Il fait partie intégrante du projet global CADAMIP – Calcul Data en Midi-Pyrénées – inscrit au CPER 2015-2020. Ces investissements présents et futurs sont installés au sein de la plateforme de calcul intensif de l’Espace Clément Ader, sur le nouveau campus de Montaudran-Aerospace. Le site héberge actuellement deux supercalculateurs, celui de CALMIP et l’un des supercalculateurs de Météo-France, dans une infrastructure technique mutualisée entre ces deux entités. Atlas est officiellement inauguré le jeudi 31 mars 2016.

Vue du système de stockage Atlas - CALMIP. Crédits : Bruno Blanke, CNRS-INSU
À propos de CALMIP
Le mésocentre de calcul régional CALMIP est le centre de calcul interuniversitaire de la Région Languedoc-Roussillon -  Midi-Pyrénées. Structuré sous la forme d’une Unité Mixte de Service du CNRS-INSU, il a pour tutelles le CNRS, l’Institut National Polytechnique de Toulouse, l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, l’Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse et l’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.

 

Contact chercheur
Boris DINTRANS - Directeur de CALMIP

Boris [dot] dintrans [at] irap [dot] omp [dot] eu, 06 51 05 35 21

 

Pour en savoir plus: