OWEN-2, une campagne océanographique dans l'océan Indien

Lundi, 12 mars 2012 - Vendredi, 30 mars 2012

La campagne OWEN-2 est programmée du 12 au 30 mars 2012 en mer d’Arabie au nord-ouest de l’Océan Indien, à bord du Bâtiment Hydrographique et Océanographique Beautemps-Beaupré du Service Hydrographique et Océanographique de la Marine. Le BHO Beautemps-Beaupré est le seul navire océanographique susceptible de naviguer actuellement dans cette partie de l’Océan Indien. La campagne est dirigée par des chercheurs du Laboratoire de géologie de l'ENS Paris et de l'Institut des Sciences de la Terre de Paris.


Le contexte régional et géodynamique

Contexte géodynamique de la zone d’étude et localisation des campagnes antérieures. L’Océan Indien Nord-Ouest est la région de contact de quatre plaques tectoniques majeures : l’Arabie, l’Inde, la Somalie et l’Eurasie. Les missions menées dans cette région par les équipes scientiques du CNRS et des Universités à bord de la flotte océanographique de l’IFREMER et de l’IPEV pendant la dernière décennie ont permis d’en reconnaître des éléments tectoniques principaux :

  • le prisme d’accrétion du Makran (campagne CHAMAK en 2004),
  • le point triple Arabie-Inde-Somalie (campagne AOC en 2006),
  • et la zone de fracture d’Owen (campagne OWEN en 2009) qui marque la frontière entre les plaques Arabie et Inde.

Les objectifs de la campagne OWEN-2

La campagne OWEN-2 vise à compléter l’étude de la frontière Arabie-Inde par l’acquisition de données de sismique réflexion pour imager la déformation de sub-surface. L’objectif est d’étudier l’initiation, la migration et l’activité actuelle d’un grand système de failles décrochantes, qui constitue l’élément majeur de la structuration tectonique, de l’activité sismique et du contrôle des flux sédimentaires (flux de l’Indus en particulier) de la région.

Plan de position prévisionnel de la campagne OWEN-2 (profils bleu ciel) superposé aux missions antérieures AOC, CHAMAK et OWEN. Les carottes et forages disponibles dans la zone d’étude sont indiqués. La zone d’étude s’inscrit dans un contexte géopolitique particulier puisqu’elle a été déclarée comme « espace d’insécurité élevé » suite aux actes de piraterie récents. Le seul navire opérant actuellement dans ces eaux est le BHO Beautemps-Beaupré du SHOM qui pour la première fois sera porteur du système d’acquisition sismique d’IFREMER (SisRap). Cet outil sera associé au sondeur bathymétrique multifaisceaux, au sondeur de sédiments 3.5 kHz, et aux magnétomètre et gravimètre.

Les déformations actuelles et récentes associées à la cinématique Inde-Arabie seront étudiées à partir de la cartographie de surface des escarpements de failles actifs et de profils sismiques au travers des relais extensifs qui jalonnent cette frontière, le tout calibré par forages et carottes obtenues précédemment. Des profils de sismique réflexion légère seront acquis au travers de la zone de fracture d’Owen et dans le bassin d’Owen depuis la marge continentale Arabe jusqu’au cône distal de l’Indus. A terme, la frontière active Inde-Arabie et son système de relais extensifs auront été complètement reconnus en surface et sub-surface sur plus de 800 km.

Le projet de recherche est soutenu par l’INSU, l’UPMC, le SHOM et l’IFREMER.

Laboratoires impliqués
iSTeP, Institut des Sciences de la Terre de Paris, UPMC, CNRS-UMR 7193
Laboratoire de Géologie, Ecole normale supérieure, CNRS-UMR 8538

Contacts
Nicolas Chamot-Rooke, chef de mission, laboratoire de Géologie de l’ENS
Marc Fournier, coordonnateur du projet, iSTeP, UPMC

Pour en savoir plus: 
Contact(s):
  • Nicolas Chamot-Rooke, Laboratoire de Géologie (ENS, INSU-CNRS)
    rooke [at] geologie [dot] ens [dot] fr, 01 44 32 22 57
  • Marc Fournier, Institut des Sciences de la Terre Paris (iSTeP)
    marc [dot] fournier [at] upmc [dot] fr, 01 44 27 52 68