Stéphane Guillot
Stéphane Guillot

Stéphane GuillotDirecteur adjoint scientifique Terre solide (à partir du 1er février 2020)

Stéphane Guillot est docteur en Sciences de la Terre de l’Université de Grenoble. En 1993, il a soutenu sa thèse sur la mise en place du granite du Manaslu (Népal) comme marqueur de la collision continentale. Il a ensuite rejoint le laboratoire de Géologie de l’Université de Lausanne. En 1995, il est recruté comme Chargé de Recherche au Laboratoire de Géologie de Lyon puis en 2005, il rejoint le laboratoire Géodynamique des Chaînes Alpines à Grenoble et est promu Directeur de Recherche en 2007.

Stéphane Guillot est un géologue, spécialiste des zones de convergence ; il a travaillé essentiellement sur les systèmes orogéniques modernes Himalaya-Tibet et les Alpes mais a également exploré les Caraïbes, l’Afrique de l’Ouest, l’Antarctique et l’Amérique du Sud ainsi que la Chaîne Varisque Européenne. Son approche est volontairement pluridisciplinaire, travaillant régulièrement avec des géochronologistes, des géochimistes et des géophysiciens.
Durant sa carrière Stéphane Guillot a occupé les fonctions de responsable d’équipe, directeur adjoint d’UFR, directeur adjoint de laboratoire, membre du comité national du CoCNRS. En 2015 il prend la direction du laboratoire ISTerre (UGA, USMB, CNRS, IRD, IFSTTAR). En 2020, il rejoint l’équipe de direction de l’INSU-CNRS en tant que Directeur Adjoint Scientifique en charge du domaine Terre Solide,