Réseaux sociaux, QS World University Rankings, Horizon 2020, brevet Elsevier

Mardi, 20 septembre 2016
  • Quelle place pour les réseaux sociaux académiques au sein de l’écosystème scientifique ?

- etat des lieux :  les chiffres, les usages, reconnaissance institutionnelle
- Les débats qui ont fait la une en 2015-2016 : Le modèle économique, Les métriques,
- Quelle place pour les réseaux sociaux académiques au sein de l’écosystème scientifique ? : Des outils de réputation et/ou de visibilité ?, Un rôle de prescripteur ?, Un glissement vers le modèle éditorial ?, Et les éditeurs ?, Et les institutions ?,
- Conclusion 2016

http://urfistinfo.hypotheses.org/3033#more-3033
 dossier publié le 30 août 2016 par A. Bouchard. - Urfist Paris

  • QS World University Rankings® 2016-2017 :

Après le classement de Shangaï, la société britannique QS (Quacquarelli Symonds) a mis en ligne, ce 5/09/16, son 13e classement annuel (2016-2017) des universités dans le monde reposant sur d'autres indicateurs : 
lien : http://www.topuniversities.com/university-rankings/world-university-rankings/2016?utm_source=PressOffice&utm_medium=SMPost&utm_campaign=QSWorldUniversityRankings

  • Introduction of open research data in all new Horizon 2020 calls :

Today, the European Commission announced an investment of €8.5 billion to be released during 2017 into research and innovation, following an update to the Work Programme of Horizon 2020, the EU’s research and innovation funding programme.
The updated Work Programme builds on the success of Horizon 2020 to date, but introduces important novelties. A particularly important change is the introduction of open research data in all new Horizon 2020 calls and the strong commitment to research integrity and simplification as a driver for research quality. For projects funded under the programme, free online access to scientific data will become the norm. This move will boost competitiveness through open science by accelerating innovation and collaboration, improving transparency, and avoiding duplication of efforts.

La suite : http://ec.europa.eu/research/index.cfm?pg=newsalert&year=2016&na=na-250716

  • Avec le brevet américain 9.430.468, Elsevier se dote d’une arme défensive pour contrer à terme les logiques de peer-reviewing ouvert : 14/09/2016

Le 30 août 2016, l’office américain des brevets (USPTO) a délivré à Elsevier le brevet N° 9.430.468 intitulé « Online peer review and method ». Le cœur du brevet (et de ses revendications) concerne le système d’examen « en cascade » qui permet, lorsqu’un article scientifique a été refusé par la revue Elsevier auquel il avait été soumis, de soumettre automatiquement cet article à d’autres revues Elsevier pertinentes. Elsevier avait déjà vu sa demande de brevet, déposée en 2012, être refusée trois fois avant que l’USPTO ne l’accepte. L’éditeur a du élaguer ses « revendications » (qui définissent exactement l’invention protégée par le brevet et donc les « droits » d’Elsevier). L’annonce de l’octroi de ce brevet a déclenché une levée de boucliers outre-Atlantique.

l'analyse sur  : http://www.eprist.fr/