NEEM (North Greenland eemian ice drilling)

Campagnes de carottage de glace

Mardi, 6 mai 2008 - Vendredi, 1 août 2008

Contexte et objectifs

Carte du Groenland montrant le relief de l'inlandsis et la localisation de deux sites de forages : NorthGRIP et NEEM. Le projet NEEM est un nouveau projet de forage profond dans la glace du nord-ouest du Groenland, dont le but est d'obtenir des échantillons de glace recouvrant les derniers 140 000 ans, c'est-à-dire l'intégralité à la fois de la dernière période glaciaire et de l'Eemian, la période interglaciaire qui l'a précédée, afin de caractériser l'évolution du climat du Groenland au cours de ces deux périodes. Ce nouveau forage constitue un véritable défi. Les forages profonds conduits précédemment au Groenland n'avaient permis de couvrir que les derniers 100 000 ans (pour les forages GRIP et GISP au sommet de la calotte) et 123 000 ans (pour le forage NorthGRIP).

Les analyses conduites sur cette glace et la comparaison des différents forages apporteront des informations précieuses sur la variabilité climatique régionale au Groenland pendant la dernière période interglaciaire. Comprendre ce qui s'est passé durant l'Eemian est important pour la compréhension du changement climatique actuel, dans la mesure où cette période de réchauffement est comparable à celle qui sévit actuellement. On sait en outre qu'elle a été, au Groenland, jusqu'à 5°C plus chaude que la période actuelle, une situation climatique proche de celle dont nous nous approchons.

À cette époque, le réchauffement climatique a mis en jeu la réaction de la calotte groenlandaise, puisque le niveau marin était 4 à 6 mètres plus élevé qu'actuellement. Cependant, la séquence des événements entre réchauffement du Groenland, réchauffement de l'Antarctique, réaction des calottes polaires et du niveau marin, et réaction de la circulation océanique à l'apport d'eau douce reste à déterminer précisément. Ces données seront donc cruciales pour tester le réalisme des modèles de climat et d'écoulement de la glace, qui seront utilisés pour simuler cette dernière période interglaciaire.

Côté français, le projet inclut un ensemble de spécialistes de la modélisation de l'écoulement de la glace, de la dynamique du climat et de leurs interactions, afin de tester la vulnérabilité de la calotte du Groenland à différents types de changements climatiques (passé, présent, futur) et ses impacts, en retour, sur l'évolution climatique.

Dates et lieux

Le projet NEEM se déroulera de 2007 à 2011, à NEEM au Groenland.

Deux campagnes sont prévues en 2008 :

  • du 6 mai au 24 juin : Gaël Durand (construction du camp)
  • du 24 juin au 1er août : Olivier Alemany (forage) et Valérie Masson-Delmotte (découpe carottes)

Moyens déployés

La participation française sera de l'ordre de 4 personnes sur site par an (entre mai et août) pour participer aux opérations de forage, de découpe, d'analyse in situ et de conditionnement des échantillons de glace.

Des programmes parallèles au forage profond seront conduits pour mieux déterminer la structure de la neige de surface et les processus de piégeage de l'air dans le névé, ce qui est indispensable pour exploiter au mieux les informations issues des carottes plus profondes.

Soutiens

Côté français, le projet NEEN bénéficie du soutien de l'IPEV pour la logistique et les missions de terrain et du soutien de l'ANR pour la logistique, les missions, les analyses et la modélisation.

Partenaires

14 pays participent.

Coordination internationale : Dorthe Dahl Jensen, Ice and climate group, Université de Copenhague, Danemark.

Laboratoires français impliqués

LSCE/IPSL (Gif-sur-Yvette), LGGE/OSUG (Grenoble) et GAME/CNRM (Toulouse).

Pour en savoir plus

Contact(s)

  • Valerie Masson-Delmotte, LSCE/IPSL, Coordinatrice des projets ANR NEEM et IPEV NEEM et représentante des scientifiques français du projet au comité de pilotage international