Comment l'INSU contribue aux objectifs de développement durable

A l'occasion de la semaine Européenne du développement durable, nous vous proposons de découvrir au travers de ces 5 animations comment contribue la recherche en sciences de la Terre et de  l'Univers aux objectifs de développement durable (ODD).

Energie propre, villes et communautés durables, et mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques sont les 3 thématiques que nous avons souhaité mettre en avant cette année.

Energie propre et d'un coût abordable

Le stockage du CO2, un enjeu majeur

Pour atteindre les objectifs de neutralité carbone, les Nations Unies appellent à stocker le carbone.

DEEPSURF est un projet de recherche pluridisciplinaire et interdisciplinaire qui regroupe des acteurs académiques et industriels dans les domaines des géosciences, des sciences du sol, des sciences forestières, des mathématiques, de l’économie, de la géographie, de la psychologie et du droit public.

3 Axes thématiques scientifiques

  • Nouvelles approches pour la transition énergétique : optimisation de l’utilisation de la biomasse, ressources fossiles à faible empreinte carbone, stockage géologique des déchets radioactifs.
  • Interactions profond – surface : nouveaux outils de mesure et surveillance, acquisition et gestion de bases de données, modélisation et approches mathématiques.
  • Incertitudes, évaluation des risques et intégration territoriale : risques accidentels et chroniques, trajectoire socio-économique et historique des territoires, aspects juridiques, intégration territoriale.

En savoir plus

Le stockage du CO2, un enjeu majeur

Audiodescription

L'hydrogène naturel, une ressource décarbonée

Depuis près d'un siècle, de nombreuses sources d'hydrogène ont été découvertes sur les continents et sous les océans mais jusqu'à très récemment ces sources n'avaient jamais été considérées pour leur potentiel energétique.

Pour en savoir plus

Audiodescription

Villes et communautés durables

Mesurer la pollution des villes pour guider leurs politiques

Les émissions urbaines de gaz à effet de serre (GES) représentent environ 70 % des émissions globales et pourraient augmenter rapidement avec le doublement de la population urbaine selon les projections faites sur les 15 prochaines années. Le contrôle de ces émissions nécessite la mise en place de méthodes de mesure indépendantes pour suivre l'efficacité des plans climat implantés par les villes. Cest avec cet objectif que Thomas Lauvaux, Philippe Ciais et Valérie Gros, chercheurs au Laboratoire des sciences du climat et de lenvironnement (LSCE), ont lancé le projet CIUDAD, financé dans le cadre de lappel Make Our Planet Great Again du Programme dinvestissements davenir.

Pour en savoir plus

Mesurer la pollution des villes pour guider leurs politiques

Audiodescription

Observer l'environnement urbain pour trouver des solutions d'adaptation au changement climatique

Observil est un réseau d’observatoires qui se concentre sur les processus de la zone critique urbaine, caractérisée par une enveloppe construite qui impacte son fonctionnement. Les équipes de recherche de ces observatoires ont instrumentés les différents compartiments de cette zone (voir la figure ci-dessous : couche limite urbaine, sol, sous-sol, surface terrestre et surface construite). Ces observations sont replacées dans le contexte de l’évolution des usages des espaces urbains. Afin de mener à bien ses missions, le SNO Observil rassemble des chercheurs de disciplines variées : hydrologie, climatologie, pollution des eaux pluviales, des eaux souterraines et des sols, thermique du bâtiment, télédétection

Pour en savoir plus

Le Service National d'Observation Observil

Audiodescription

Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques

Étudier les relations entre émissions de gaz à effet de serre et Permafrost

Le permafrost ou pergélisol, occupe le quart des terres émergées de l’hémisphère nord. Il est aujourd’hui sujet à un profond changement en raison du réchauffement climatique. Victime de ce dernier, le permafrost en est aussi un acteur dans la mesure où il est susceptible de libérer des gaz à effet de serre en dégelant. Dans le cadre du programme Make Our Planet Great Again initié en 2017, le chercheur canadien Frédéric Bouchard, géologue spécialiste des terres arctiques, a rejoint les équipes du laboratoire Géosciences Paris-Saclay (GEOPS), en proposant le projet de recherche PEGS, PErmafrost and Greenhouse gas dynamics in Siberia, qui traite du sujet des relations entre le pergélisol et les gaz à effet de serre en Sibérie. Ce projet vise à améliorer la fiabilité des modèles climatiques en prenant en compte de manière plus précise le dégel du pergélisol.


En savoir plus

Étudier les relations entre émissions de gaz à effet de serre et Permafrost

Audiodescription