Les 40 ans du Centre de Données astronomiques de Strasbourg (CDS)

Mardi, 18 septembre 2012

Le Centre de données astronomiques de Strasbourg (CDS)1, fêtera ses 40 ans d’existence le 18 septembre prochain.

Créé en 1972 au sein de l’Observatoire de Strasbourg2, le CDS est une infrastructure de recherche fruit d’un partenariat entre l’Institut National des Sciences de l’Univers (INSU) du CNRS et l’Université de Strasbourg.
Le CDS fournit à la communauté astronomique mondiale, aux services des agences internationales (ESA, ESO, NASA, etc.), ainsi qu’à tout internaute, toutes les informations utiles pour identifier dans le ciel les objets astrophysiques hors système solaire.

Il intègre documentalistes, informaticiens et chercheurs, et c’est bien plus qu’un centre d’archivage de par la valeur qu’il ajoute aux données en les évaluant, en les comparant et en les combinant à d’autres informations. Son activité est régulièrement examinée par un Conseil Scientifique qui comprend depuis l’origine six personnalités françaises et six personnalités étrangères, ce qui affirmait dès le départ sa vocation internationale.


Le CDS offre principalement trois services de référence pour la communauté :

  • SIMBAD3, base de données pour la nomenclature et la bibliographie des objets astronomiques. En septembre 2012, SIMBAD contient pratiquement 7 millions d’objets astronomiques, 17 millions de noms d’objets (un même objet pouvant avoir plusieurs noms) et 272.000 références bibliographiques.
  • VizieR4, collection complète de catalogues astronomiques et de tables publiées dans les journaux académiques. VizieR contient 10.500 catalogues et tables (septembre 2012). 
  • Aladin5, un logiciel d’atlas interactif du ciel qui permet de visualiser des images et de leur superposer des données provenant de catalogues et de bases de données. Aladin donne accès à une collection d’images de référence du ciel stockées au CDS (19 Teraoctets), mais aussi aux images des archives mises à disposition par les agences en charge des grands télescopes et à d’autres bases de données.

Le Centre de Données astronomiques de Strasbourg est également un des acteurs clé, au niveau international, de la construction de l’ « infrastructure des connaissances » de l’astronomie. Les services du CDS constituent des briques essentielles de l’Observatoire Virtuel astronomique6.

24 heures de requêtes au CDS - © T. Boch 2012

Contact(s):
  • Françoise Genova, Directrice du CDS
    francoise [dot] genova [at] astro [dot] unistra [dot] fr, 03 68 85 24 76

La reprise des actualités du site est autorisée avec la mention "Source : Actualités du CNRS-INSU" et un lien pointant sur la page correspondante.