AMERICA'S CUP et Cité des Sciences de la Mer : le CNRS-INSU présent lors de cet événement international du 9 au 11 septembre 2016 dans la rade de Toulon

Lundi, 5 septembre 2016

L’étape française du circuit préliminaire de la plus grande compétition nautique mondiale, l’America’s Cup, se tiendra du 9 au 11 septembre 2016, au cœur de la plus grande rade d’Europe, à Toulon.
Dans ce cadre exclusif, la Communauté d’Agglomération Toulon Provence Méditerranée (TPM) a souhaité y associer une Cité des Sciences et de la Mer, afin de mettre en valeur les organismes de recherche, le monde académique et les industriels qui œuvrent au développement et au rayonnement scientifiques et technologiques du territoire maritime varois. A cette occasion, le CNRS-INSU sera représenté par la Division Technique, DT CNRS-INSU et l'Institut d'Océanologie de Marseille, MIO.

La Division Technique de l'INSU occupera un stand dans l'espace Recherche de la Cité des Sciences et de la Mer.

Durant les trois jours des "Louis Vuitton America’s Cup World Series" à Toulon, la DT CNRS-INSU sera présente aux côtés des 60 acteurs économiques du territoire toulonnais (recherche et industrie) pour présenter sous le Dôme Z ses activités technologiques et de soutien à la recherche française. 
Basée sur le territoire TPM avec le site de La Seyne sur Mer, la DT s'est mobilisée autour de cette opération de communication et de visibilité afin de présenter une partie de ses activités liées à la mer : les observatoires fond de mer, le parc national des planeurs sous-marins, l'instrumentation embarquée, la flotte océanographique du CNRS.

Sur le stand, l'ensemble des équipes de La Seyne sur Mer présentera des posters, des maquettes, des instruments de mesure ( Aquadopp, CTD ODO, planeurs sous-marins, ADCP…), des clips vidéos de déploiement d'instruments.
Des ateliers ludo-pédagogiques permettront aussi d'informer le grand public avec :

  • des démonstrations d'océanographie physique (formation des courants selon la température et la salinité…) à l'aide d'un aquarium et de colorants.
  • une initiation aux bases de l'électronique et de la programmation avec Arduino appliquées aux mesures de paramètres physiques. Expériences avec une carte microcontrôleur, des LEDs, des capteurs et quelques lignes de code.
  • une maquette pédagogique (ludion) pour expliquer les lois physiques qui permettent aux planeurs  sous-marins de se déplacer sans moyen de propulsion.


Crédits : CNRS-INSU

Le MIO présentera ses recherches sur les courants en Méditerranée, et la technologie utilisée

La Méditerranée est généralement assimilée à la « Grande Bleue », avec l’idée sous‐jacente d’une mer uniforme et calme. Mais les images thermiques satellitales lui ont donné un tout autre visage : elle est extrêmement énergétique et turbulente, avec en certains endroits spécifiques (comme le golfe du Lion) des eaux profondes qui remontent en surface (« upwellings »), et partout des jets, des méandres et des tourbillons qui induisent des courants (1 noeud) dans toutes les directions, quel que soit le courant moyen local.

Crédits : I. Taupier-Letage

  • Que sait‐on des courants actuellement en Méditerranée ?
  • Y‐a‐t‐il consensus dans la communauté ?
  • Comment étudier les courants ?
  • Quels sont les outils ?
  • Comment se déroule une campagne océanographique ?
  • Quelles mesures nous permettent de surveiller la Méditerranée ?

Les chercheurs animant le stand auront vocation à répondre à ces questions au moyen de diffusion de vidéos pédagogiques et de présentation de maquettes.


Contact scientifique : Isabelle TAUPIER-LETAGE
Isabelle [dot] Taupier [dot] Letage [at] univ-amu [dot] fr