Une image du choc des planètes !

Mercredi, 10 juin 2009

Dans 1% des cas environ, l'excentricité de Mercure (qui traduit l’élongation de son orbite) augmente considérablement. Dans plusieurs cas, cette déformation de l'orbite de Mercure conduit alors à une collision avec Vénus ou avec le Soleil d’ici à 5 milliards d'années (Ga), tandis que l'orbite de la Terre reste peu affectée. En revanche, pour l'une de ces orbites, l'augmentation de l'excentricité de Mercure est suivie d'une augmentation de l'excentricité de Mars et d'une déstabilisation complète des planètes du Système solaire interne (Mercure, Vénus, Terre, Mars) dans 3,4 Ga. Sur 201 cas étudiés, hormis 5 exemples où l'on assiste à une éjection de Mars hors du Système solaire, tous les autres conduisent à des collisions entre les planètes ou entre une planète et le Soleil en moins de 100 millions d'années après cette déstabilisation. Un cas abouti à une collision entre Mercure et la Terre, 29 cas à une collision entre Mars et la Terre et 18 à une collision entre Vénus et la Terre.

Pour en savoir plus: 
  • [#347]
  • [#349]

Vue d'artiste des risques de collision entre la Terre et Vénus dans moins de 5 milliards d'années. © J. Vidal-Madjar, IMCCE.