PNTS : Programme national de télédétection spatiale

Action interorganisme sur projets coordonnée et gérée par l'INSU

  • Co-financé par : INSU, CNES, IGN, IRD, Météo-France
  • Conseil scientifique : Malik Chami (Secrétaire scientifique), Eric Defer, Marie-Pierre Doin, Laurent Ferro-Famil, Cyrille Flamant (Président), Romain Jolivet, Fatima Karbou, Laurent Kergoat, Rodolphe Marion, Audrey Roman-Minghelli, Albert Olioso, Jérôme Riedi

Journée thématique PNTS "Apport des missions Sentinel/Copernicus à l'observation de la Terre"

“La journée thématique a eu lieu le jeudi 24 mars 2016 au CNES à Paris.”.

Texte de l'Appel d'Offres 2016. Les résultats sont en ligne.

L'objectif du PNTS est de développer les utilisations de la télédétection spatiale pour l'étude de la Terre.

Le PNTS concerne les techniques d'observation de la Terre et les développements pour l'utilisation thématique des données et produits qui en sont dérivés. Les techniques de mesure permettent de caractériser la surface, l'intérieur et les enveloppes fluides de la Terre. Les disciplines scientifiques concernées relèvent de l'étude des surfaces continentales, de la physique et la biogéochimie océaniques, de l'atmosphère, de la terre solide, de la cryosphère et des sciences humaines. Cette liste n'est pas limitative.

Le PNTS permet de financer :

  • des études exploratoires pour des instruments qui pourraient être placés en orbite dans le futur ;
  • des études de physique de la mesure, y compris la modélisation du transfert radiatif dans les sols, la végétation, l'océan ou l'atmosphère,
  • le développement de nouvelles méthodes de traitement pour des instruments déjà lancés ou en voie de l'être,
  • la caractérisation des produits satellitaires par comparaison avec des données exogènes,
  • une utilisation particulièrement originale de l'observation spatiale pour une application thématique.

En revanche, l'utilisation de produits issus des observations spatiales, obtenus suivant des méthodes éprouvées, ne relève pas directement du PNTS et doit être proposée aux programmes nationaux correspondant à la thématique considérée. Le PNTS réaffirme son positionnement sur des recherches ayant trait aux développements méthodologiques ou utilisant des données spatiales innovantes.

De plus, le PNTS désire favoriser les échanges et transferts d'expérience entre communautés impliquées dans des recherches sur les différents compartiments du système terrestre et les collaborations interdisciplinaires autour de capteurs ou de méthodologies communs. Le PNTS souhaite renforcer son rôle fédérateur et structurant de la communauté scientifique utilisant les techniques spatiales autour des grands axes de recherche définis dans cet appel d'offres. Il soutiendra donc de préférence les propositions "transversales" et coordonnées, en cherchant à apprécier l'impact de la proposition en matière d'animation de la communauté, sans pour autant exclure des propositions indépendantes de ces actions spécifiques, et les projets présentant un fort potentiel de créativité ou d'essaimage. De plus, les projets intervenant en phase amont d'opérations internationales et pouvant notamment contribuer au développement de l'espace européen de la recherche sont bienvenus.

A ce titre, le PNTS encourage particulièrement l'organisation d'ateliers permettant à la communauté scientifique de faire le point et d'échanger des expériences sur des thèmes particuliers fédérateurs. L'objet de ces ateliers peut être thématique (par exemple, "le suivi de la biomasse depuis l'espace", "la quantification des nuages et de leur forcage radiatif ") ou par outil (par exemple, "utilisation de l'imagerie à très haute résolution spatiale" ou "le radar basse-fréquence pour la caractérisation des surfaces et de la sub-surface"). Toute idée ou souhait d'atelier particulier peut faire l'objet d'une simple lettre d'intention.

Axes prioritaires 2015/2016

L'ensemble des thématiques scientifiques recevables pour le PNTS est décrit en détail sous les rubriques "Physique de la mesure" et "Traitement du signal".

Priorité sur les projets portant notamment sur les développements méthodologiques suivants :

  • Incertitudes associées aux produits dérivés des observations spatiales,
  • Télédétection en région polaire, notamment dans le cadre de l'initiative nationale "Chantier Arctique",
  • Développements originaux concernant les données Pléiades et Sentinel (seules ou en conjonction avec d'autres données).

    09/06/2016