Le programme international Argo

- conférence de presse

3000 flotteurs pour surveiller la température et la salinité des océans

Lancé en 2000 par la Commission océanographique intergouvernementale de l'Unesco (COI) et l'Organisation météorologique mondiale (OMM), le programme Argo a pour objectif de développer et maintenir un réseau global de 3000 flotteurs profilants mesurant en temps réel la température et la salinité des océans depuis la surface jusqu'à 2000 m de profondeur. Le flotteur Argo est un instrument autonome de subsurface programmé à l'avance et déployé à partir d'un navire. Tous les 10 jours, il plonge à 2000 m puis remonte lentement vers la surface en enregistrant des profils de température et de salinité, qui sont ensuite transmis par satellite vers des stations de réception. Puis, le flotteur replonge pour entamer un nouveau cycle de mesures.
Fin 2007, le projet Argo a atteint son objectif initial avec 3000 flotteurs en opération qui fournissent chaque année 100 000 profils de température et de salinité, soit vingt fois plus que le nombre de profils collectés à bord des navires de recherche. Ces observations, accessibles quasiment en temps réel, couvrent toutes les saisons et toutes les zones géographiques, y compris les hautes latitudes inaccessibles aux navires de recherche en hiver. Les données d'Argo sont accessibles gratuitement pour tous les utilisateurs intéressés.

Argo, fruit d'une coopération internationale remarquable

Plus de 30 pays participent directement à la mise en place du réseau. Chaque année, de 800 à 900 nouveaux flotteurs sont déployés, soit le nombre nécessaire pour maintenir un réseau de 3000 flotteurs actifs compte tenu de leur durée de vie moyenne de 3-4 ans.

Les réussites d'Argo

Argo est un élément essentiel du système global d'observation des océans (GOOS - Global Ocean Observing System) mis en place pour suivre, comprendre et prévoir le rôle de l'océan sur le climat de la planète.
Depuis sa mise en oeuvre, il a déjà contribué à améliorer de manière remarquable l'estimation de la chaleur stockée dans les océans. Les données d'Argo ont été utilisées afin de mieux comprendre l'élévation globale du niveau des mers, et d'analyser les variations de la circulation océanique et les zones de convection profondes. Ces données ont également montré des changements dans la salinité qui suggèrent une amplification du cycle hydrologique. Argo a permis des avancées considérables dans la capacité de prévision océanique et sera indispensable pour développer des prévisions climatiques saisonnières à décennales pertinentes.
Pourtant, les données d'Argo ne s'inscrivent pas encore dans une durée suffisante pour observer les signaux du changement climatique. Les contributions les plus intéressantes d'Argo dans l'observation globale de l'océan sont à venir.


Position des flotteurs Argo ayant délivré des données durant les 30 derniers jours.

Retour au sommaire