PNEDC : Programme national d'étude de la dynamique du climat

Programme national coordonné et géré par l'INSU

  • Financé par : INSU, CNES, IFREMER, IRD, Météo France
  • Comité scientifique : Pascale DELECLUSE (présidente du CS), Nathalie de NOBLET (secrétaire scientifique), Jean-Claude ANDRE, Michel ARHAN, Jean-Louis ENGUIER, Jérôme APPELAZ, Michel DEQUE, Thierry FICHEFET, Joël GUIOT, Didier HAUGLUSTAINE, Serge JANICOT, Nicolas METZL, Patrick MONFRAY, Jan POLCHER, Gilles REVERDIN, Laurent TERRAY, Anne-Marie TREGUIER
  • Autres partenaires : CEA, CEMAGREF, IFRTP, MENRT-DR, Ministère de l'écologie et du développement durable

Le PNEDC répond à la nécessité de développer une compréhension intégrée du système climatique et de ses changements en tenant compte des différentes composantes (atmosphère, océan, cryosphère, biosphère...) et de leurs interactions depuis l'échelle globale jusqu'à l'échelle régionale. Ce programme, qui a pour vocation de coordonner les activités françaises de recherches sur le climat, contribue à la visibilité de l'effort national des différents organismes français dans le cadre de CLIVAR. Les études menées dans le cadre du PNEDC s'appuieront sur l'analyse conjointe de simulations numériques et de séries de données ainsi que sur l'acquisition de nouvelles observations, in situ et spatiales, pertinentes pour documenter certains aspects de variabilité climatique.

3 axes de recherche

  • Changement du climat global et de sa variabilité depuis le début de l'ère industrielle et sur les 100 prochaines années (suivi des sources et puits des gaz à effet de serre et des aérosols, et intégration dans des scénarios, interaction entre chimie et climat à l'échelle globale, identification des mécanismes de rétroactions et réduction des incertitudes...).
  • Nature et mécanismes de la variabilité climatique (depuis l'échelle de temps saisonnière/interannuelle jusqu'au millier d'années pour le climat récent et les derniers cycles climatiques), sensibilité du système climatique et détection des phénomènes abrupts ou irréversibles (transitions rapides, processus à seuil, événements extrêmes...).
  • Etude du potentiel de prévision depuis l'échelle saisonnière jusqu'à l'échelle décennale, caractérisation des composantes prévisibles ou imprévisibles, impacts régionaux du changement climatique et de sa variabilité (mise au point et évaluation des systèmes de prévision, étude de prévisibilité, pertinence des diagnostics...).

3 grands thèmes de recherche