Relation entre les changements de température et de circulation océanique des moyennes et hautes latitudes nord (a, b, c) et les changements du cycle hydrologique dans la zone du Cameroun (d) à la fin de période humide africaine.