L’Information Scientifique et Technique : définition, services pour les chercheurs et instances institutionnelles

Qu’est-ce que l’Information Scientifique et Technique ?

Définition donnée sur le site du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche :

 

L'information scientifique et technique (I.S.T.) regroupe l'ensemble des informations produites par la recherche et nécessaires à l'activité scientifique comme à l'industrie. De par sa nature, l'I.S.T. couvre tous les secteurs scientifiques et techniques et se présente sous de multiples formes : articles, revues et ouvrages scientifiques, spécifications techniques décrivant des processus de fabrication, documentation technique accompagnant les produits, notices de brevet, bases de données bibliographiques, littérature grise, banques de données brutes, archives ouvertes et entrepôts de données accessibles sur internet, portails, etc.

 

Des services pour les chercheurs

La Direction de l’Information Scientifique et Technique du CNRS (DIST) a défini 4 Plans d’actions partagées visant les services pour les chercheurs.

PAP 1 : Se documenter

L’objectif de cet ensemble d’actions est de couvrir le champ des ressources IST pour le chercheur, leurs modalités communes et spécifiques.

PAP 2 : Publier

L’objectif de cet ensemble d’actions est d’apporter des solutions explicites pour l'Open Access comme pour toutes les autres voies de publication définies par les communautés scientifiques.

PAP 3 : Analyser et valoriser l'information

L’objectif de cet ensemble d’actions est d’accompagner les besoins d’analyse des données et publications par des outils et pratiques innovants et partagés.

PAP 4 : Accompagner l'IST

Les objectifs de cet ensemble d’actions sont :

  • De définir et faire partager des règles communes d'accompagnement des actions d'IST ;
  • De mettre au point les outils d'analyse nécessaires à l'évaluation des résultats IST des Instituts ;
  • D’accompagner l’innovation en IST ;
  • De mettre au point les outils d'analyse nécessaires à l'évaluation des résultats IST des Instituts
  • D'accompagner l’innovation en IST.

Les instances institutionnelles de l’IST

Au niveau du Ministère de l’Education Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche

Au niveau national, la Bibliothèque Scientifique Numérique (BSN) privilégie l’accès ouvert aux documents et données scientifiques sous toutes leurs formes, en accord avec les orientations de la Commission européenne.

Au niveau des sites, les services IST des universités, les Services inter établissements de coopération documentaire(SICD) et les Services communs de la documentation (SCD) gèrent les bibliothèques mais aussi l’IST de leur périmètre. Ces services gèrent ainsi les: archives ouvertes (Hal ou autre plateforme comme Dissemin, Arxiv, …), la bibliométrie, les libellés des affiliations auteurs/unité, etc.

Au CNRS

Au CNRS, l’IST est pilotée par la Direction de l’Information Scientifique et Technique (DIST), dont 3 unités dépendent : l’INIST, le CCSD et Persée.

Un correspondant IST (CorIST) est désigné pour chaque institut du CNRS. Au CNRS-INSU, il s'agit de Pascale Talour (pascale [dot] talour [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr"" rel="nofollow">pascale [dot] talour [at] univ-grenoble-alpes [dot] fr).

Sur le site de la DIST, vous trouverez notamment :

  • Le Document fondateur « Mieux partager les connaissances » (décembre 2014), qui propose une stratégie ouverte pour une information scientifique et technique ;
  • Un Catalogue d’Offres Partagées d’IST (novembre 2015) qui contient un état précis de la cinquantaine de prestations offertes dans 5 grandes catégories : documentation numérique de la science, de l’open access aux publications et aux données, partenariats pour la publication numérique scientifique, l’analyse bibliographique et bibliométrique des résultats scientifiques et enfin des outils de partage des données de recherche ;
  • Livre blanc « Une Science ouverte dans une République numérique » ;
  • De nombreuses études à consulter.

L’Institut de l’information scientifique et technique (INIST) assure la logistique des portails CNRS, la référence française de DataCite (pour l’attribution des DOIs aux objets de la recherche) et bien d’autres missions et actions.

Le Centre pour la communication scientifique directe (CCSD) gère les plateformes suivantes :

  • HAL (Hyper Articles en Ligne), la plateforme nationale de dépôt et de consultation des publications scientifiques en texte intégral ;
  • TEL (Thèses En Ligne), un serveur qui a pour objectif de promouvoir l'auto-archivage en ligne des thèses de doctorat et habilitations à diriger des recherches (HDR) ;
  • Sciencesconf.org, une plateforme Web s'adressant aux organisateurs de colloques, workshops ou réunions scientifiques ;
  • Episciences.org, une plate-forme technique d'examen par les pairs (« peer-reviewing ») destinée à permettre l'émergence « d'épirevues », à savoir des revues électroniques en libre accès, alimentées par les articles déposés dans les archives ouvertes telles que HAL ou arXiv, et non publiés par ailleurs.

Persée offre un accès libre à des collections complètes de publications en SHS, SVT et STM (revues, livres, actes de colloques, publications en série, sources primaires…), associé à une gamme d’outils de recherche et d’exploitation.