Expérience de convection thermochimique du manteau

Lundi, 26 mars 2012

Une couche de composition différente au sommet représente la lithosphère océanique. Le manteau est chauffé à la base, refroidi au sommet. La fusion partielle du manteau, près de la surface est prise en compte : le manteau en jaune (cadre du bas) se différencie en une croûte basaltique (bleu) et une lithosphère appauvrie (rouge). La dynamique de la convection est affectée par la présence de variation compositionnelle, en particulier, la croûte océanique basaltique (bleue) peut s'accumuler sur la frontière avec le noyau. Dans le cadre du haut, apparaissent des panaches chauds (rouge), des zones froides (bleu) plongeant plus ou moins profondément, évoquant des zones de subductions et des panaches chauds (en rouge) remontant de la base à un équivalent de 300 millions d'années. A un équivalent de 1,5 milliards d'années, dans l'expérience, la composition du manteau a considérablement évolué par un brassage lié à la convection. © Sciences de la Terre : TPE (CNRS,ENS,UCBL) d'après Schmalzl et  Ricard. - yanick [dot] ricard [at] ens-lyon [dot] fr