SismoCOM, la première application Iphone pour témoigner sur les effets des séismes

Lundi, 19 avril 2010

Le Bureau central sismologique français (BCSF), attaché à l'Université de Strasbourg et système d'observation labellisé de l'Institut national des sciences de l'univers (INSU-CNRS) vient de créer SismoCom, la première application Iphone dédiée aux témoignages des particuliers sur les effets des séismes.

  • © BCSF (UdS/INSU-CNRS).
  • © BCSF (UdS/INSU-CNRS).
  • © BCSF (UdS/INSU-CNRS).

En charge de la collecte des données sismologiques pour la France, le Bureau Central Sismologique Français (BCSF)1 utilise les témoignages des particuliers pour estimer l'intensité d'une secousse sismique sur une échelle de 12 degrés allant de faible secousse à catastrophe généralisée.

Grâce à un parc d'iPhone approchant les 2,5 millions d'unités en France, cette nouvelle application SismoCom2 permettra d'augmenter significativement les témoignages en ligne, des particuliers, déjà possibles sur le site web du BCSF (www.franceseisme.fr). S'il faut 3 à 4 minutes pour remplir le questionnaire en ligne, il suffit de 15 à 30 secondes avec son téléphone pour signaler des effets par cette nouvelle application SismoCom au BCSF et joindre une photographie et des commentaires.

Les premiers témoignages après une secousse ressentie parviennent dans les premières minutes après le séisme, avant même que les sismologues aient pu déterminer la localisation précise et la magnitude du tremblement de terre (20mn environ). Cette nouvelle application SismoCom permettra de donner une information encore plus rapide à l'ensemble des scientifiques, mais également aux autorités et au grand public.

Basée sur une interface unique et simplifiée n'existant actuellement pas sur le marché mise au point par le BCSF, SismoCom permettra à l'utilisateur et au BCSF de connaître les niveaux de secousse rapportés par l'ensemble de la communauté des internautes.

SismoCom liste également l'ensemble des séismes localisés par les réseaux de surveillance sismique nationaux et européens en alerte rapide. Elle détermine le séisme ayant vraisemblablement généré les effets ressentis par l'utilisateur. Elle donne accès aux alertes sur les tsunamis (Centre d'alerte d'Hawaï) et aussi à des informations de prévention sur le risque sismique, pour le comportement à avoir avant, pendant ou après un séisme.

Note(s): 
  1. BCSF : Unité mixte de service (UMS 830). Université de Strasbourg / CNRS (INSU). Ecole et observatoire des sciences de la terre (EOST - INSU-CNRS/université de Strasbourg)
  2. Disponible sur l'iPhone gratuitement via Apple store, l'application SismoCom du BCSF sera élaborée également pour les autres smartphones du marché (GooglePhone et Blackberry...)
Contact(s):
  • Christophe Sira, Ecole et Observatoire des sciences de la Terre de Strasbourg (EOST)
    sira [at] unistra [dot] fr, 03 68 85 00 85

La reprise des actualités du site est autorisée avec la mention "Source : Actualités du CNRS-INSU" et un lien pointant sur la page correspondante.