Mars : des rivières souterraines récemment actives

- Alerte presse

Mercredi, 28 septembre 2016

Deux chercheurs du laboratoire GEOPS (CNRS/Université Paris Sud), en collaboration avec deux autres planétologues américain et canadien, viennent de mettre en évidence un réseau probable de rivières souterraines qui se seraient formées récemment sur la planète Mars.

La présence de ravins alignés et sinueux, formés dans le sol gelé de la planète rouge, serait le témoin de probables écoulements situés à 150 mètres sous la surface, dont les auteurs déduisent l’existence en se basant sur l’observation de reliefs similaires sur Terre dans l’arctique canadien, ainsi que sur une modélisation numérique. Un ancien dépôt de poussière aurait fait office de couche isolante et favorisé ainsi la fonte du sol gelé sous-jacent. L’eau liquide ainsi créée aurait engendré un vaste réseau de rivières souterraines qui se serait maintenu même si les conditions thermodynamiques de pression et de température n’étaient pas forcément favorables en surface. Ces rivières seraient  apparues il y a quelques milliers à quelques millions d’années : l’hypothèse qu’elles puissent encore exister aujourd’hui n’est pas totalement écartée. Ce résultat est paru en ligne sur le site de la revue Geomorphology.

Ces travaux sont soutenus par le CNES et le PNP du CNRS-INSU.

  • Ile de Bylot dans l’arctique canadien. Ecoulements le long de structures polygonales. Crédit photo : E. Godin.
  • Structures sinueuses le long de formations polygonales sur Mars. Plaine d’Utopia Planitia par 45°N, (Image HiRISE, NASA/JPL/Univ. of Arizona). Les deux images (celle-ci et celle de gauche) sont à la même échelle.


Evolution de structures polygonales dans un sol gelé riche en glace avec formation d’un écoulement souterrain.1 : dépôt éolien de 150 m d’épaisseur et dégel en profondeur, 2 : érosion de la couche éolienne, maintien de la zone dégelée en profondeur, 3 : affaissement de terrain localisé le long des coins de glace, 4 : circulation de l’eau en profondeur, aspect sinueux en surface. a : Dépôts de sédiments fins éoliens de 150 m d’épaisseur, b : pergélisol riche en glace, c : coin de glace.

Source(s): 

Modelling and observational occurrences of near surface drainage in Utopia Planitia, Mars.
Revue Geomorphology. Manuscript available online: 27-SEP-2016:
http://www.sciencedirect.com/science/journal/0169555X/275

Contact(s):
  • François Costard, Géosciences Paris-Sud (GEOPS : CNRS / Université Paris-Sud)
    francois [dot] costard [at] u-psud [dot] fr, 01 69 15 49 10
  • Antoine Séjourné, Géosciences Paris-Sud (GEOPS : CNRS / Université Paris-Sud)
    antoine [dot] sejourne [at] u-psud [dot] fr, 01 69 15 49 29

La reprise des actualités du site est autorisée avec la mention "Source : Actualités du CNRS-INSU" et un lien pointant sur la page correspondante.